Jours 218 & 219 : On a vu des baleines à Kaikoura !

8 & 9 avril 2012

IMG_8446 (Copier)

On reprend les mêmes et on recommence : réveil matinal dans le van, hop hop hop, on se prépare, on replie le lit, on avale le p’tit dej’, on range tout notre bazar (incroyable comme on peut s’étaler dans seulement 2m² !) et nous voilà repartis sur la route ! C’est Nico qui prend le volant pour parcourir les 130 derniers kilomètres qui nous séparent de Kaikoura, notre dernière étape sur l’île du sud. La route longe l’océan pacifique et le paysage est encore différent de ce que nous avons pu voir auparavant. Nous ne tardons pas à apercevoir des colonies de phoques qui se prélassent tranquillement sur les rochers, alors on s’arrête pour les prendre en photo.

Nous arrivons à Kaikoura en fin de matinée, la bourgade est plutôt mignonne, nichée entre l’océan pacifique et les cimes de la « Seaward Kaikoura Range ». Le principal intérêt de venir jusqu’ici était de voir des animaux marins car la région est très réputée pour cela : baleines, dauphins, phoques, albatros,… sont venus élire domicile sur la jolie côte escarpée de Kaikoura.

Le plage de Kaikoura, avec en toile de fond, la « seaward kaikoura range »

Après un rapide saut à l’office du tourisme, nous filons réserver une balade en bateau pour aller à la rencontre des baleines. La dame nous assure que nous pourrons voir des baleines, et même des dauphins si nous sommes chanceux. Le temps s’annonce beau pour les deux jours qui viennent, alors nous réservons pour le lendemain matin ! On a hâte de voir ces géants de l’océan… ni Nico, ni moi n’avons encore vu des baleines ! En attendant, nous occupons l’après-midi en allant faire une balade à pied de long de la péninsule de Kaikoura.

Balade le long de la péninsule

Ce rocher dans la mer nous fait penser à une grosse tortue !

Nos copines les te-mouet !

La boucle nous mène jusqu’à Point Kean, d’où nous voyions encore plein de colonies de phoques qui se prélassent toujours autant sur les rochers. Ils nous regardent du coin de l’œil et font les beaux en se dressant tout droit sur le rocher et en pointant leurs museaux vers le ciel, trop bon ! Parfois, quand l’humeur leur en dit, ils plongent un peu dans l’eau pour faire mine d’aller chercher du poisson… halala, trop dur la vie de phoque ! Bibifoc si tu m’entends, faut venir t’installer à Kaikoura ^^ !

Trop dur la vie de phoque !

En fin d’aprem, nous levons le camp pour trouver un emplacement pour ce soir. Nous filons vers un terrain de camping gratuit qui se trouve à une quinzaine de km en dehors de Kaikoura, tout au bout d’un chemin non goudronné, on se demande un peu où on va atterrir mais on finit par retomber sur nos pattes. La température extérieure a bien diminuée, du coup, on reste bien au chaud dans notre roulotte tandis que le soleil se couche…

Le réveil nous tire du lit à 6h30 du mat’… dur dur ! Aujourd’hui est un jour spécial puisque nous sommes lundi de pâques, mais pas de poules en chocolat ni d’œufs cachés dans le jardin pour nous (quoiqu’on a bien une tablette de chocolat qui traîne dans le placard ^^) par contre, d’autres réjouissances nous attendent puisque ce matin, nous partons voir les baleines !! Nous avons rdv à la société de bateau et ils commencent par nous présenter un petit film sur les espèces de baleines que nous allons apercevoir. Après ça, nous voilà partis en pleine mer pour 3h de bateau ! Notre bateau s’appelle « Aoraki », ce qui est la traduction Maori du mont Cook. Une fois tout le monde à bord, le bateau met les gaz pour partir en pleine mer… attention, mieux vaut avoir le cœur bien accroché !

Notre bateau !

C’est parti pour aller voir les baleines ^^ !

Les bateaux sont équipés d’hydrophones, permettant de capter le bruit des baleines et tout d’un coup, le bateau ralenti et le pilote nous fait signe que nous pouvons sortir sur le pont… ça sent la baleine tout ça !! Effectivement, nous ne tardons pas à apercevoir la silhouette d’une énorme baleine (elle doit facilement faire la longueur du bateau) qui nage tranquillement à la surface de l’eau. C’est vraiment incroyable de voir cet animal si proche de nous dans un cadre magnifique avec les montagnes en toile de fond. Les baleines remontent à la surface pour reprendre de l’air, elles ont des cycles d’environ 40min sous l’eau et remontent durant 5min pour reprendre leur air… c’est à ce moment-là qu’on peut les apercevoir. Nous sommes vraiment impressionnés par le spectacle auquel nous assistons, on a la chair de poule en observant ces immenses animaux marins, faut dire que c’est pas tous les jours qu’on peut voir des baleines et pour nous, c’est une grande première !

Lorsque la baleine a fini de reprendre son air, elle replonge dans l’eau et c’est à ce moment précis qu’on peut voir la queue de la baleine qui sort progressivement de l’eau, avant de replonger dans les profondeurs de l’océan pacifique… aûûûûrevoiiiiir baleine !

Nous en verrons encore deux autres comme celle-ci, toujours aussi géantes et majestueuses, c’est vraiment un moment saisissant. D’ailleurs, tout le monde sur le bateau est un peu dans le même état, on entend des « wahouuu » et des « hoooooo » dès qu’on aperçoit une baleine !

Après ça, le bateau remet les gaz pour se rapprocher de la côte. Il commence par nous emmener voir une colonie de phoques installée sur un gros rocher en plein milieu de la mer. Les phoques se remuent dès qu’ils voient le bateau approcher, on croirait qu’ils se battent pour savoir qui sera devant sur la photo. Bon, nous les phoques, on en a déjà vu plein, mais on est au taquet pour aller voir des dauphins. D’ailleurs, Nico a déjà vu quelques ailerons de dauphins au large…

Peu de temps après, nous découvrons des dizaines, voire même facilement une centaine de dauphins qui batifolent dans l’eau. Il s’agit de dauphins-obscurs, une espèce différente de ceux que nous avions vu en Australie. Ceux-là sont plus petits et sont gris et blanc. On a droit à un vrai spectacle, jump par-ci, saut périeux par-là, ils sont vraiment sensationnels ! Nous sommes comme des gamins, on ne sait plus où donner de la tête ! On voudrait sauter dans l’eau pour aller batifoler dans l’eau avec eux. Le spectacle durera un bon moment, et c’est au-delà de nos espérances, on s’attendait seulement à voir quelques dauphins au loin car la dame de la société de bateau nous avait bien dit que ce n’était pas sûr d’en voir… mais là, comment dire ? Et bien, on les a plus que bien vu ! Difficile de les prendre en photo, car ils bougeaient vraiment dans tous les sens…

Lorsque le bateau accélère de nouveau pour rentrer au port, la troupe des dauphins nous suit pendant un bon moment, ils font la course avec le bateau et font plein de sauts dans tous les sens, youhouuu !!

La balade en mer se termine déjà et nous avons vraiment passé un super moment. Nous retournons sur la terre ferme et partons flâner un peu dans Kaikoura. Nous dégottons une petite librairie qui propose des livres d’occasion et Nico en profite pour se trouver un livre : l’histoire d’un alpiniste néo-zélandais qui est parti à la conquête de l’Everest. Quant à moi, j’ai encore de quoi bouquiner. Le soleil est au rdv et il règne comme un petit air de vacances dans les ruelles de Kaikoura : les gens sont installés en terrasse ou pique-niquent sur la plage… nous profitons de l’après-midi pour lézarder un peu le long de la plage (pas de baignade car les eaux sont trop froides !) avant de reprendre la route. Nous nous rapprochons de la ville de Picton où se situe le port d’embarquement pour l’île du nord (sur laquelle nous partirons dès demain matin). Nous dormons sur une aire de repos à une dizaine de km de Picton, avec d’autres campervan que nous recroiserons probablement sur le bateau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *