Jour 263 : Vol LA847 à destination de l’île de Pâques !

IMG_2178 (Copier)Nous terminons de boucler nos sacs et nous en profitons pour laisser à Laurence & Olivier quelques affaires dont on ne se sert plus… comme ça, ils nous les ramènent en France. Nous avalons notre petit dej’ et attrapons un taxi qui nous conduit jusqu’à l’aéroport. Après avoir enregistré nos bagages, nous nous disons au revoir, Laurence & Olivier partent du côté du terminal international, tandis que nous nous dirigeons vers les départs nationaux… aujourd’hui, nous partons pour l’île de Pâques ! Difficile pour nous de réaliser que nous en sommes déjà là, ça veut dire que le temps passe… au début du voyage, l’île de Pâques nous paraissait loin… et pourtant, on y est déjà ! Nous avons entendu des tas de choses sur cette île qui semble tellement mystérieuse et énigmatique, du coup nous sommes impatients d’y être et de voir tout ça de nos propres yeux. A peine avons-nous décollé que nous survolons l’océan pacifique, et nous ne le quitterons pas durant ces 5h de vol… de l’eau, de l’eau et encore de l’eau ! L’île se situe à plus de 3600km des côtes chiliennes, difficile de s’imaginer que nous allons atterrir quelque part au milieu de l’océan, sur cette île minuscule (24km de long et 12km de large très exactement) ! Nous avons droit à des petites télés individuelles, du coup nous en profitons pour regarder quelques films, et potasser le guide pour organiser un peu notre séjour sur place.

Embarquement pour la Isla de Pascua !

Quelques heures plus tard, nous commençons à apercevoir les côtes de l’île, nous approchons ! A peine avons-nous survolé l’île, que nous sommes déjà de l’autre coté, effectivement, vue du ciel, elle n’a pas l’air bien grande cette île. Le pilote fait sa manœuvre au dessus de l’océan et commence à descendre pour atterrir… on croirait qu’on va atterrir dans l’océan. On aperçoit quelques palmiers à travers le hublot… olélé olélé !

On approche !

A notre arrivée, nous sommes accueillis par la chaleur et… par des colliers de fleurs ! Nora, la mère de famille chez qui nous logerons durant notre séjour sur l’île est venue nous récupérer à l’aéroport et nous a offert des jolis colliers de fleurs, vraiment adorable ! Elle nous emmène jusque chez elle en passant par Hanga Roa, la seule ville de l’île, et en profite pour nous montrer un peu où se trouvent les principaux commerces… en même temps, c’est tellement petit qu’on pourrait difficilement se perdre !

Après avoir déposé nos affaires, nous retournons à pied au centre-ville (d’ailleurs, Hanga Roa ressemble davantage à un village plutôt qu’à une ville), et nous découvrons nos premiers « moai », ces grandes statues de pierre qui font la particularité de l’île. Ils sont érigés sur des plateformes en pierre et tournent le dos à la mer… impressionnant ! On croirait presque qu’il s’agit de géants pétrifiés… on a hâte d’en apprendre plus sur l’histoire et l’origine de ces « moai ».

Ahu Tahai… ou notre première rencontre avec les « Moai » !

Les cinq Moai d’Ahu Tahai

Nous faisons quelques courses pour notre repas de ce soir avant de retourner à la maison, car le soleil se couche déjà ! Le soir, nous faisons connaissance avec les autres membres de la famille : Tulio (le mari de Nora, qui est chilien), et Elio & Alejandra, leurs deux enfants âgés de 12 et 9 ans. Beaucoup de couples sur l’île de Pâques sont métissés car il y a de nombreux chiliens et des européens qui sont venus s’y installer. Nora & Tulio sont très accueillant et ont l’air sympa, encore une belle rencontre ici sur l’île de Pâques. Nora nous met tout de suite à l’aise pour qu’on se sente comme chez nous et elle nous aide un peu à organiser notre séjour, elle nous donne quelques conseils sur les balades et les différents sites à visiter, et nous offre un délicieux jus de mangue fait maison (un délice…). Maintenant, nous n’avons plus qu’à attendre demain pour aller crapahuter sur l’île !

La suite au prochain épisode…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *