Jour 24 : Dernière journée en Mongolie avant de rejoindre la Chine

J23_MongolieAprès 5 jours au beau milieu de nulle part, nous retrouvons le confort d’un lit et le bonheur de prendre une douche (même froide !). Nous décidons d’aller prendre un bon petit déjeuner dans une « French Bakery » juste à côté de notre guesthouse… le grand luxe !! C’est un peu le lieu de rendez-vous des expatriés français mais c’est tellement bon de manger une vraie baguette avec du beurre, de la confiture et un pain au chocolat !

Ptit dej’ de luxe à Oulan-Bator !

Mmmh trop bon !

Une fois rassasiés, on profite de notre temps libre pour aller dans un café-internet, histoire d’envoyer quelques nouvelles à nos familles et de mettre à jour le blog. Puis nous allons faire quelques courses en prévision de notre voyage en train cet après-midi.

Nous n’aurons eu qu’un cours aperçu d’Oulan-Bator, LA ville de la Mongolie, dont l’ambiance diffère tellement de celle des steppes toutes proches. On a eu l’impression qu’Oulan-Bator était en plein changement, avec des constructions partout, des grandes enseignes internationales, des banques à tous les coins de rue. On a ressenti l’ambiance des grandes villes asiatiques avec des voitures et des coups de klaxons dans tous les sens, une perpétuelle agitation, des vendeurs ambulants de tout et n’importe quoi, des petits monsieur qui crient « taxi, taxi » dès qu’ils voient un touriste,… ! Bref, on n’a pas eu beaucoup le temps de visiter (quoiqu’il n’y ait pas grand-chose à visiter) mais on s’est quand même bien baladé dans la ville !

A 16h, après avoir dit au revoir à Andreas et échangé nos adresses mails, nous montons à bord du train qui nous conduira jusqu’à la ville de Zamid-Üud, située juste avant la frontière chinoise. Nous sommes entourés de familles mongoles qui prennent le même train que nous. Nos compagnons de couchette (une mère et son fils) nous expliquent qu’ils passent la frontière pour aller faire du shopping à Erlian (ville chinoise située juste après la frontière) car c’est « very cheap » nous dit-elle ! Etant donné qu’elles parlent anglais, nous en profitons pour échanger quelques mots avec elle. Nous sommes un peu l’attraction du wagon, les autres passagers nous dévisagent lorsqu’ils passent à côté de nous et en profite pour poser quelques questions à notre voisine… ça nous fait bien marrer !

Pour rejoindre la frontière chinoise, nous avons choisi de ne pas prendre la ligne du transmongolien mais avons opté pour un train local, bien moins cher, qui vous dépose juste avant la frontière… mais ceci est une longue histoire qui fera l’objet d’un prochain post !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.