Jour 33 : Nuit blanche à l’aéroport avant d’arriver à Katmandou !

J34_KatmandouIl est 1h30 du matin lorsque nous atterrissons à Kunming, au sud de la Chine. Notre second vol est censé décoller à 8h pour Katmandou, vous l’aurez compris, ça ne vaut pas le coup de chercher un hôtel ! Après avoir récupéré nos bagages et tourné un peu en rond dans l’aéroport, on monte au terminal international et on essaie de trouver un endroit où dormir. Pas le choix, ce soir nous devrons dormir à l’aéroport ! Nous trouvons quelques sièges qui sont déjà pas mal occupés, il en reste 2 libres, je m’allonge dessus et Nico s’installe parterre et on essaie tant bien que mal de trouver le sommeil. Heureusement l’aéroport est assez calme, il n’y a aucune activité la nuit et nous parvenons à dormir 2h à tout cassé…

A 6h l’activité commence à reprendre, il y a de plus en plus de passage autour de nous, on décide donc de mettre fin à notre “nuit” de SDF et on recommence à tourner en rond dans l’aéroport pour tenter de dépenser les derniers Yuan qu’il nous reste.

Finalement, notre avion aura plus de 2h de retard et ne décollera qu’à 10h30 au lieu de 8h… pas cool ! Une fois dans l’avion, nous sombrons de nouveau dans le sommeil (à vrai dire, nous sommes exténués !) et nous sommes réveillés par le plateau-repas qui arrive. Nous papotons avec notre voisin, un népalais qui fait ses études de médecine en Chine et qui rentre chez lui pour les vacances. Il nous parle de tout, de sa vie en Chine, de sa vie au Népal, il nous donne quelques conseils sur les choses sympas à faire et nous propose de venir avec nous au taxi pour éviter qu’on se fasse embobiner… vraiment sympa !

Notre avion commence à survoler le Népal et nous apercevons le sommet enneigé des montagnes qui se confondent un peu avec les nuages. C’est tellement beau ! On a presque envie de sauter de l’avion dis donc (presque!). On voit même le mont Everest, qui ne semble finalement pas plus haut par rapport aux autres puisque tous les sommets sont entre 7000 et plus de 8000m d’altitude ! On est dans la cour des grands en terme de montagne là !

On aperçoit les sommets enneigés, trop beau !

Une fois arrivés à Katmandou, nous faisons faire nos visas à l’arrivée, les mecs des douanes sont beaucoup moins impressionnant que ceux de Russie ou de Chine. Ils sont en polo avec un tikka sur le frond et se marrent toutes les deux secondes, c’est trop bon ! Malheureusement, dans la file d’attente des visas nous avons perdu notre ami népalais qui lui est passé dans la file spéciale destinée aux népalais, il a du filer car le temps d’attente est beaucoup plus long pour nous… tant pis on se débrouillera tout seuls pour le taxi.

Nous trouvons sans tarder un taxi pour nous conduire à notre destination, Paknajol, un quartier un peu à l’écart de l’agitation de Thamel. Le taxi nous explique que c’est 700 Rs ou 400 Rs si on accepte d’aller dans l’hotel qu’il nous propose (et dans lequel il touche une commission bien entendu)… non merci mon gars, d’une c’est trop cher et de deux on a pas envie d’aller dans ton hôtel ! On cherche donc un autre taxi. On en trouve finalement un pour 500 Rs, difficile de négocier davantage car nous sommes en pleine saison touristique. Nous découvrons rapidement les rues animées de la ville, ça grouille de monde, les bruits de klaxons dans tous les sens, la saleté et aussi la pauvreté, on comprend immédiatement que nous avons changé de monde !

Le taxi nous dépose à un 1er hotel recommandé par Mylène (Nirvana Peace Home), malheureusement il n’y a plus de place… Nous trouvons finalement de la place dans une guesthouse 200m plus loin, qui était plutôt bien notée sur Hostelworld. L’accueil y est très chaleureux, mais les chambres sont un peu délabrées et l’hôtel insalubre, on se dit que ça fera pour cette nuit et que demain nous chercherons autre chose.

Après avoir déposé nos sacs, nous partons nous balader dans Thamel. Il y a une agitation de fou, du monde dans la rue, de la musique, c’est blindé de boutiques de matériels de rando, de bakeries, de magasins de livres, cartes, bijoux, vêtements,…, des restos, des bars, bref, c’est le quartier pour les occidentaux quoi ! Et c’est surtout bien pratique lorsqu’on veut préparer un trek car il y a tout ce qu’il faut à des prix imbattables ! Des vendeurs ambulants nous propose toutes les 5 min de leur acheter tout et n’importe quoi, puis il faut gérer les motos et les voitures qui conduisent à toute allure dans cette rue plutôt étroite, c’est une lutte de tous les instants ! L’animation est d’autant plus importante qu’aujourd’hui est le dernier de la fête de Dashain, une grande fête nationale qui réunit plein de gens. Les népalais en profitent pour se retrouver en famille et entre amis et faire la fête tous ensemble !

Nous dinons dans un resto indien puis nous rentrons sans tarder. On arrive plus à mettre un pied devant l’autre, nous sommes épuisés par notre nuit quasi-blanche. En plus, demain matin, interdiction de faire la grasse mat, nous devons nous lever tôt pour aller faire nos visas indien et éviter ainsi la foule (surtout après plusieurs jours de fermeture de l’ambassades à cause de Dashain). Nous retrouvons le confort d’un vrai lit même si l’hôtel est pourri et bruyant, mais on s’en fout ! On met les boules Quiès et on s’endort comme des bébés !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *