Jours 210 à 213 : Wanaka… notre petit coin de paradis !

31 mars au 3 avril 2012

IMG_8073 (Copier)

Le lac Wanaka (NZ-Île du Sud)

Il y a des endroits comme ça sur terre qui ont un air de vacances… Wanaka en fait partie ! Nous n’avions pas prévu d’y passer dans notre programme initial mais en bouquinant le guide, on s’est dit que ce serait peut-être pas mal d’y faire un saut… et on a bien fait ! Wanaka est une petite bourgade de 5000 habitants nichée au cœur d’une région montagneuse et au bord d’un grand lac du même nom : le lac Wanaka.

C’est un peu l’endroit idéal pour passer quelques jours : peu de touristes, une météo parfaite et plein de possibilités de rando dans les environs… tout un programme nous attend ! Nous faisons un rapide saut au centre d’info des visiteurs mais la nana ne nous ait pas d’une grande aide, on a un peu l’impression de lui arracher les mots de la bouche dès qu’on lui pose une question mais bon, on parvient quand même à obtenir un plan de la région, gratuit, c’est déjà ça ! Nous suivons un petit sentier qui longe le lac Wanaka, que nous partageons avec les coureurs et les cyclistes, et les arbres autour de nous commencent à se parer de leurs couleurs d’automne : un camaïeu de jaune, orangé et rouge colorent les feuilles, c’est très joli.

Reflets des montagnes sur le lac Wanaka

Tout au bout du sentier, à Cascade Creek, nous dégottons un coin paisible où dormir ce soir. D’autres van sont déjà installés et pour une fois, un panneau indique que nous avons l’autorisation de rester à condition que nous soyons « self-contained », ce qui est notre cas (NDLR : self-contained signifie que nous avons des toilettes à bord du van et même si ne nous en servons jamais, ça nous permet de dormir un peu où on veut, ce qui est un sacré avantage !)… ça tombe vraiment bien car on ne savait pas encore où on allait dormir ce soir !

En chemin vers Cascade Creek

Nous voilà donc de retour à Cascade Creek avec notre roulotte pour y passer la nuit. Nous garons notre roulotte tout au bord du lac, l’endroit est calme et paisible, on se sent loin de tout, un vrai petit coin de paradis. Le lac est magnifique avec les couleurs du soir et le reflet du ciel rose-orangé sur l’eau…

Le lendemain, nous partons faire une rando dans le Mont Aspiring National Park, qui abrite de larges vallées, des alpages, des centaines de glaciers et des sommets abrupts parmi lesquels se trouve le Mont Aspiring, qui culmine à plus de 3000m… à nous les grands espaces ! Nous laissons l’ascension du Mont Aspiring pour les alpinistes et nous nous lançons dans une rando qui mène jusqu’au glacier Rob Roy.

Nous longeons la rivière, avant de la traverser à l’aide d’un pont suspendu, puis nous commençons à grimper dans la montagne à travers une dense forêt recouverte de tapis de mousse et de fougères. La balade s’achève par un joli point de vue sur le glacier Rob Roy, en-dessous duquel coulent de nombreuses cascades résultant de la fonte des glaces.

Rando dans le Mont Aspiring National Park

Nous distinguons parfaitement les nombreux séracs, de gros morceaux de glace sur le flanc du glacier. Nous profitons du soleil tout en admirant la vue, et nous regrettons un peu de ne pas avoir pris le pic-nic, l’endroit aurait été parfait !

Glacier Rob Roy

De retour au parking et tandis que nous reprenons la route, notre van se met à faire un drôle de sifflement et certains voyants du tableau de bord restent éclairés… aïe aïe aïe, pourvu qu’il n’y ait pas un gros problème mécanique… pour le moment, pas d’alerte, puisque nous pouvons rouler, avec le sifflement strident qui vient nous percer les oreilles mais bon, pas besoin d’appeler de dépanneuse, c’est déjà ça ! Nous passons un coup de téléphone à notre compagnie de location, ça n’a pas l’air de les affoler plus que ça à en croire le gars au bout du téléphone qui nous demande de rappeler le lendemain… comme ça il transmet le problème à son collègue et le tour est joué. De toute façon, nous sommes dimanche et tous les garages sont fermés bien entendu ! Donc pas d’autre choix que de patienter, et nous en profitons pour retourner dormir au même endroit que la veille, même emplacement de rêve au bord du lac… on se sent un peu comme à la maison !

Au réveil, notre van fait toujours le même sifflement, la panne ne s’est donc pas envolée miraculeusement pendant la nuit… nous nous décidons à aller voir un garagiste dans la journée, mais en attendant, nous voulons profiter de la belle journée ensoleillé qui s’annonce ! Nous nous lançons dans une nouvelle rando qui grimpe jusqu’au Roys Peak, un sommet qui culmine à 1578m, dominant la bourgade de Wanaka, le lac, et les sommets enneigés du Mont Aspiring National Park… 1200m de dénivelé nous attendent pour grimper jusqu’au sommet, et cette fois-ci nous avons pensé au pic-nic ! Le sentier commence à monter dès le début, et le sommet semble bien loin tout là-haut… ça pose les bases ! Ça tire un peu dans les jambes et le souffle à un peu du mal à suivre (tout du moins, pour moi !) mais nous sommes récompensés par les magnifiques points du vue sur le lac et les montagnes.

Vue sur le lac Wanaka et au fond, la chaine de montagne du Mont Aspiring

Mont Aspiring – 3033m

Nous approchons du sommet en longeant une crête relativement raide, encore un petit effort, et nous y sommes ! On ne s’attendait pas à découvrir un tel panorama avec une vue à 360°. Quand on pense que la nana de l’office du tourisme n’a pas été fichue de nous parler de cette rando, on se demande un peu à quoi ils servent… En tout cas, c’est un des plus beaux endroits que l’on ait découvert en Nouvelle-Zélande.

En route vers le sommet, tout là-haut !

Voilà, nous y sommes !

La ligne de crête que nous avons suivie

Toujours le lac Wanaka

En guise de récompense, nous avalons notre pic-nic comme deux gloutons avant d’attaquer la redescente. De retour au parking, nous faisons une halte près du lac pour faire un petite toilette de chat dans les eaux froides du lac… et oui, c’est ça aussi la vie de baroudeurs, on fait ce qu’on peut avec les moyens du bord ! Et dire qu’en France, on prenait une bonne douche chaude par jour…

Nous partons ensuite chez le mécano pour savoir d’où vient cette satanée panne sur le van… nous sommes très bien accueillis par un mécano très sympa, mais par contre, les nouvelles ne sont pas particulièrement bonnes : l’alternateur est mort et il faut le changer. Il y en a pour une bonne demi-journée et nous fixons un rdv pour le lendemain matin… ça tombe mal, nous qui voulions reprendre la route ce soir ! Le mécano nous dit que nous avons beaucoup de chance de ne pas être tombée en panne… donc finalement, peut-être que notre bonne étoile n’est quand même pas bien loin ! Pas d’autre choix que de rester ici une nuit de plus, nous retournons donc une troisième fois sur notre emplacement près du lac, à croire que cet endroit était fait pour nous !

Pour notre dernier jour à Wanaka, nous levons le camp à 7h45 pour nous rendre chez le mécanicien. Si tout se passe bien, nous devrions récupérer le van en début d’après-midi, ce qui nous permettrait de reprendre la route. Sans notre roulotte, nous sommes redevenus des baroudeurs à pied… Nous tuons le temps en effectuant une nouvelle rando qui mène jusqu’au Mont Iron, d’où nous avons une belle vue sur la ville, le lac et le cadre exceptionnel qui l’entoure. Le point de vue est différent de celui d’hier, mais c’est toujours très joli !

Vue sur Wanaka depuis le Mont Iron

En fin de matinée, nous retournons au garage et une fois là-bas, nous apprenons que le van ne sera pas prêt avant 16h ! Ok, ça c’est fait… On récupère donc de quoi manger et on repart à pied pour s’installer près du lac. Heureusement, le soleil brille et la journée est très agréable. Nous passons l’après-midi à flâner au bord du lac et il est près de 17h lorsque nous récupérons enfin le van… la panne est réparée, c’est le principal ! Nous reprenons la route sans tarder, le soleil commence déjà à décliner… nous sommes bel et bien à l’heure d’hiver !

La route est vraiment magnifique, nous longeons de nombreux lacs entourés de montagnes majestueuses qui se jettent directement dans les eaux du lac… Aux alentours de 21H, après avoir bien roulé, nous nous arrêtons au bord de la route, sur un parking au bord de la mer, et nous poursuivrons demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *