Jours 191 à 193 : La Great Ocean Road… pas “great” pour rien !

Du 12 au 14 mars 2012

IMG_5719 (Copier)

Notre parcours sur la Great Ocean Road (3 jours) :

Agrandir le plan

De Torquay à Apollo Bay (jour 1) :

Après ces quelques jours à Melbourne, nous faisons nos au-revoirs à Mathieu et Fanny et partons de bon heure pour récupérer notre voiture de location… à nous la Great Ocean Road ! Nous avons loué une voiture pour trois jours afin de parcourir les 250km de cette route mythique ! Le temps est dégagé, ça promet une bien belle journée. Nous nous habituons progressivement à la boîte de vitesse automatique, en gros, plus besoin de passer les vitesses manuellement ni d’appuyer sur l’embrayage, la voiture le fait toute seule… prouesse de la technologie ? Oui et non, car on s’embrouille un peu dans les pédales et puis la conduite devient un peu monotone. Ha ces p’tits jeunes, ils sont retissant au progrès ! Nous effectuons un premier stop dans la petite ville de Torquay, LA capitale du surf ! Les nombreuses plages se prêtent particulièrement à cette discipline et l’une d’entre elle accueille même une compétition internationale de surf. On est tout de suite plongé dans l’univers avec toutes les boutiques de matériel, les surfeurs en combi qui s’amusent dans les vagues et les planches qui trainent un peu partout… même les plus petits s’y mettent ! Hauts comme trois pommes, les voilà déjà avec leur petite combi et leur planche sous le bras, tous fiers d’aller barboter dans les vagues ! Peut-être seront-ils  de futurs professionnels ?… en tout cas, ils sont surement bien plus doués que nous !

Torquay, le paradis des surfeurs !

Les petits s’y mettent aussi !

Après ça, nous traversons plusieurs petites bourgades, nous arrêtons faire quelques courses en route et filons voir une cascade (dont on ne se rappelle plus le nom… alors pour faire plus simple, on l’appellera « la cascade », tout simplement !). La cascade est donc vraiment jolie, elle nous rappelle un peu celles que nous voyions au Laos, sur le plateau des Boloven. Elle est entourée d’une végétation verdoyante et d’un tapis d’énormes fougères, le cadre est vraiment splendide ! Bon évidemment, nous ne sommes pas seuls, mais que voulez-vous, il faut savoir partager les beaux endroits ^^ !

La jolie cascade…

La Great Ocean Road est en fait une route qui serpente le long de l’océan, et comme son nom l’indique, elle est vraiment « great » ! On a envie de s’arrêter toutes les 5 min pour prendre une photo le long de la route, et les gens autour de nous ont l’air de faire pareil ! Certains tronçons sont vraiment splendides, avec la route qui sillonne au pied de la colline, juste au bord de l’océan. A chaque virage, on a l’impression que la route va plonger dans la mer !

La Great Ocean Road

Clou de la journée : nous voyions nos premiers koalas !!! Ces bestioles sont vraiment trop rigolotes et attachantes ! Ils sont tranquillement installés dans les eucalyptus, et ils occupent leur temps à dormir, se gratter, ou mâchouiller leurs feuilles d’eucalyptus ! On a l’impression qu’ils sont shootés à longueur de journée mais en réalité, plus de 80% de leur énergie sert à combattre le poison qui se trouve dans les feuilles d’eucalyptus qu’ils mangent ! Du coup, ça pompe toutes leurs forces, voilà pourquoi ils dorment tout le temps (« ben alors, gros bêta, faut pas les manger si elles sont poison… », oui mais bon, allez expliquer ça à un koala ^^). Avant qu’on parte, Fanny nous avait appris le bruit qu’il faut faire pour attirer leur attention (une espèce de « pfoutt, pfoutt » avec la bouche) mais certains ne veulent rien savoir.

Les koalas dans tous leurs états !…

Il n’y a pas que des koalas dans les arbres…

Nous poursuivons notre route et nous nous arrêtons à Appollo Bay, c’est fini pour aujourd’hui ! On trouve une place dans un joli backpacker, avec vue sur l’océan. Qui plus est, nous avons un dortoir de 6 pour nous tous seuls ! Nous en profitons pour aller admirer la vue depuis le sommet de la colline. On domine Appollo Bay et une partie de la côte, c’est vraiment chouette !

Apollo Bay

Nous dînons au backpacker et finissons tranquillement la soirée en regardant un film sur l’ordi.

De Apollo Bay à Port Campbell (jour 2)

Après une bonne nuit de sommeil, nous commençons la journée par un petit dej’ dehors, face à l’océan puis nous reprenons la route. Première destination du jour : le cap Otway et son célèbre phare qui domine la mer depuis le sommet d’une falaise. Sur la route, nous nous arrêtons dans une « rain forest », une grande forêt à la végétation luxuriante. On suit un petit circuit au pied des arbres et des fougères géantes.

Nous croisons de nouveau tout un tas de koalas sur la route, perchés sur les branches d’eucalyptus. Certains jouent vraiment les équilibristes, juste au-dessus de la route et on croirait qu’ils peuvent s’écraser sur le capot de la voiture d’une minute à l’autre… en tout cas, eux, ça n’a pas trop l’air de les affoler !

Le suspense du koala : tomber ou ne pas tomber ?

Notre passage au cap Otway sera de courte durée, car nous nous apercevons que l’accès au phare est payant… et disons que 18$ pour aller voir un phare nous chagrine un peu. Tout le reste est gratuit alors pourquoi ça, se serait payant ? Du coup, nous décidons de tracer notre route ! Nous arrivons près des célèbres formations rocheuses qui font la réputation de la great ocean road et nous commençons par nous arrêter aux « Gibson steps », un escalier qui permet de descendre la falaise pour accéder à une grande plage de sable blanc. Déserte, balayée par le vent et les vagues, la plage est vraiment magnifique ! Les vagues sont tellement violentes qu’il n’est pas possible de pratiquer le surf ! Nous en profitons pour pique-niquer sur la plage, face à ce paysage idyllique.

Gibson Steps

Nous enchaînons avec les fameux « twelve apostles », ces énormes blocs de pierre posés dans la mer. Nous commençons par découvrir le grand parking plein de voitures et de bus de touristes, et accédons au promontoire qui fait face aux « apôtres » où des tas d’autres personnes sont en train de prendre la même photo que nous… et oui, les 12 apôtres sont un des sites les plus touristiques du Victoria. L’endroit n’est donc pas très authentique mais bon malgré tout, il faut avouer que c’est vraiment grandiose. La vision de ces énormes blocs de pierre, résultat de millions d’années de changement géologique dus au vent et à la force des vagues, a quelque chose de surréaliste. Il faut bien le dire, les 12 apôtres ne sont pas célèbres pour rien ! D’ailleurs, l’un d’entre eux s’est effondré dans la mer en 2005, laissant derrière lui un tas de cailloux qui dépasse des vagues…

Les “twelve apostles”

Un peu plus loin sur la route se trouve un autre site grandiose, le « loch ard gorge ». A cet endroit, l’océan s’engouffre dans une anse par grandes vagues qui finissent par mourir sur le sable de la plage… Le lieu a été baptisé ainsi suite au naufrage d’un bateau (le « loch ard »), en 1978. Le naufrage a provoqué la noyade de 52 personnes mais deux personnes ont survécu et ont trouvé refuge sur cette plage… l’endroit est vraiment fabuleux.

Nous repartons en direction de Port Campbell, des images plein la tête !! Nous nous installons dans un backpacker, tout neuf, mais cher ! Tant pis, on dormira dans un dortoir de 10, et puis ce n’est que pour une nuit. Nous filons faire quelques courses et retournons voir les 12 apôtres pour le coucher du soleil. Le soleil se couche progressivement derrière un voile nuageux tandis qu’une petite brume s’empare des blocs de pierre… ça fait comme un mirage ! Vraiment joli. On avait l’habitude de voir cette image en photo uniquement mais assister à ce spectacle en vrai, avec la lumière qui baisse et les couleurs qui changent, c’est vraiment autre chose…

Après ce beau spectacle de la nature, nous rejoignons le backpacker. Entre temps, notre dortoir s’est bien rempli, nous avons plein de nouveaux collocs ! On ne tarde pas à filer au lit, et j’en profite pour rattraper un peu mon retard sur le blog…

De Port Campbell à Melbourne (jour 3)

C’est déjà notre dernière journée sur la Great Ocean Road… c’est fou comme ça passe vite ! C’est sous un ciel voilé que nous commençons la journée, et nous partons à la découverte de la dernière curiosité de cette belle route : la Bay of Islands.  L’endroit est moins fréquenté mais offre des vues toujours aussi spectaculaires sur le littoral escarpé. Nous découvrons notamment le « London Bridge », un pont de pierre dans la mer. Jusqu’en 1990, le pont était encore rattaché au littoral mais une partie du pont s’est effondré dans la mer du fait de l’érosion et aujourd’hui, il n’en reste plus qu’une partie.

Un peu plus loin sur la route, nous découvrons d’autres falaises et formations rocheuses en suivant une promenade à pied au sommet du littoral.

Le temps passe et il faut commencer à songer au retour !… Nous reprenons donc la route, mais cette fois-ci, direction « Melbourne ». Nous abandonnons la Great Ocean Road et pénétrons à l’intérieur des terres pour retrouver la « Pinces Hwy », la route principale qui relie Melbourne. Nous traversons tout un tas de petites villes qui nous font un peu penser à des villes de Western, si ça continue, on va voir sortir des cow-boys des saloons ^^ ! Nous arrivons à Melbourne en fin d’après-midi, la circulation est dense. Pas facile de s’orienter dans une ville qu’on ne connaît pas, et avec un code de la route qu’on ne maîtrise pas complètement (et avec la conduite à gauche, pour couronner le tout !) mais on s’en sort pas trop mal ! On fait le plein d’essence, et on rend la voiture à l’agence de location. C’est reparti pour la vie de backpacker de l’extrême, nous remettons les sacs sur le dos et filons à la gare routière, car ce soir, nous prenons un bus de nuit pour rejoindre Sydney ! On ne passe pas inaperçu dans la rue avec tout notre attirail, les gens nous regardent un peu du coin de l’œil… genre « c’est qui ces deux-là ? » mais bon, c’est rigolo ! Pour le coup, on ne se fond pas du tout dans la masse à coté de tous ces gens pressés et bien habillés qui sortent du boulot. Nous mangeons un morceau vite-fait bien-fait à la gare routière avant de grimper dans notre bus ! On a plus pris de bus de nuit depuis notre périple en Asie, et bizarrement, ça ne nous manquait pas plus que ça ^^ ! La nuit s’annonce courte, on risque de ne pas beaucoup dormir mais l’avantage, c’est qu’on économise une journée de trajet et une nuit d’hôtel et dès demain, lorsque nous ouvrirons l’œil, nous serons à Sydney… Alors ma foi, c’est parti pour 1200 km de route !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.