Jours 129 à 131 : Le temps s’est arrêté… sur le plateau des Boloven

 Du 9 au 11 janvier 2012

Notre parcours en moto dans les Boloven !

J129à131_Boloven

1er jour : de Paksé à Tad Lo

Nous nous réveillons de bonne heure après 11h de trajet et quelques heures de sommeil… finalement, le trajet de nuit n’a pas été si terrible que ça ! Le bus nous dépose à 7h à la gare routière de Paksé et nous partagons un tuk-tuk à plusieurs pour rejoindre le centre-ville. Nous commençons par avaler un bon petit dej’… on mourrait de faim ! Une bonne baguette-beurre-confiture et une pancake banana plus tard, nous voilà rassasiés ! Nous nous mettons à la recherche d’un loueur de moto pour partir explorer le plateau des Boloven. Nous trouvons une moto sans problème, il y a des loueurs à tous les coins de rue ici ! Par contre, difficile de négocier car ils ont l’air de tous s’aligner sur les prix… nous gagnons 10 000 kip (1€) / jour sur notre location car nous gardons la moto 4 jours… c’est toujours ça de prix. Nous réservons une chambre d’hôtel pour notre retour, et nous en profitons pour leur laisser nos deux gros sacs, après avoir récupéré le nécessaire pour ces 3 jours d’excursion. Nous récupérons également un petit plan des environs ainsi que quelques conseils sur les choses sympas à voir (villages, cascades, plantations de café) et nous voilà partis !

Le Plateau des Boloven est une région du sud du Laos réputé pour son climat agréable, ses cascades spectaculaires, son sol fertile et son excellent café. C’est aussi une des régions les plus bombardées pendant la guerre du Vietnam. Les « Laven » (Boloven signifiant « patrie des Laven ») constituent le plus important groupe ethnique du plateau où vivent également d’autres ethnies (Katu, Alak,…).

La première étape du jour consiste à rejoindre le village de Tad Lo situé à environ 85km de Paksé par une route goudronnée qui traverse la campagne. Nous arrivons à Tad Lo en fin de matinée et sommes tout de suite conquis par son cadre enchanteur. Nous nous installons dans un « homestay » (logement chez l’habitant) dans une famille où vit le papa, la maman qui attend un bébé et leur petite fille de 19 mois. Nous sommes vraiment très bien accueillis et notre hôte nous propose de diner avec eux le soir même, ça a l’air vraiment sympa !

Tad Lo

Après le repas du midi et une petite sieste, nous partons explorer à pied les alentours de Tad Lo. Le principal intérêt à Tad Lo est les cascades qui se déversent en pleine nature. La première cascade s’appelle Tat Hang, c’est la plus proche de la bourgade.

Tat Huang

Nous marchons ensuite jusqu’à la deuxième cascade, Tat Lo, qui se situe un peu plus haut que la précédente mais qui n’a rien d’exceptionnel. Nous poursuivons à pied, traversons un village et nous nous enfilons dans les rizières tout en longeant le cours d’eau. Le but cette fois-ci est de relier à pied la troisième cascade, à environ 4km. Le paysage est vraiment magnifique et reposant.

Nous croisons sur notre chemin des villageois qui nous font signe que nous ne sommes pas sur la bonne route… ils nous indiquent le bon chemin mais ce n’est pas si simple, nous nous perdons un peu dans les champs de rues et vu que l’heure tourne, nous décidons de faire demi-tour. Nous retournons chercher le scooter et partons voir la cascade en scooter ! Malheureusement, pas de chance pour nous, lorsque nous arrivons au sommet de la cascade, celle-ci est complètement asséchée ! Il ne reste plus qu’un mince filet d’eau qui coule timidement entre les cailloux… par contre, c’est un bien pour un mal car du coup, nous pouvons marcher sur les pierres de ladite cascade et nous avons une vue magnifique sur la vallée en contrebas.

La fameuse cascade asséchée…

Vue sur la plaine

Fin de journée à Tad Lo

Le soir, nous nous retrouvons tous ensemble pour la préparation du repas : brochettes de viandes, cury de légumes à la noix de coco, soupe de courge et salade de fruits. Nous faisons connaissance avec les autres voyageurs qui séjournent ici aussi : un couple d’allemands, trois russes et deux français (Morvan et Marie). Nous mangeons tous ensemble autour de la table familiale, l’ambiance est vraiment sympa et nous passons une excellente soirée.

Soirée cuisine avec les autres voyageurs

Notre petite apprentie cuisinière !

2ème jour – De Tad Lo à Tat Hua Khon (environs de Sekong)

Nous nous réveillons après une bonne nuit de sommeil réparatrice dans un bon lit… et sommes tirés du lit par le champ des coqs, le piaillement des poules, et la voix du chef de village dans le haut-parleur qui vient souhaiter une bonne journée aux villageois après leur avoir fait tout un tas de recommandations (il faut emmener vos enfants à l’école, patati patata…) c’est bien rigolo ! Nous rejoignions la table familiale pour prendre le petit dej et retrouvons Morvan et Marie qui nous rejoignent un peu après. Eux restent une nuit de plus ici tandis que nous poursuivons notre route. Après avoir rangé nos affaires et fait nos aurevoirs à cette charmante famille, nous repartons sur notre engin rouge !

Nous commençons par faire un détour jusqu’à Salavan, à une trentaine de kilomètres. Cette ville a été entièrement rasé pendant la guerre du Vietnam puis reconstruite par la suite. Le principal intérête était de voir le marché mais celui-ci n’est pas très animé le matin, donc nous faisons assez rapidement demi-tour. Heureusement, la route pour aller jusqu’à Salavan était vraiment jolie : champs de rizières (asséchées pour la plupart) avec les montagnes en toile de fond.

Nous poursuivons notre route en passant par plusieurs petites bourgades dont Beng et Tha Taeng. La route traverse plusieurs petits villages Katu et Alak, qui sont fait de maisons de bois construites sur pilotis au milieu d’une terre rouge.

Sur la route…

Après une halte à Sekong pour le déjeuner, nous poursuivons notre route. Nous nous arrêtons en chemin pour voir deux petites cascades. La première s’appelle Tat Faek et est accessible par un long chemin de terre poussiéreuse, qui finit par déboucher quelques kilomètres plus loin sur la cascade.

La deuxième cascade se situe 2km plus loin et s’appelle Tat Hua Khon. Elle est indiquée sur le bord du chemin par un gros panneau. Nous traversons un petit village et suivons la piste rouge qui conduit jusqu’à la cascade. Celle-ci n’est pas très impressionnante en elle-même mais le cadre est vraiment chouette !

Sur les conseils de notre hôte de Tad Lo, nous nous installons ici pour passer la nuit. Un couple de Laotiens met à disposition quelques cabanes perdus dans la nature et ils ont aussi un restaurant… c’est parfait ! Nous laissons nos petites affaires dans notre cabane perdue dans les arbres et partons explorer à pied le village.

Notre cabane dans les arbres

Le soir, nous dinons avec deux marseillais (un père et son fils) qui sont en voyage pour trois semaines au Laos et au Cambodge. On partage une Beerlao et passons une très bonne soirée avec eux, avant de rejoindre notre cabane pour la nuit.

3ème jour – De Tat Hua Khon à Paksong (+ retour Paksé)

Nous nous réveillons tranquillement, prenons le petit dej’ sur la terrasse du resto qui surplombe la cascade et rangeons nos affaires. Les marseillais eux, ont déjà filés ! Pour la dernière journée de notre périple dans le plateau des Boloven, nous rejoindrons la ville de Paksong, considéré comme étant « la capitale du café », avant de rentrer sur Paksé. Nous commençons par rejoindre la route principale, et nous nous arrêtons faire le plein d’essence dans une petite gargote le long du chemin.

J129à131_Boloven2

Pause essence dans un boui-boui

Quelques kilomètres plus loin, nous bifurquons sur la route qui conduit à Paksong, à 77km de là. Pour cela, nous empruntons une route de terre rouge poussiéreuse qui sillonne à travers un paysage époustouflant. Nous nous arrêtons par endroit pour voir quelques cascades, la première est située le long du chemin sur notre droite.

Notre piste de terre rouge…

Des km et des km comme ça !

La première cascade en pleine nature

On s’amuse aves les moyens du bord ^^ !

La seconde cascade est située un peu plus loin sur notre droite. Elle s’appelle Nam Tok Natamtok. Elle descend du plateau des Boloven et surgit d’une épaisse forêt sur plus de 100m de haut, au cœur d’une végétation luxuriante… le cadre est vraiment enchanteur ! Il n’y a pas de chemin d’accès pour approcher la cascade mais nous la contemplons de loin depuis un point de vue.

Nam Tok Natamtok…

… 100 m de hauteur !

Nous continuons de suivre la route de terre poussiéreuse, les kilomètres s’enchainent et nos popotins commencent à souffrir ! Par endroit, la route est vraiment en mauvais état mais disons que ça confère un charme particulier au paysage. On se demande si un jour, il y a une route goudronnée ici, probablement que oui, à en croire les engins qui sont en train de reconstruire des ponts plus solides pour remplacer les ponts en bois traditionnels. D’un coté, ça permettrait aux villages alentours de se développer en ayant plus facilement accès aux bourgades mais d’un autre coté, le paysage risque de perdre de son charme…

Déforestation…

Nous nous arrêtons en chemin dans un petit village où les villageois cultivent le café. Nous tentons de lier la conversation avec un couple de laotiens qui sont en train de tamiser le café devant leurs maisons. Les graines de café noires et rouges sont étalées à même le sol et sont en train de sécher au soleil. Ces gens sont vraiment gentils et ils ont l’air ravie que nous nous soyons arrête pour papoter avec eux… toutefois, la conversation reste très limitée car nous ne parlons pas laotiens et ils ne parlent pas anglais. Mais nous passons un agréable moment, à échanger par le sourire, faute de mots !

J129à131_Boloven3

Producteurs de café

Sabadii sur le chemin !

Nous nous arrêtons à Paksong pour la pause-déjeuner et retrouvons une atmosphère un peu plus touristique. Ici, les touristes viennent en excursion à la journée pour aller voir les splendides cascades des environs et visiter les plantations de café… du coup on voit tout de suite la différence, car l’entrée des cascades est devenue payante, alors que tout était gratuit jusqu’ici… grrrr ! Nous ne visiterons pas les plantations de café, celles que nous avons vues sur le chemin nous ont suffis. Par contre, nous refaisons une halte pour voir deux belles cascades. La première s’appelle Tat Yuang  et elle compte parmi les plus impressionnantes que nous ayons vues. Ses torrents jumeaux coulent sur plus de 40m en plein cœur d’une jungle luxuriante, c’est absolument splendide !

Tat Yuang

La seconde s’appelle Tat Fan et c’est aussi l’un des cascades les plus spectaculaires du pays. Deux bras jumeaux traversent une épaisse forêt et plongent dans le vide sur plus de 120m de haut… impressionnant ! Nous contemplons la cascade depuis le point de vue installée par le Tat Fan Resort (un hôtel de luxe qui bénéficie d’un superbe emplacement) mais nous trouvons que ça dénature un peu le paysage… dommage que les hôtels est le droit de construire dans des endroits aussi somptueux. En tout cas, même si Tat Fan est vraiment spectaculaire, ce n’est pas celle que nous avons préféré.

Tat Fan

Après ça, nous faisons de nouveau un petit tour en scooter avant de retourner à Paksé. Après tous ces kilomètres parcourus, nous sommes bien contents de descendre du scooter car on en pouvait plus ! On a mal partout et surtout aux fesses et au dos, mais le paysage en valait la chandelle et le plateau des Boloven est vraiment une région merveilleuse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *