Jour 29 : Un temple du ciel et un nid d’oiseau ou “la journée de tous les extrèmes” !…

J28_PékinAujourd’hui, nous partons découvrir le temple of Heaven Park, ou “temple du ciel” situé au coeur d’un immense parc dans un quartier au sud de Pékin. C’est un des symboles de la Chine Impériale et du pouvoir de l’empereur considéré à cette époque comme le fils du ciel. L’ensemble date du XVe siècle et a été inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 1998.

Le temple du ciel est construit de manière très symbolique, avec des murs d’enceintes et des bâtiments de forme carrée ou ronde. Ceux de forme carrée symbolisent la terre (le monde humain) et ceux de forme ronde symbolisent le ciel (le monde divin). En passant d’un batîment carré à un édifice de forme ronde, l’empereur illustrait son ascension de la terre vers le ciel.

Le chiffre 9 est omniprésent sur la conception du temple, le nombre de marches et nombre de dalles sur le sol du temple sont toujours des multiples de 9,… car ce chiffre symbolise le Yang c’est-à-dire la force et la puissance et se rapporte à l’empereur.

L’ensemble est constitué d’une multitude de salles ou temples, aux noms évocateurs : salle des prières pour la récolte (si si, il y a une salle dédiée à ça !), demeure du seigneur du ciel, salle de l’abstinence, Autel du ciel,… Tout en visitant les lieux, nous essayons de nous imaginer les rituels pratiqués par l’empereur. L’ensemble est particulièrement reposant et harmonieux.

Pour notre repas de midi, nous tentons un petit restaurant dans lequel il n’y a que des chinois… on se dit “chouette, ça à l’air authentique, allons-y !!”. Une fois à l’intérieur, c’est minuscule. Pas de menu mais une grande pancarte sur laquelle les plats sont affichés en chinois uniquement. Heureusement, pour certains d’entre eux, il y a la photo du plat… ça nous sauve ! On se tourne donc vers ces plats là : des raviolis, un bol de viande en sauce et une assiette de crudités. Le tout pour 16 Yuan (2€)… pas cher ! Malheureusement, quand les plats arrivent, on déchante rapidement, ça a vraiment l’air dégueu (et après avoir gouté, on confirme) ! Les crudités (qu’on prenait pour des concombres sur la photo) ressemblent en fait à des algues, la sauce de la viande est gluante et n’a aucun goût, nous scrutons le tout d’un air perplexe en ne sachant pas trop quoi faire… to eat or not to eat, telle est la question !! En tout cas, ça fait bien rire les chinois autour de nous. Tout compte fait, les ravioles ne sont pas si mauvaises ce qui sauve un peu notre repas ! En sortant du resto, on se rue sur des pots de yahourts pékinois (délicieux) et sur notre paquet de cookies !

On décide ensuite d’aller voir le site des Jeux Olympiques de 2008 (rappelons que Pékin a accueilli en 2008 les JO d’été, à cette date-là nous suivions ça de très près à la radio lors de nos vacances en Corse !). Le fameux stade en forme de nid d’oiseau ainsi que l’aquacube (piscine olympique) représentent bien l’audace architecturale dont fait preuve la capitale chinoise ! Le stade peut accueillir 90 000 personnes et sa structure métallique est la plus grande du monde. Quand à l’aquacube (ci-dessous), on dit que c’est la piscine la plus rapide du monde, car lors des JO, 25 records du monde et 65 records olympiques ont été battu ou égalé dans ce bassin. Aujourd’hui, le stade continue d’accueillir des manifestations sportives ou d’autres évènements.

Contrairement à ce que l’on pensait, il y a énormément de monde venu visiter ces sites. Les chinois se font photographier devant le stade, devant la torche olympique, en famille ou entre amis, et de nombreux vendeurs ambulants continuent à vendre tout un tas de babioles ! On a comme l’impression que les JO ont lieux en ce moment ! Ils semblent très fiers d’avoir accueilli les jeux dans leur pays et on comprend très bien compte tenu des retombées économiques qui ont dues en découler. Malgré leur taille et leur architecture imposante, ces deux infrastructures se fondent assez bien dans un décor proche de la nature (cours d’eau, arbres, jardins,…) malgré les buildings tout proche, ce qui rend l’ensemble plutôt agréable… on ne s’attendait pas à ça.

Après avoir bien crapahuté dans la ville (notons que tous les monuments que nous avons visité aujourd’hui sont juste à l’opposé les uns des autres), nous nous arrêtons dans un supermarché acheter de quoi nous faire un pic-nic pour le lendemain… car demain, nous partons faire un trek sur la grandre muraille ! On a trop hâte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.