Jours 138 & 139 : Ban Lung et la province du Ratanakiri

18 & 19 janvier 2012

J138&139_Ratanakiri

Ban Lung et le lac volcanique de Yeak Lom :

Après nous être couchés sous un ciel nuageux, nous nous réveillons sous un grand ciel bleu ! La journée s’annonce bonne ! Nous nous levons et filons prendre notre pdj sur la terrasse de la guesthouse… c’est bien agréable !

Puis nous prenons la direction du centre-ville dans le but de trouver un loueur de vélo. Nous en trouvons un “very cheap” qui propose des vélos pour seulement 1 dollar la journée… seulement voilà, après trois essais, les vélos s’avèrent être tous dans le même état : épave ! Tant pis, nous allons voir un autre loueur, qui propose des VTT pour 2 dollars, ma foi, ça fera l’affaire ! Nous voilà donc partis sur nos deux engins, près à découvrir les curiosités de Ban Lung !

L’objectif du jour consiste à rejoindre le “Ban Yeak Lom” qui n’est autre qu’un lac volcanique aux eaux bleutées. Ce lac parfaitement circulaire daterait d’il y a 700 000 ans, c’est pas rien ! Certains pensent qu’il résulte de l’impact d’une météorite. C’est aussi un lieu sacré pour les ethnies locales, qui pensent que les eaux du lac abritent de mystérieuses créatures… genre monstre du Yeak Lom ^^ ! C’est également un des sites les plus beaux et les plus paisibles du Cambodge (dixit le Lonely) alors ça doit valoir le coup !

Le chemin pour y accéder est goudronné tout le long, et le lac est situé à environ 5km de la ville, ça nous fait beaucoup de bien de faire un peu d’exercice après ces deux derniers jours où nous avons passé la majeure partie du temps dans les transports. Nous arrivons peu de temps après à la billeterie du lac, garons nos vélos et partons découvrir le site.

Nous découvrons les eaux parfaitement plates du lac, avec les nuages et le ciel bleu qui se réflètent sur les eaux, comme un parfait miroir ! Le cadre est particulièrement enchanteur, le lac étant entouré d’une dense végétation genre “jungle”. Nous suivons le petit sentier qui permet de faire le tour du lac à pied.

Yeak Lom

Nous décidons de rejoindre un des pontons en bois installés sur le lac. Et là, nous avons la bonne surprise de retrouver Morvan, Marie, Julie et Thibault (toujours la même équipe !) qui sont tranquilement installés sur un des pontons en train de se baigner ! Nous nous posons donc avec eux et plongeons dans les eaux du lac, l’eau est à une température parfaite, ça raffraichit car la température extérieure est plutôt “lourde”. Nous barbotons un moment, puis papotons ensemble sur le ponton tout en mangeant des clémentines. Julie et Thibault nous abandonne en début d’aprem et nous restons avec Marie & Morvan. Nous passons l’après midi à buller et bouquiner pendant qu’un groupe de jeunes cambodgiens ont investi le ponton ! Ils plongent tout habillé dans le lac, avec des gilets de sauvetage, s’amusent à se pousser dans l’eau depuis le ponton, le tout en faisant un sacré rafut … halala ces jeunes ^^ !

En fin d’aprem, nous décidons avec Marie de nous lancer dans la traversée du lac à la nage ! Finalement, nous ferons demi-tour au 3/4 du parcours car en réalité, le lac est beaucoup plus large qu’il n’y parait ! Et puis on commence à se faire des suspenses sur les créatures qui vivent là dedans, genre monstre et cie… gniark gniark gniark ! On voudrait pas finir dans la bouche d’un poisson !

En fin d’après-midi, de retour à Ban Lung et après avoir rendu nos vélos, nous filons prendre une bonne douche froide, qu’est-ce que ça fait du bien ! Il fait vraiment une chaleur à crever ici, on sue de ne rien faire ! Puis en fin de journée, nous nous retrouvons tous les 6 pour boire un verre avant d’aller diner dans un resto indien en ville. La bouffe est super bonne et nous avons droit à une salade de fruits gratuite !

Alors que nous rentrons à la guesthouse, nous sommes interpellés par une armée de mamans cambodgiennes éméchées qui nous propose de les rejoindre pour l’anniversaire du fils d’une d’entre elle, qui fête ses 4 ans. Nous voilà partis pour passer un moment avec elles et leurs enfants, c’est plutôt bonne ambiance !

Environs de Ban Lung : Voen Sai et la rivière Tonlé San

Le lendemain, nous partons explorer les alentours de Ban Lung en scooter ! Nous suivons une piste de terre rouge, un peu identique à celle des Boloven, sauf que nous croisons de gros camion et des 4×4 qui roule à toute allure en laissant derrière eux d’énormes nuages de poussière… pas terrible ! La route est parsemée de grandes plantations d’hévéas et de caoutchouc, reconnaissables aux noix de coco installées au pied des troncs destinées à récolter la sève.

Nous traversons également de minuscules petits villages, avec seulement quelques maisons traditionnelles construites en bois sur pillotis et nous découvrons petit à petit la vie rurale du Cambodge. Par endroits, des forêts entières sont totalement rasées, conséquence de la déforestation… ça fait un peu mal au coeur.

35 kms plus tard, nous arrivons au village de Voen Sai. Après avoir fait un petit tour dans le village pour repérer un peu les lieux, nous garons le scooter et nous installons à la terrasse d’une petite gargotte qui cuisine quelques plats genre “fried rice, fried noodles”. Le village de Voen Sai est situé sur les rives de la rivière Tonlé San et il abrite une communauté de chinois et de lao.

Voen Sai

Le village est partagé entre la rive nord et la rive sud, les deux rives étant séparées par la rivière… et pour traverser la rivière, pas d’autre moyen que d’emprunter un petit radeau en bois car il n’y a pas de pont. Mais à en croire les dires d’un guide qui discute avec un couple de touristes à coté de nous, un pont devrait voir le jour d’ici 4 ou 5 ans…

La rivière Tonlé San

Nous dejeunons donc en regardant le va-et-vient de la petite navette fluviale qui circule sans arrêt d’une rive à l’autre, transportant des villageois avec leurs scooters et leurs chargements (légumes, poulets vivants,…)… l’endroit est vraiment très authentique et nous sommes content de pouvoir le découvrir.

En début d’aprem, nous décidons à notre tour d’emprunter le radeau en bois pour rejoindre l’autre rive. Nous montons sur le radeau avec le scooter et nous voilà partis ! Nous voyageons avec les locaux qui sont un peu surpris de nous voir ici aveux, à en croire leur regard amusé !

Un fois sur l’autre rive, nous repartons en scooter pour explorer le coin. Puis nous garons le scooter et finissons la ballade à pied, pour en profiter davantage ! Les enfants sont effrayés lorsqu’ils nous voient : ils nous lancent des “hellos” puis se barrent en courant lorsqu’on s’approche… ! Les villageois se retournent sur notre passage, certains sont très souriant et nous saluent, tandis que d’autres le sont un peu moins…

Puis nous reprenons le scooter, retraversons la rivière dans l’autre sens et nous nous faisons le détour jusqu’au village de Kachon, à 7km de Voen Sai. Sur la route du village, nous découvrons un cimetière Tompuon, reconnaissables aux tombes disséminées dans la forêt. Les membres d’un même clan sont enterrés les uns à coté des autres et les tombes sont ornées de statues en bois sculptées à l’effigie du défunt. La sculpture est censée “garder la tombe”. Bien entendu, il est interdit de pénétrer dans la forêt et de marcher à proximité des tombes, par respect envers les villageois. Nous nous contentons simplement de prendre quelques photos depuis le chemin.

Les sculptures en bois

Après ça, nous prenons le chemin du retour pour Ban Lung et retrouvons notre bonne piste de terre poussiéreuse… à nous la poussière, youhouuu ! A peine partis, nous sommes déjà intégralement recouverts : vêtements, sacs, peau, casques, tout y passe !

Vis ma vie d’aventurier !

De retour à Ban Lung, nous apprécions la bonne douche pour nous débarasser de toute cette poussière, mélangée à la transpiration et à la crème solaire… on est bien cracra ! Puis nous rejoingnons Morvan et Marie (Julie et Thibault étant partis aujourd’hui pour Kratie) et retournons dîner tous les 4 au resto indien. Demain, nous partirons pour Kratie, sur le bord du Mékong !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.