Jours 48 à 52 : Notre trek autour des Annapurnas – Partie II

Du 21 au 25 octobre 2011

J48a52_Trek Annapurnas II

Passage du col de Thorung La (5 416 m) avec les copains Adeline & Mike

6ème jour : de Upper Pisang (3300m) à Manang (3540m) – Durée : 5h

Lorsque nous tirons les rideaux, nous sommes dans la soupe la plus complète… un épais brouillard nous bouche la vue et les toits sont recouverts d’une fine couche de neige. On distingue à peine la lumière des villages. Il faut se rendre à l’évidence : le soleil ne sera pas au rdv aujourd’hui. Nous avions prévu de passer par la route du haut pour rejoindre Manang car cette route permet d’avoir de jolis points de vue sur les montagnes mais il parait que les plans sont faits pour être changés alors tant pis, on préfère ne pas prendre de risque et compte tenu du mauvais temps, nous décidons de passer par la route du bas. Nous redescendons donc jusqu’à Lower Pisang et commençons notre marche sous la neige, on est excités comme des puces ! Dommage qu’il n’y ait pas assez de neige pour faire une bataille sinon on s’en serait donné à cœur joie ! Le paysage est splendide, les branches des arbres se sont parées d’une fine robe blanche et quelques petits flocons continuent de tomber.

Sur le chemin, nous nous accordons un petit remontant : deux énormes croissants au chocolat et un bon milk tea chaud, c’est Noël ! Nous papotons avec deux hollandais qui font comme nous. Nous nous remettons en marche, la neige a cessé de tomber mais le ciel est encore chargé de nuages blancs.

Nos nouveaux copains… les yaks !!

Il est 12h30 lorsque nous arrivons à Manang, nous trouvons une chambre juste à côté d’un autre couple de français avec qui nous sympathiserons au cours du déjeuner. C’est Adeline et Mikaël, ils baroudent en Asie depuis un an et rentrent bientôt en France. Nous discutons voyage et échangeons nos expériences respectives. Nous jetons un coup d’œil par la fenêtre et là, miracle ! Le soleil est revenu et le temps à l’air de s’arranger. On décide de mettre le nez dehors et de monter au-dessus du village. De là, nous apercevons le sommet enneigé des montagnes, dont l’Annapurna II (7937m), l’Annapurna III (7555m) et le glacier Ganggapurna (7454m).

Le beau temps est revenu !

Nous redescendons au village et filons manger un bout avec Adeline et Mike. Nous avons de nouveau perdu quelques degrés supplémentaires et à 3540m, nous égalons notre record d’altitude en commun (ascension du mont Mulhacen en Espagne à plus de 3500m). Nous ne ressentons toujours aucun effet de l’altitude, au contraire, on se sent en pleine forme ! Demain nous resterons à Manang pour une journée d’acclimatation et espérons pouvoir monter jusqu’au Ice Lake si le temps s’arrange. En attendant, nous nous enroulons dans nos duvets bien chauds… bonne nuit !

7ème jour : Journée acclimation à Manag – Rando jusqu’au Ice Lake (4600m) – Durée : 8h30

Ce matin, le beau temps est revenu !!! Et bien comme il faut, grand ciel bleu sans nuage à l’horizon, nous apercevons le soleil qui commence à se lever sur les sommets, ça promet une belle journée ! Ca nous met la patate et nous sautons du lit pour aller prendre nos petits dej. Nous décidons de grimper jusqu’au Ice Lake, à 4600m d’altitude, ce sera un bon exercice pour notre acclimatation. Nous motivons Adeline et Mike pour qu’ils viennent avec nous puis nous remontons préparer nos sacs pour la journée. Nous passons à la bakery acheter des petits pains et du fromage de yak pour se faire un festin au sommet puis nous commençons à marcher.

C’est assez raide, il y a plus de 1100m de dénivelé pour aller jusqu’au lac, nos jambes prennent une claque ! Heureusement nous sommes récompensés par une vue exceptionnelle, à plus de 180°, grâce à un temps super dégagé. Parmi les sommets que nous voyions : le Pisang Peak (6091m), le Manaslu (8162m), l’Annapurna II (7937m), l’Annapurna IV (7525m), l’Annapurna III (7555m) et le glacier Ganggapurna (7454m)… pfiou, c’est splendide ! On pourrait rester là des heures juste à contempler le paysage. Nous sommes vraiment au cœur des géants de l’Himalaya. Cette randonnée nous promettait une « breath taking view » (à prononcer avec l’accent american) et bien nous l’avons !

Annapurna III… majestueux !

Un des premiers effets de l’altitude ressenti aujourd’hui : nous sommes essoufflés. Enfin, je suis essoufflée car Nico court comme un lièvre ! Et oui, à cette altitude, l’air commence à manquer alors j’adapte mon rythme et j’essaie de respirer bien profondément mais c’est pas évident, je suis vite essoufflée. Des aigles volent majestueusement au-dessus de nos têtes comme pour nous narguer et nous ravissons progressivement les 1100m de dénivelé.

Arrivés au sommet, nous découvrons deux petits lacs de montagnes, c’est vraiment splendide ! Nous nous arrêtons pour déguster notre festin : œufs durs, petits pains, fromages de yak et croissant au chocolat, un vrai régal ! On en avait l’eau à la bouche rien que d’y penser tout le long de la montée !

Nous prenons quelques photos et commençons notre descente vers Manang en prenant un chemin qui semble plus raide mais plus direct pour retourner au village. En chemin, nous apercevons quelques « Blue Ship », des sortes de chamois de l’Himalaya en train de gambader tranquillement. De retour à Manang, nous nous reposons un peu puis prenons la direction du resto pour déguster un bon steak de Yak avec Adeline et Mike. Ça aussi on en rêvait depuis le début de la journée. La viande est tendre et ça nous fait surtout du bien d’en manger !

8ème jour : de Manang (3540m) à Letdar (4200m) – Durée : 4h30

Aujourd’hui encore, le beau temps est au rdv pour notre journée de marche. Nous partons de Manang à 7h30 et commençons notre ascension jusqu’à notre prochain étape : Letdar. Nous nous rapprochons du col de Thorung La que nous devrions franchir dans deux jours si tout va bien. Nous progressons au cœur des montagnes, le ciel est d’un bleu intense comme nous n’en avons jamais vu, c’est presque surréaliste. Ca créé de fabuleux contrastes avec les montagnes en faisant ressortir les couleurs. La végétation se fait de plus en plus rare et est beaucoup plus aride. Nous sommes loin des forêts de pins et des rizières en terrasse des premiers jours !

Nous apercevons de nouveau un troupeau de blue ships, pas très loin de nous dans la montagne. Nico tente de les approcher pour les photographier alors que je l’attends sur le chemin. Une gars passe devant moi avec son ampli de musique électro à fond, je ne supporte pas ça et ne me gêne pas pour le lui dire. Certaines personnes comme lui ne sont vraiment pas respectueuses de la nature et de la vie sauvage qui les entoure et se croient tout permis. Le mec se retourne et me bafouille un truc incompréhensible, il ne prend même pas la peine de répondre en anglais et se marre avec son pote…

Peu de temps après nous arrivons au village de Letdar où il n’y a que 2 ou 3 lodges, c’est minuscule. Adeline et Mike nous rejoignent peu de temps après. Nous passons l’après-midi dehors à bouquiner et à écrire notre carnet de voyage, le soleil est chaud même à 4200m d’altitude. Une fois le soleil disparu derrière les montagnes, la température baisse très vite et nous filons nous mettre au chaud à l’intérieur. Nous jouons aux cartes et dinons tôt. Lorsque nous ressortons pour aller nous coucher, le ciel est parsemé de milliers d’étoiles, on distingue parfaitement la voie lactée, c’est magnifique ! La chambre est froide mais nous avons des couvertures. La nuit ne sera pas excellente, l’altitude provoque quelques insomnies, nous avons du mal à respirer et le froid n’arrange pas les choses…

 

9ème jour : de Letdar (4200m) à Thorung High Camp (4850m) – Durée : 4h

Pour cette neuvième journée de marche, nous avons le choix entre deux étapes : Thorung Phedi situé à 4540m d’altitude ou Thorung High Camp à 4850m. L’avantage de High Camp c’est que ça permet de couper la monter du col le lendemain en répartissant le dénivelé sur les deux jours, sachant que la partie entre Thorung Phedi et High Camp est vraiment raide. Nous décidons donc de monter jusqu’au High Camp. Nico part en éclaireur pour réserver des chambres dans l’unique lodge du High Camp. Nous suivons derrière à notre rythme avec Adeline et Mikaël. Le soleil n’est pas encore complètement levé lorsque nous partons et il fait bien froid. Nous nous enroulons dans nos manteaux avec gants et bonnets et nos sacs à dos nous tiennent chaud.

Deux heures plus tard, nous arrivons à Thorung Phedi, le village est quasiment vide, tous les trekkers ont dus lever le camp tôt ce matin pour passer le col. Nous nous arrêtons pour boire un coup et grignoter un bout. A cette altitude, il n’y a quasiment plus de végétation, seulement les parois rocheuses des montagnes et le chemin en caillou. La vie sauvage a elle aussi quasiment disparue, il ne reste que quelques oiseaux, des aigles qui tournent au-dessus de notre tête et des chevaux. Même les yaks ont déserté ! Nous nous remettons en marche, il nous reste encore 400m de montée avant d’arriver au High Camp, on voit le chemin serpenter au dessus du village et ça à l’air bien raide ! Nous y allons tout doucement et faisons des petites pauses régulièrement car notre corps n’est pas adapté à une telle altitude, heureusement, toujours aucun signe du mal des montagnes ! Une heure plus tard, nous arrivons au High Camp. Il n’y a quasiment personne pour le moment. Nico a pu nous réserver une chambre pour 4 comme prévu !

Après le déjeuner, nous montons jusqu’à un petit promontoire qui domine les montagnes et la vallée. Il est surmonté de tout un tas de cairns et nous faisons aussi les nôtres pour laisser une trace de notre passage. Nous restons là un bon moment pour admirer la vue, c’est toujours aussi grandiose, les montagnes sont toujours aussi immenses et majestueuses. On se sent vraiment minuscules à côté ! Le bleu du ciel est vraiment intense, c’est presque du bleu marine, incroyable ! Nous n’avons jamais un ciel d’un tel bleu…

Notre petit cairn, seule trace de notre passage

On aperçoit au loin la piste que nous suivrons demain pour monter jusqu’au col

Thorung High Camp (4850m)

Le soleil se couche très tôt derrière la montagne et le froid se fait très vite ressentir… la nuit s’annonce fraiche. Nous nous habillons plus chaudement et passons le reste de l’après-midi dans la pièce commune (qui n’est pas chauffée). Nous retrouvons les deux hollandais rencontrés deux jours plus tôt sur le chemin pour Manang (le jour où il neigeait). Nous dinons tôt et allons directement nous coucher pour être en forme le lendemain. De nouveau, la nuit nous causera quelques problèmes d’insomnies et de respiration mais globalement, on dort pas trop mal !

10ème jour : De High Camp (4850m) à Muktinath (3800m) via le col de Thorung La (5416m) – Durée : 9h

Le réveil sonne à 4h40… pas de temps à perdre, nous sautons dans nos habits et empilons les couches pour avoir bien chaud (vêtements techniques, sous-pull en laine, polaire, veste, écharpe, bonnet, gants, bref la totale !) et filons avaler nos petits dej pour prendre des forces. Aujourd’hui, est un grand jour : nous montons jusqu’au Thorung La Pass à 5416m d’altitude, point culminant de notre trek dans les Annapurnas. En gros, « Thorung La Pass, tu passes ou tu trépasses ! » (on était obligés de la faire ^^). Dehors, le jour commence à peine à se lever, on aperçoit encore la lune et quelques étoiles. Je ne suis pas au top de la forme ce matin, je me sens un peu brassée, surement l’accumulation de la fatigue, du froid et l’altitude qui n’arrange pas les choses ! Je crois simplement les doigts pour que ce ne soit pas les premiers symptômes du mal des montagnes… Nous levons le camp un peu avant 6h, le jour est levé mais le soleil n’a pas encore pointé le bout de son nez. Les premiers pas sont rudes, j’ai les doigts congelés et mes muscles ont du mal à se réchauffer. Très vite, nous rattrapons la zone de soleil et ça va tout de suite beaucoup mieux. Les rayons nous réchauffent et nous apprécions d’autant plus le paysage qui est grandiose : pas un seul nuage à l’horizon, le temps est au beau fixe !

Depuis High Camp, le chemin qui mène au col n’est pas très compliqué, il y a environ 600m de dénivelé et ça monte assez progressivement, on s’attendait à pire ! Le paysage est désertique, il n’y a plus aucune végétation, seulement de la terre, des cailloux et un peu de neige, c’est presque lunaire. Heureusement que le soleil est là pour raviver les couleurs.

Le chemin qui mène au sommet

Ca grimpe, ça grimpe !

Après 3h de marche, nous apercevons enfin les nombreux drapeaux de prière qui marquent l’arrivée au col et là, on en croit pas nos yeux… on a réussi !! Nous sommes vraiment émus de réaliser que nous sommes sur un col mythique des Annapurnas, à 5416m d’altitude et après 10 jours de marche, c’est tellement énorme que j’en ai les larmes aux yeux ! Nous immortalisons ce moment en prenant quelques photos à côté de la fameuse pancarte qui confirme que nous sommes bien à Thorung La Pass, à 5416m (au cas où on aurait un doute) . Il n’y a pas un poil de vent, le soleil nous réchauffe et on en profite pour rester un moment au col pour apprécier, tout simplement. Nous montons jusqu’à un petit promontoire et apercevons en contrebas un petit lac turquoise qui se détache sur la neige, c’est magnifique. Le paysage est sensationnel.

Col de Thorung La vu d’en-haut !

Jump à 5400m, c’est pas tous les jours !

Nous gravons ces images dans notre mémoire puis nous attaquons tout doucement la longue descente jusqu’à Muktinath, le 1er village de la vallée. De l’autre coté du col, le paysage est tout de suite très différent. On se croirait un peu dans le Colorado, la neige a laissé sa place à une terre ocre qui se détache sur le ciel bleu. Pendant une bonne partie de la descente, je me sens vraiment épuisée, comme si l’objectif était atteint et que mon corps rejetait toute la fatigue accumulé. Nous faisons une pause déjeuner dans une petite gargotte, les prix ont nettement diminué par rapport à ces derniers jours. Nous poursuivons ensuite notre descente jusqu’à Muktinath et trouvons un lodge. Nous en profitons pour prendre une bonne douche chaude, la première depuis plusieurs jours !

Le village de Muktinath n’a rien d’exceptionnel niveau esthétique mais il est célèbre pour son temple et sa montagne sacrée recouverte de drapeaux de prière qui attire de nombreux pélerins hindous. Le soir, nous fêtons le passage du col avec Adeline et Mike, nous avons réussi tous les quatre sans problème, c’est vraiment cool ! Nous filons nous coucher tôt car nous sommes bien crevés après cette longue et éprouvante journée de marche. La température a repris quelques degrés mais malgré tout, il tombe quelques flocons pendant la nuit. Il va falloir patienter encore pour avoir plus chaud !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.