Jour 14 : Un ptit tour à Irkutsk…

J10_Irkutsk

Les 5h de décalage horaire nous ont un peu déphasées, il est quasiment midi lorsque nous émergeons difficilement. Hier soir, nous avons eu du mal à nous endormir et maintenant, on n’arrive pas à se lever, normal, pour nous il est 7h du mat’ ! On se fait violence et on rejoint la salle commune de l’auberge de jeunesse pour prendre notre petit déjeuner. L’ambiance est plutôt sympa dans cette auberge, on rencontre tout un tas de backpackers qui comme nous, voyagent en train et sont à Irkutsk dans le but d’aller explorer le célèbre lac Baïkal, situé à 70km de là. On papote avec 3 grecs en vadrouille depuis 9 mois, une allemande qui parle super bien français car elle a vécu un an en France et deux anglais. On échange nos différentes expériences, certains font le trajet inverse du nôtre (ils sont partis de Pékin et remonte jusqu’à Moscou)… bref, c’est bien sympa !!

En début d’après-midi, on se décide à mettre un peu le nez dehors et faire un ptit tour dans Irkursk. Ca fait du bien de voir le soleil et de se balader librement après 4 jours dans un train !  Nous n’avons pas beaucoup de temps pour visiter cette ville car ensuite, on voudrait vite partir voir le lac. A peine sortis de l’auberge, nous rejoignons la rue principale et nous sommes attirés par du bruit sur une place, ça à l’air d’être une fête foraine ! On décide d’aller y faire un tour pour voir ce qu’il s’y passe, et on se rend compte qu’en fait, ça ressemble davantage à une fête du pain qu’à une fête foraine. Il y a tout un tas de stands qui vendent des petits pains bien appétissants ! Notre regard est attiré par un troupeau de gens qui sont regroupés autour de je ne sais trop quoi. Comme nous sommes un peu curieux, on décide de s’approcher. On découvre juste devant eux un immense gâteau de plus d’1 mètre de haut, jaune et blanc en forme de palais, des dames sont au sommet d’une échelle et découpe d’énormes parts de ce gâteau qu’elles distribuent gratuitement à qui en veut. Certains sont carrément venus avec de grands cartons pour en récupérer le plus possible… incroyable ! En tant que bons gourmands, on essaie de se faufiler dans la masse pour récupérer 2 parts, ce n’est pas évident, il faut serrer des coudes car tout le monde en veut !

Je (Véro) me fais donc petit à petit ma place parmi tous les autres gourmands, et je finis par arriver juste devant le stand de distribution. A peine la dame a-t-elle posée les grosses parts de gâteau dans les assiettes, hop hop hop, j’en récupère deux à la hâte puis je m’extirpe du troupeau avec mes deux assiettes… victoire !! On se pose au milieu de la place pour déguster notre gâteau, plutôt satisfaits de cette première action du jour !

Ensuite, on décide d’aller faire un tour près du marché des fruits et légumes. C’est un marché comme on les aime, très coloré avec toute une ribambelle d’appétissants fruits et légumes. Les gens vous hèlent pour que vous veniez les acheter chez eux plutôt que chez leur voisin, comme si c’était une question de vie ou de mort, c’est vraiment marrant ! Malheureusement, on ne peut pas satisfaire tout le monde, on repart avec deux bananes et quelques pommes.

Marché d’Irkutsk

Ensuite, on décide d’aller voir les ravissantes petites maisons de bois qui font le charme de cette ville. Ces maisons de style sibérien subsistent dans les anciens quartiers de la ville, elles sont ornées de motifs sculptés. On fait un petit tour dans ces anciens quartiers puis on prend le tram pour rejoindre les bords du fleuve de l’Angara, vraiment beau en fin d’après-midi lorsque le soleil commence à se coucher. On se pose un moment pour apprécier la jolie vue, la promenade du bord du fleuve est très fréquentée par les russes surtout le weekend ! Ils viennent là en famille, avec leurs enfants, en couple ou entre amis pour se balader. Ca ressemble vaguement l’ambiance des quais du Rhône un dimanche en fin d’après-midi (mais avec beaucoup moins de monde quand même !).

Les maisons de bois d’Irkutsk

Tram dernière génération ^^ !

Balade le long de l’Angara

On reprend ensuite le tram pour rejoindre la gare dans le but d’acheter nos tickets de train pour Oulan-Oude. Les trains directs pour la Mongolie étant pris d’assaut, il nous a fallu trouver une solution alternative pour rejoindre Oulan-Bator. Après avoir étudié les bons plans de notre Lonely Planet, nous avons trouvé une super solution : rejoindre Oulan-Oude en train (ville russe située au sud du lac Baïkal) puis prendre un bus pour passer la frontière Russie-Mongolie et pour descendre jusqu’à Oulan-Bator. C’est beaucoup moins cher et aussi beaucoup plus rapide car le temps d’attente à la frontière est moins long (car il y a beaucoup moins de monde dans un bus que dans un train, ce qui accélère le temps pour les formalités douanières). Cette solution nous semble parfaite ! On reproduit donc le même schéma que pour nos précédents voyages en train : on écrit tout le détail de notre voyage en cyrillique qu’on présente à la guichetière. Celle-ci nous imprime les billets et nous les tend. Nous payons. Lorsque nous vérifions les billets on se rend compte qu’elle s’est plantée dans le numéro de passeport de Véro (ce qui pose quelques problèmes pour monter à bord du train car la Provodnista vérifie toujours que le numéro du passeport est correct). Rebelote, on fait la queue, on lui explique notre problème (ou plutôt, on tente par le langage des signes, de lui montrer qu’il y a une erreur sur le billet), elle corrige tout ça et nous tend les bons billets. On repart donc avec nos deux billets pour un train de nuit le surlendemain, puis on reprend le chemin du retour de l’auberge de jeunesse. Dehors, il fait déjà nuit noir, la journée est passée à toute allure !

Demain, nous découvrirons enfin le célèbre lac Baïkal !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.