Jour 68 : Delhi acte 1 « l’embrouille du rickshaw »

Nous sommes réveillés à 6h du mat’ par du bruit dans le wagon… pas cool ! Les indiens sont plutôt matinaux du coup, impossible de se rendormir. Un monsieur distribue du thé et des biscuits, nous rangeons nos couchettes et regardons défiler le paysage par la fenêtre. Un peu plus tard dans la matinée, nous aurons droit à un petit déj complet, offert « gratuitement » par Indian Railways, ça fait plaisir ! Toutefois, rien n’est vraiment gratuit en Inde, et le serveur passe ensuite dans le wagon pour récupérer son TIP, les indiens paient 10 Rs par personne donc nous donnons la même chose.

A 10h30, notre train arrive en gare de New Delhi, à peine descendus du train, des porteurs viennent nous proposer de porter nos bagages… t’inquiète mon gars, on peut le faire nous-mêmes ! Nous nous dirigeons vers le bureau des touristes pour acheter nos prochains billets de train pour Agra, une bonne chose de faite ! Puis nous nous dirigeons vers le quartier de Paharganj, à 15min à pied de la gare, pour trouver une guesthouse. Nous en trouvons une pas trop mal à Main Bazaar (une artère très commerçante du quartier), déposons nos sacs, prenons une bonne douche (y’en avait bien besoin !) puis partons déjeuner dans le quartier. On définit le programme pour l’après-midi car Delhi étant une grande ville, autant organiser les visites intelligemment ! Nous décidons d’aller voir la mosquée de Jama Masjid, située dans le quartier de Old Delhi. Nous nous mettons à la recherche d’un rickshaw, ou plus exactement, c’est le rickshaw qui vient à nous ! Oui car en Inde, il faut apprendre à vivre avec les sollicitations des rickshaw, se déplacer n’est jamais un problème ! Le rickshaw vient donc nous accoster, c’est un sikh, reconnaissable à sa barbe blanche et son turban noué autour de sa tête. Nous convenons d’un prix : 80Rs pour aller jusqu’à Jama Masjid. Nous montons à bord du rickshaw et notre chauffeur sikh commence à nous dire qu’avant d’aller à Jama Masjid, il va d’abord nous emmener dans un magasin pas loin d’ici, que si on entre dans le magasin, ils donneront un cadeau à ses enfants, même si on achète rien…  On a pas vraiment envie de faire ça, mais il insiste en disant que c’est important pour lui d’avoir un cadeau pour ses enfants, et que ça ne prendra que 5 min de visiter le magasin. Bon ok, on est sympa et on accepte. Le chauffeur sikh nous dépose dans le magasin, nous entrons, le magasin vend des tas de petits objets attrape-poussière et des tissus, on fait mine de s’intéresser, les vendeurs nous sautent dessus, on invente des esbroufes pour s’en débarasser en leur disant qu’on reviendra plus tard avec nos parents 😉 et on ressort sans rien acheter, évidemment on est pas là pour ça ! Le rickshaw nous récupère et nous conduit vers un second magasin… cette fois-ci on commence à perdre patience et on lui fait comprendre. Il nous dit que le magasin est sur la route et que ça ne prendra que 5 min de s’arrêter… rebelotte, on entre dans le bazar, cette fois-ci la vendeuse est vraiment insistante, elle nous étale tout un tas de tissus dont on a absolument pas besoin et on fait mine de s’intéresser à moitié… je pense qu’elle a compris notre petit jeu. On finit par s’en dépêtrer et nous ressortons. Le rickshaw a l’air un peu surpris que nous n’ayons rien acheté et veut nous emmener dans un 3ème magasin ! Coriace le mec ! Cette fois-ci on se fâche et on lui dit qu’on ne paiera pas la course. Il a l’air de comprendre et nous emmène enfin vers notre but : la mosquée de Jama Masjid ! Tout ça pour dire que les chauffeurs de rickshaw sont des durs à cuire à Delhi, il faut être prudent car on peut vite se faire entourlouper 🙂 ! On aurait du être ferme dès le début mais bon, cela nous servira de leçon !

Après tous ces petits détours, le rickshaw nous dépose enfin devant Jama Masjid. Pour la petite histoire, Jama Masjid est la plus grande mosquée d’inde, elle est surnommée « mosquée du vendredi » et peut accueillir jusqu’à 25 000 personnes. Nous nous déchaussons à l’entrée et un petit monsieur me tend un grand tissu pour que je m’enroule dedans, c’est moche comme tout mais tant pis ! Nous pénétrons à l’intérieur de l’enceinte et découvrons la mosquée qui est vraiment impressionnante : des bandes verticales de grès rouges alternent avec du marbre blanc et de grands murs d’enceinte entourent l’ensemble. Nous faisons un petit tour, rentrons à l’intérieur de la mosquée et découvrons des pèlerins en pleine prière. De nombreuses personnes sont venues en famille et nous demandent si nous pouvons faire des photos avec eux… Cela nous amuse et on se prête au jeu !

Notre petit tour terminé, nous reprenons un rickshaw pour aller voir l’India Gate (la porte de l’Inde), un arc de pierre de 42 m de haut qui ressemble fortement à notre arc de triomphe. L’india Gate rend hommage aux soldats de l’armée des Indes tombés pendant la première guerre mondiale. Un pied de la porte se trouve une tombe du soldat inconnu gardée par des militaires en uniforme.  L’endroit est plutôt joli avec la lumière du soleil couchant. Une grande avenue part de l’India Gate, appelée le Rajpath et conduit jusqu’à la maison du président, le tout dans un cadre de verdure plutôt calme, si on oublie le bruit des klaxons de rickshaw et des moteurs de voiture !

Suite à ça, nous rentrons à Main Bazaar et dinons dans un petit boui-boui du coin, la cuisine indienne est toujours aussi succulente, on ne s’en lasse pas ! Nous sommes particulièrement fan des chapatis cuit au tandoor et trempés dans la sauce un peu épicée, on en redemande encore et encore !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *