Jour 79 : Chittor, encore plus fort !

Ce matin, nous quittons Bundi direction Udaipur, et profiterons d’une halte entre deux trains pour visiter Chittorgarh (littéralement, “le fort de Chittor”) car les horaires de trains coïncident pile poil pour qu’on ait le temps de visiter cette citadelle dans la journée avant de reprendre un train en fin d’après-midi. A 7h moins le quart, nous voila partis en direction de la gare de Bundi pour prendre notre train. La gare est étonnamment propre et calme compare a tout ce que nous avons pu voir jusqu’à présent et… au miracle, ca sent même bon dis donc, joie, bonheur ! C’est presque a se demander si nous sommes toujours en Inde (allez, un peu de mauvais esprit !) mais lorsque nous apercevons les vaches qui se baladent librement sur les rails et les gens qui traversent les rails pour passer d’un quai a l’autre (ben oui, c’est plus rapide que les escaliers pfff!), plus de doute possible, nous sommes bien en Inde !!

Nous patientons tranquillement que notre train arrive en buvant du bout des lèvres notre chai brulant, tout en trempant dedans quelques biscuits (miam, miam!). Notre train est un peu en retard mais c’est normal, ici les horaires, c’est “a titre indicatif”, ça sert à vous donner un ordre d’idée !! C’est drôle de voir a quel point les gens conservent leur zen attitude et leur bonne humeur, malgré les retards dans les transports publics (vous qui vous plaigniez sans cesse de la SNCF, venez faire un ptit tour en Asie !), ça fait partie du quotidien ici ! Et puis ce ne sont pas des affolés du temps comme nous autres occidentaux qui courrons toujours après notre montre…

Nous nous installons dans notre wagon, qui est quasiment vide, hormis une petite souris qui passe à toute vitesse entre les rangées de couchette pour dénicher quelques petites miettes de nourriture… drôle de compagnie ! Quelques heures plus tard, nous arrivons en gare de Chittorgarh et distinguons le fort qui se détache au sommet de la colline. Nous laissons nos sacs à la consigne à bagages avant de filer manger un bout. Un rickshaw nous conduit ensuite jusqu’au fort et nous négocions avec lui pour qu’il nous fasse visiter les principaux sites car nous savons que la visite à pied peut prendre un certain temps étant donné que la citadelle s’étale sur 28 km². En chemin, nous rencontrons un couple de français, eux aussi sont à la recherche d’un moyen de locomotion pour visiter la citadelle et nous leur proposons de se joindre à nous… nous effectuerons donc la visite tous les quatre !

Le fort de Chittor fut fondé par Bappa Rawal de Sisodia au 8ème siècle. Au cours de l’histoire, il connut de nombreuses scènes de guerre au cours desquelles les habitants se jetèrent dans les flammes pour ne pas subir la domination des ennemis. Cet acte de sacrifice s’appelle le <em>Jauhar</em> (=suicide rituel). En 1535, lorsque Bahadur Shah, sultan du Gujarat, assiégea le fort, il est estimé que 13 000 femmes et 32 000 hommes périrent au cours d’un Jauhar. En 1568, Akbar s’empara du fort et le maharaja Udai Singh II se réfugia à Udaipur et en fit sa capitale. Le fort abrite quelques palais en ruine et de nombreux temples. Un des plus beaux ouvrages est la Jaya Stambha, ou tour de la victoire, qui date du 15ème siècle. Elle comporte 9 étages finement sculptés et culmine à 37m de haut, offrant ainsi une belle vue sur la ville. Certains édifices ont été érigés en mémoire des sacrifices ayant eu lieu lors des différents jauhar.

La tour de Jaya Stambha

Une fois la visite terminée, nous disons aurevoir à nos acolytes français qui eux rejoignent leur chauffeur privé tandis que nous rejoignons la gare pour prendre notre second train de la journée : direction Udaipur. Nous récupérons nos bagages à la consigne, le responsable de la consigne nous presse pour qu’on dégage (« quick, quick ! ») car il semblerait que ce soit l’heure du thé ! Grave erreur que de retarder un indien lorsque c’est l’heure du thé ^^ ! Nous patientons sur le quai en attendant notre train, qui arrive à l’heure et est quasiment vide.

Arrivés à Udaipur, nous déposons nos bagages dans une guesthouse de Hanuman Ghat (quartier un peu plus calme de la ville) et retournons en ville pour manger. Sur le chemin, nous tombons nez à nez avec Andréas, notre copain allemand avec qui nous étions partis dans les steppes mongoles ! On n’en croit pas nos yeux… et lui aussi à l’air étonné de nous croiser ici ! Quelle coïncidence de ouf, c’est là qu’on se dit que le monde est vraiment petit ! Nous nous donnons rdv le lendemain pour un petit dej histoire de se raconter un peu nos aventures respectives depuis la Mongolie… Après ce moment fort en émotions, nous filons diner au Sunrise Restaurant, qui domine les ruelles très animées de la ville car il semblerait qu’il y ait un mariage ce soir. Nous en profitons également pour réserver nos cours de cuisine avec Shashi, qui habite juste en dessous du restaurant. Nous bookons pour le surlendemain soir puis rentrons nous coucher à notre guesthouse.

Udaipur by night

Demain, nous entamerons notre visite d’Udaipur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.