Jour 132 : Les ruines du Vat Phu Champassak

Pour notre dernière journée à Paksé, nous partons découvrir les ruines d’un ancien sanctuaire, appelé le Vat Phu Champassak. Nous quittons Paksé en milieu de matinée, enfourchons de nouveau notre scooter et nous voilà partis ! En chemin, nous croisons de belles rizières vertes fluo, ce sont parmi les plus belles que nous ayons vues ici au Laos (très souvent, les rizières que nous voyons sont asséchées, compte tenu de la saison). Des villageois sont en train de repiquer le riz, pieds nus dans l’eau boueuse des rizières, avec leur chapeau en forme de cône… une vision digne de carte postale ! Nous nous arrêtons un peu plus loin pour les prendre en photo, ça nous dérange un peu mais eux par contre ont l’air ravies que nous nous soyons arrêtés et ils nous font signe d’approcher… tant mieux !

J132_Champassak2

J132_Champassak3

Puis nous longeons les rives du Mékong pendant quelques kilomètres, avant de traverser le village de Champassak qui mène aux ruines. Nous nous munissons du ticket d’entrée pour accéder au site (et avons même le droit à notre photo scannée sur le ticket d’entrée… grande classe !), nous voilà fin prêt pour visiter !

L’ancien sanctuaire khmer du Vat Phu est édifié sur les contreforts de la chaîne du Phu Pasak. L’ensemble est composé de trois niveaux : inférieur, intermédiaire et supérieur. Le Vat Phu figure au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2001.

Au niveau inférieur, se trouve une longue chaussée cérémonielle, au bord de laquelle se trouve tout une enfilade de bourgeons de lotus en pierre. De chaque coté de la chaussée se trouve deux lacs, qui sont asséchés à cette période mais qui en temps normal, sont deux bassins remplis d’eau et de fleurs de lotus.

Chaussée cérémonielle

Au bout de la chaussé cérémonielle se trouve le niveau intermédiaire. Celui-ci est composé de deux pavillons rectangulaires datant du 10ème ou 11ème siècle. Ceux-ci étaient en cours de restauration lors de notre visite. Nous pouvons toutefois voir que les pavillons sont ornées de belles sculptures représentant les dieux Shiva et Parvati.

Enfin, un escalier de pierre bordé de frangipaniers conduit jusqu’au niveau supérieur. C’est là que se trouve le sanctuaire qui abritait autrefois le lingam de Shiva.  Aujourd’hui, le sanctuaire ne contient que quelques statues de Bouddha sur un autel et il est orné de magnifiques sculptures.

J132_Champassak

Le Sanctuaire

J132_Champassak4

Détails sanctuaire

A l’arrière du sanctuaire se trouve une source d’eau sacrée qui coule de la montagne le long d’un gros rocher, ainsi qu’un « trimurti » représentant la trinité hindoue : Shiva, Vishnu et Brahma. Un peu plus loin dans la montagne se trouvent l’empreinte de pas du bouddha, creusé dans la roche, ainsi que des sculptures d’éléphants et de crocodiles dans la roche.

Depuis le niveau supérieur, nous avons une vue d’ensemble absolument magnifique sur le sanctuaire, les lacs et la vallée. Nous nous y arrêtons pour savourer notre pic-nic !

Il se dégage toujours une atmosphère très particulière dans ces sanctuaires, beaucoup de spiritualité car les laotiens sont très croyants. Pas facile de s’imaginer ce que pouvait être la vie ici il y a plusieurs siècles en arrière, parfois on aimerait bien avoir des sortes de « flash-back » pour voir ce que ça donnait à la grande époque ! Ce genre d’endroit nous fascine vraiment car on plonge vraiment dans l’histoire ancienne du pays.

Après nous être bien baladé à travers le site, nous faisons demi-tour… et cette fois-ci, c’est moi qui ramène le scooter jusqu’à Paksé (attention, grand moment ^^). Nico me donne quelques leçons de conduite, pour que j’ai les rudiments de la conduite d’un scooter : démarrer, passer les vitesses, tourner, m’arrêter… et nous voilà partis ! Nous rentrons sains et saufs jusqu’à Paksé, et le scooter lui aussi est sain et sauf… mission accomplie !

J132_Champassak5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *