Jours 187 & 188 : Centre rouge #3 – C’est l’histoire d’un rocher sacré qui s’appelait Uluru…

7 & 8 mars 2012
IMG_5255 (Copier)

Uluru… un rocher sacré dans la culture aborigène

5h45… « bip bip bip », le réveil sonne et nous tire du lit ! Nous sortons du lit encore tout ensommeillé mais on se motive pour aller voir le lever du soleil sur le rocher. Ce n’est pas tous les jours que l’on voit le soleil se lever sur uluru ! Et le jeu en vaut la chandelle car la silhouette noire du rocher est surmontée d’un gros nuage qui se pare de couleurs rose-orangé au fur et à mesure que le jour fait son apparition… magnifique ! Une fois de plus, les photos ne rendent pas aussi bien qu’en vrai mais disons que ça donne un aperçu.

Après ce beau spectacle, nous avalons notre petit dej’ (muesli et tartines de nutella ^^) puis nous passons au centre culturel pour en apprendre davantage sur l’histoire du rocher et la culture aborigène locale.  Uluru est en fait un site extrèmement sacré pour les « Anangu » (ethnie aborigène). Le rocher est entouré de mythes légendaires qui ont une signification sacrée pour les Anangu. A ce titre, le rocher ne doit pas être foulé par le pied humain et pourtant, un sentier escarpé permet de gravir au sommet … un peu paradoxal ! Pourquoi permettre aux gens de grimper au sommet du rocher alors que ce n’est pas respectueux envers les aborigènes… ? Surement une histoire de tourisme et de sous… c’est moche !

Nous effectuons la balade à pied qui fait le tour du rocher (10km), en passant devant des grottes sacrées, des peintures aborigènes, des petites cascades qui forment des bassins et nous découvrons les formations géologiues étonnantes qui composent le rocher (roche striée par endroit et qui ressemble un peu à de l’ardoise). C’est vraiment  très intéressant et nous sommes fascinés par tous les mythes autour de ce rocher… on était loin de se douter de l’importance de ce rocher pour les ethnies locales !

Peintures aborigènes

Après cette belle balade, nous retournons sur l’aire d’observation du rocher pour prendre notre repas de midi. Nous sommes seuls sur le parking et nous installons notre table de pic-nic face au rocher, à l’ombre du store de notre 4×4, la grande classe ! Notre emplacement est digne d’un restaurant 4 étoiles ! Ca nous permet de profiter encore un peu de la vue sur Uluru avant de reprendre la route !

Spot de pic-nic !

Une petite dernière pour la route !

Nous reprenons la route en début d’après-midi. Sur la route, Nico aperçoit une forme de lézard et nous nous arrêtons pour le voir de plus près… c’est en fait un « thorny devil », un petit lézard plein de piquants et tout tacheté, typique du désert australien ! Sa tête ressemble à celle d’un petit diable et c’est une des nombreuses espèces d’animaux étranges que compte le désert australien. En tout cas, petit comme il est (pas plus de 20cm), c’était une chance de l’avoir vu !

Le thorny devil ! Drôle de bestiole !

Sur le tongue de Nico…

Pro du camouflage !

Par la suite, nous avons droit à un magnifique coucher de soleil, un des plus beaux que nous ayons vu jusqu’à présent. Les nuages se parent de couleurs et de formes indescriptibles et de l’autre côté, la pleine lune fait son apparition !

Le soir, nous nous arrêtons sur une rest area à environ 150km au sud d’Alice Springs.

La Rainbow Valley et retour à Alice Springs (8 mars 2012)

C’est déjà notre dernière journée dans le centre rouge ! C’est fou comme le temps passe vite, surtout depuis que nous sommes arrivés en Australie… déjà 6 mois que nous sommes partis et il nous reste encore la même chose. On a la sensation d’avoir déjà tellement vu de belles choses mais il nous en reste encore tout un tas à découvrir et on se régale vraiment ! Nous reprenons la route en direction d’Alice Springs et faisons une halte par la Rainbow Valley. Celle-ci est accessible par une piste de 25km ce qui nous permet de profiter encore une fois des joies du 4×4… c’est vraiment sympa mais malheureusement c’est un luxe qu’on ne pourra pas se payer tout le temps ! Disons que pour le centre rouge, c’était vraiment l’idéal.

Tout au bout de cette jolie piste de terre ocre se trouve la Rainbow Valley, une formation rocheuse caractérisée par ses couleurs s’étalant du blanc au rouge pourpre en passant par le jaune et l’orangé.  Ces couleurs témoignent de la quantité plus ou moins importante de fer dans la roche.

Rainbow Valley

Nous sommes seuls sur le parking pour découvrir le site et nous effectuons une courte promenade à pied qui mène jusqu’au « Mushroom Rock », un rocher en forme de champignon (comme son nom l’indique ^^). Nous nous amusons à distinguer des formes d’animaux dans les rochers, une tête de lion par-ci, une marmotte par-là, on vous épargne les photos car comme beaucoup de choses, ça ne rend bien que quand on les voit en vrai ! L’endroit est vraiment calme et paisible, on a de nouveau la sensation d’être seuls au monde, un peu comme dans les McDonnell Ranges !

Mushroom Rock

Le temps passe et il faut commencer à rentrer à Alice Springs car ce soir, nous devons rendre notre 4×4 à l’agence de location. Nous parcourons les 150 derniers kilomètres qui nous séparent de la ville (que nous découvrons cette fois-ci sous un soleil radieux… c’est tout de suite moins glauque !). Nous nous empressons de manger un morceau avant de nous rendre dans une boutique de musique tenue par un joueur international de Didgeridoo qui propose de s’essayer à cet instrument le temps d’1/2 heure. Il nous fournit quelques explications et à le voir faire, ça parait plutôt simple mais quand c’est notre tour de souffler dans ce gros tuyau en bois, c’est beaucoup moins évident ! Nico s’en sort plutôt bien et arrive à produire quelques sons… quand à moins, je suis vraiment ridicule ! Mais on passe un bon moment et on se marre bien, dommage que ça n’est duré qu’1/2 heure !

Démonstration de Didgeridoo

Après ça, nous déposons nos affaires au backpacker et partons rendre le van. Nous  avons droit à un remboursement de 50 dollars à cause de la batterie du frigo qui ne fonctionnait pas… c’est toujours ça de prix ! Nous partageons notre chambre avec deux savoyardes qui voyagent pour plusieurs mois, elles sont super sympas ! Demain, nous quitterons le centre rouge pour rejoindre une autre partie de l’Australie (sud-est) : Melbourne et la région du Victoria !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *