Jour 231 : En route pour de nouvelles aventures… au Chili !

Aujourd’hui est un grand jour, nous quittons officiellement la NZ et l’Océanie pour rejoindre un nouveau continent, l’Amérique du Sud ! Adieu la vie de bohême dans le van, nous voilà redevenus de véritables baroudeurs, sac sur le dos, en quête de nouvelles aventures ! Dernier réveil dans le van, dernier petit dej’ dans un cadre magnifique, ce matin, nous rangeons, nous nettoyons, nous astiquons, nous trions, bref, ça déménage ! D’un coté, nous sommes nostalgiques de quitter ce pays que nous avons vraiment beaucoup aimé, mais d’un autre côté, nous sommes impatients de découvrir l’Amérique du Sud, ses montagnes, ses couleurs, son ambiance, sa culture, tout quoi !

Dernier réveil en Nouvelle-Zélande…

Nos sacs sont bouclés, prêts à être arnachés sur notre dos, c’est un peu comme un nouveau voyage qui commence. Nous reprenons la route en direction d’Auckland, malheureusement, nous n’avons pas eu le temps d’inclure la visite de cette ville dans notre programme mais comme on dit, le voyage (comme la vie) est une question de choix et de priorités. Nous nous arrêtons dans un camping pour prendre une douche (histoire d’être propre avant de prendre l’avion). Personne à la réception, du coup on se faufile discètement jusqu’aux sanitaires pour aller prendre une douche. On ressort tout aussi discrètement, sans se faire prendre, pfiouuuu ! Heureusement que c’est la première fois qu’on fait ça, car on se sentait pas très à l’aise quand même.

Nous roulons jusqu’à l’aéroport, mangeons notre dernier repas dans le van (on en profite pour liquider le stock de provision). L’heure tourne, il est déjà 13h et nous prenons la direction de l’agence de location, pour faire le « check-out » du van. C’est à ce moment précis que les choses auraient pu considérablement mal tourner puisque lorsque nous arrivons devant le bureau de l’agence de location, la porte est fermée, il n’y a personne pour nous accueillir et une pancarte indique « back at 2pm »… le soucis c’est que nous, à deux heures, il faut qu’on ait fait le check-in pour notre vol ! On s’imagine déjà le pire, rater l’avion, ne pas pouvoir aller au Chili, bref, le scénario catastrophe… et puis on se ressaisie, non y’a pas moyen qu’on loupe l’avion, on se met en quatre pour trouver un téléphone, on finit par en trouver un, on appelle l’agence de location et on commence à raler « c’est quoi ce bazar, il n’y a personne pour nous accueillir ! », la dame s’excuse, elle a eu une « urgence » (mouais) mais pourra être là dans 10min pour nous… ça devrait le faire, ouffff ! Nous revoilà repartis pour l’agence de loc, la dame arrive quelques minutes après nous, et pour le coup, le check-out est vite fait, une signature par ci, un ptit coup d’oeil par là, et hop, le tour est joué ! Après quoi, elle nous dépose à l’aéroport…

… mais nous ne sommes pas encore au bout de nos surprises ! Lorsque nous arrivons au comptoir d’enregistrement, la dame me demande notre billet électronique, je lui tend, elle jette un coup d’oeil, et commence à pianoter sur son ordinateur avec un air bizarre : qu’est-ce qu’il se passe encore ? Elle finit par imprimer mon billet… mais pas celui de Nico ! Il semblerait qu’il y ait un soucis avec la résa de son vol … re-gluuurps ! Elle part voir sa collègue, on commence à flipper mais finalement, tout rentre dans l’ordre et elle revient avec le sourire, et nous imprime nos deux billets électroniques… Plus de peur que de mal, mais quand même, on a eu un gros moment de doute ! Nous voilà donc partis avec nos billets et passeports en main, on passe le contrôle de sécurité, la douane, tout va nickel !

Ouf, on a les boarding pass !

IMG_9736 (Copier)

Your bôôarding pass pliiizzz ^^!

Nous embarquons dans l’avion, et nous sommes au milieu mais l’avantage, c’est qu’on a la banquette complète (soit 4 sièges) pour nous tout seuls… on va pouvoir se mettre à l’aise ! Une fois que l’avion ait décollé, nous regardons quelques films : « The iron lady » pour moi (le film sur Margaret Tatcher) et Nico regarde le dernier « Mission impossible »…

Amérique du Sud… on arriiiive !

Le petit déj nous ait servi à 1h24 du matin, dur dur ! Il va falloir se faire au décollage horaire ! Surtout que je me réveille toute barbouillée, il semblerait que le repas de la veille ne soit pas vraiment passé… du coup je regarde mon plateau de pdj d’un mauvais oeil, sans rien pouvoir avaler. Nous attérissons à Santiago à 12h heure locale… et nous sommes toujours le 21 avril ! L’avantage avec le décalage horaire, c’est que nous venons de gagner une journée complète ! Nous avons décollé à 16h40 et atteri le même jour… à midi ! Ce qui nous fait gagner une journée de voyage, formidable ! De nouveau, nous passons les formalités douanières (et hop ! Un nouveau tampon sur la passeport ^^) et les douanes chiliennes sont à peu près aussi farfelues que les douanes néo-zélandaises : aucun produit d’origine agricole ne peut entrer sur le territoire chilien. Du coup, nos bagages passent tous au rayon lazer et on se fait confisquer… une pomme ! Si on avait su, on l’aurait mangé avant. Bref, nous sortons de l’aéroport, attrapons un bus qui nous emmène à une autre station de bus, d’où nous prenons un second bus pour rejoindre Valparaiso, situé à environ 1h30 de Santiago. A peine le bus a-t-il démarré que nous sombrons litérallement dans un prochain sommeil… et sommes réveillés à notre arrivée à la gare routière de Valparaiso. Nous y passerons les deux prochains jours avant de retrouver Laurence et Olivier (la soeur & le frère de Nico) qui nous rejoignent pour un mois au Chili et Patagonie… mais tout ceci fera l’objet d’un autre post, car celui-ci est déjà bien assez long !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *