Jours 17 & 18 : En route pour la Mongolie !

20 & 21 septembre 2011

J17-18_MongolieNotre train arrive en gare d’Ouan-Oude à 6h30 du matin… pas de temps à perdre, une fois sortis de la gare, il nous faut nous diriger vers l’arrêt du bus pour Oulan-Bator. A la sortie de la gare, nous sommes interpelés par un autre voyageur, Kristian, qui nous propose de partager un taxi. On accepte volontiers car on avait un peu la flemme de marcher de bon matin avec tout notre attirail sur le dos ! Nous avons de la chance car Kristian parle Russe et arrive à expliquer au chauffeur où nous voulons aller.

Cinq minutes plus tard, le taxi nous dépose sur un grand parking d’où part le bus pour Oulan-Bator. Nous avons confirmé la réservation de nos billets par mail la veille au soir et quelqu’un est censé venir nous apporté nos billets à 7h. Les minutes passent et personne ne vient, alors que le bus est déjà là… Nous ne pouvons pas monter dans le bus sans billets et le chauffeur nous demande d’attendre car les personnes qui ont leurs billets sont prioritaires, normal ! Nous attendons en nous disant qu’il restera forcément quelques places et qu’il n’y a pas de soucis à se faire. Mais nous voyions de plus en plus de monde arriver et monter à bord du bus, celui-ci se remplit progressivement et nos chances d’avoir une place commencent à diminuer. Le chauffeur nous demande de récupérer nos sacs dans les soutes… aïe aïe aïe, ce n’est pas bon signe !… On commence à réfléchir à une solution alternative pour pouvoir passer la frontière le jour même car on sait qu’il existe d’autres solutions. Le chauffeur nous demande toujours d’attendre donc apparemment, il y a encore un espoir ! En attendant, nous rencontrons un couple de hollandais ainsi qu’une retraitée chinoise qui sont dans la même situation que nous, ça fait pas mal de monde sans billets ! Finalement, le chauffeur vient nous voir en nous annonçant que nous pouvons monter à bord mais qu’il ne reste plus que deux places assises. Il propose aux 4 autres de s’asseoir parterre au milieu de l’allée jusqu’à la frontière avant de pouvoir obtenir un siège suite à la descente de certains passagers. Nous acceptons sans hésitation et ni 1 ni 2, nous grimpons dans le bus. Les garçons s’assoient dans l’allée centrale et les filles prennent les sièges libres. C’est parti pour plus de 3h de route jusqu’à la frontière, en écoutant de la musique mongole à plein pot dans le bus !

Le passage de frontière Russie/Mongolie se passe sans difficulté, la douanière nous dévisage avec ses gros yeux noirs comme si nous étions des criminels… on évite de faire de l’humour genre « j’ai caché des choses dans ma tête » sinon on est sûr de ne plus jamais ressortir du territoire ! Elle finit par nous poser le tampon de sortie, oufff ! Au moment du contrôle des bagages, le chien renifle quelque chose dans mon sac à dos, on me demande de l’ouvrir. Je m’exécute. Rien de suspect à l’intérieur. Nous pouvons repartir, tout est en ordre !

Après une courte pause déjeuner, il nous reste encore plus de 7h de voyage jusqu’à Oulan-Bator… nous voyons le paysage changer progressivement, les forêts sibériennes laissent place aux vastes étendues désertiques de la Mongolie, ça nous donne envie de sauter du bus et de partir explorer ces contrées !

Il est plus de 20h lorsque nous arrivons à Oulan-Bator. Nous sommes plusieurs backpackers à nous rendre à la même auberge de jeunesse et nous partons tel un convoi d’éléphants avec nos gros sacs à dos, on ne passe pas inaperçus dans la rue ! Le responsable de l’auberge nous met en garde qu’Oulan-Bator regorge de pick-pocket et qu’il faut être hyper vigilent dans la rue, on peut se faire suivre etc… pas très rassurant tout ça ! Après avoir pris possession de nos chambres et déposer nos bagages, nous repartons dîner tous ensemble, avec le couple de hollandais rencontrés à Oulan-Oude, une argentine, une fille venant de l’Alaska et un allemand (Andreas, avec qui nous partirons qlq jours plus tard pour notre excursion en Mongolie). Nous avons tous hâte de découvrir ce fabuleux pays !

Le lendemain est une journée consacrée à la logistique et à l’organisation. Tout d’abord, il nous faut trouver une agence pour organiser notre excursion dans le pays. Nous nous rendons chez « ger to ger », recommandée par le Lonely Planet, une agence qui soutient des œuvres caritatives et reverse ses bénéfices en faveur des nomades (scolarisation des enfants, micro-emprunts,…). Nous trouvons un tour de 5 jours qui porte le nom de « the quest of the last emperor » permettant de rencontrer et de vivre avec des familles de nomades en plein cœur des steppes. C’est exactement ce que l’on cherche ! Les deux allemands rencontrés hier, Kristian et Andreas, sont également motivés par cette excursion. Nous décidons donc de partir tous les quatre dès le lendemain. En fin d’après-midi, l’agence nous enseigne les rudiments de la culture et de la vie nomade ainsi que quelques mots/phrases de mongoles afin de faciliter nos échanges avec les familles et nous remet notre roadbook pour ces 5 jours. Nous nous réjouissons de ce tour et avons hâte de partir à l’aventure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *