Jour 288 : Revivez notre Macchu Picchu comme si vous y étiez !

19 juin 2012

4h30 : bip, bip, bip… le réveil nous tire du lit. Il est l’heure de sauter dans nos habits et d’enfiler nos chaussures. Un peu d’eau froide sur la figure pour se réveiller et hop, il est déjà l’heure de partir, le Macchu Picchu n’attend pas !

5h00 : nous quittons l’hôtel et partons à pied sur les trottoirs sombres et déserts d’Aguas Calientes. A cette heure-ci, la ville est encore bien silencieuse, la plupart des touristes se rendant sur le site un peu plus tard, et en bus… Quand à nous, c’est à l’aide de nos deux jambes que nous relions la citadelle inca perdue…la Macchu Picchu se mérite !

5h15 : nous faisons demi-tour, on s’est déjà planté de chemin ! Ca commence bien le Macchu Picchu, à ce rythme là, on devrait être arrivés dans la soirée ^^. Heureusement, un policier sympa (le pauvre, il devait s’ennuyer à une heure pareille dans les rues) nous a indiqué la bonne route, nous voilà donc repartis, dans la bonne direction cette fois-ci !

6h00 : nous suivons la route qui conduit jusqu’au pont levis. Il fait toujours sombre, et nous marchons à la lumière de nos lampes frontales. Nous nous faisons doubler par les premiers bus remplis de touristes qui se rendent sur le site. Une quinzaine de minute plus tard, nous franchissons à notre tour le pont levis, après avoir fait contrôler nos billets d’entrée.

Passage du pont levis… check !

6h30 : la partie sportive commence ! Une succession interminable de marches d’escaliers raides nous attend… ça use les souliers (et les genoux aussi !). En fait, le chemin pédestre consiste tout simplement à couper les virages de la route des bus, grâce à des marches en pierre qui nous mettent vite dans l’ambiance, on se croirait un peu sur un « chemin des incas ». On comprend mieux pourquoi tous les touristes prennent le bus mais bon, ne nous décourageons pas, et surtout n’oublions pas… le Macchu Picchu se mérite toujours un peu plus !

Paysage le long de la grimpée vers le Macchu…

7h15 : Après 45 minutes de montée de marche (vous voyez la tour Eiffel ? Et ben pire… Vous voyez la grande muraille de Chine ? Et ben pire… Bon d’accord, n’exagérons pas non plus ^^), nous arrivons devant le portique d’entrée du site ! Comme nous venons de cracher nos poumons pendant ¾ d’heure, nous nous accordons une pause petit-déjeuner grâce à quelques provisions achetées la veille : un ptit jus de fruits, une banane et une part de gâteau au chocolat. Nous checkons une dernière fois le contenu de nos sacs, car il parait que les gardes sont assez à cheval sur certains éléments (genre bouteilles d’eau en plastique) puis nous nous dirigeons vers le portique d’entrée. Plutôt que de jeter les soi-disant « objets interdits », nous les dissimulons tout au fond de nos sacs, sous les vêtements… hey, on est pas fou non plus ! Pour le moment, alors que nous n’avons pas encore vu l’ombre d’une ruine, notre impression est la suivante : ouais, nous venons de monter des marches pendant 45min, et là au sommet, on a un peu l’impression d’être devant l’entrée d’un parc d’attraction. Un genre de Disneyland version Inca… avec des bus, des touristes, des toilettes payantes, des cafés qui te vendent des boissons hors de prix (le mot est faible), et un portique d’entrée avec des gardes peu sympathiques (même pas déguisés en Incas, l’échec !)… espérons que nous ne soyons pas déçus par Monseigneur le Macchu…

7h40 : Ca y est, nous venons de passer le portique d’entrée ! Nos sacs n’ont pas été controlés, et aucun objet ne nous a été confisqués (pas même la nourriture, soi-disant interdite sur le site !)… nous crions une première victoire ! Une certaine forme d’agitation et de stress commencent à s’emparer de nous… dans un court instant, nous découvrirons un des sites les plus visités au monde : le Macchu Picchu ! Nous parcourons les derniers mètres qui nous séparent du site, grimpons de nouveau quelques marches d’escaliers, et ça y est nous y voilà, nous sommes sur la plateforme et nous découvrons la vue, celle que des milliers de visiteurs ont admirée et photographiée : la citadelle Inca perdue (puis retrouvée !) du Macchu Picchu, perdue dans un océan de verdure et de montagnes escarpées… Nous oublions les efforts des dernières heures et admirons à notre tour. Nous n’en croyons pas nos yeux, et une vague d’émotion s’empare de nous, comment ne pas rester insensible devant une telle merveille, dont la signification historique est si grande ?

La citadelle du Macchu Picchu… en chair et en os (enfin, presque !)

8h15 : Après de multiples photos et de longues minutes à s’imprégner de la vue qui nous entoure, nous nous dirigeons vers le pont à bascule Inca. Il s’agit d’un pont en pierre construit par les incas à même la falaise. Dès que nous accédons à une partie du site, nos billets sont de nouveau contrôlés et nous devons signer un registre avec notre heure d’arrivée et de départ, sans oublier d’indiquer nos numéros de passeports… Au Macchu Picchu, rien n’est laissé au hasard !

Ancien pont à bascule Inca, creusé dans la falaise

8h45 : De retour du pont Inca, nous nous dirigeons vers le Cerro Macchu Picchu (aussi appelé, la « Montaña »). A la base, nous aurions préféré grimper le Huayna Picchu (alias la montagne qui se trouve juste derrière le Macchu) mais comme la saison touristique a déjà commencé et que les entrées pour le Huayna sont limitées à 400 par jour, tous les tickets ont été pris d’assaut depuis plusieurs jours déjà ! Du coup, pas beaucoup de choix possible, c’était soitla Montaña, soit rien, alors nous avons choisila Montaña (c’est toujours mieux que rien ^^). La grimpée pour monter tout là-haut n’est pas évidente non plus, et de nouveau, de longues séries de marches d’escaliers en pierre nous attendent, pour le plus grand désespoir de nos genoux… Heureusement, nos efforts sont récompensés par une vue absolument splendide sur le Macchu et sur le cadre exceptionnel de jungle et de forêts qui l’entoure. Plus nous avançons, plus nous prenons de la hauteur, et le Macchu nous apparaît de plus en plus lointain et minuscule. C’est vraiment rigolo de le voir sous cet angle là.

On prend de la hauteur !

Après des centaines de marches d’escaliers en pierre… toujours la patate !

10h45 : Nous arrivons enfin au sommet dela Montaña !! Facilement repérable grâce au drapeau inca (aux couleurs de l’arc-en-ciel) qui flotte fièrement au sommet ! La vue est absolument majestueuse et à couper le souffle, nous sommes conquis !

Arrivée au sommet du Cerro Picchu, dixit la Montana !

Le drapeau Inca… à ne pas confondre avec un autre !

Le Macchu qui parait tout riquiqui vu d’ici !

Contemplation…

12h30 : Après une longue redescente qui met les jambes et les genoux à rude épreuve, nous voilà de nouveau redescendus tout en bas ! Nous cherchons un petit coin à l’écart du regard des gardes pour pique-niquer. Normalement, il est interdit de manger sur le site, mais avec un peu de ruse, il est très facile de trouver un petit coin de pelouse et de manger bien tranquille. D’ailleurs, nous ne sommes pas les seuls à ruser et heureusement d’ailleurs, car nos estomacs commencent à crier famine !

Toujours cette vue sublime… photographiée des millions de fois par les visiteurs du monde entier !

14h00 : Nous nous dirigeons maintenant vers le cœur des ruines ! L’ensemble présente une vaste succession de salles, de cours, de jardins et de temples organisés sous forme de quartiers. Les ruines en elles-mêmes sont vraiment bien conservées et entretenues, ce qui fait que nous nous rendons bien compte de la grandeur de l’ensemble. Toutefois, au niveau du détail du travail des pierres, nous sommes moins impressionnés que dans d’autres sites comme Pisac par exemple. Finalement, nous préférons voir les ruines dans leur ensemble plutôt que de près…

Visite des ruines

16h00 : Nous prenons progressivement la direction de la sortie, car l’heure de fermeture du site approche et les lieux se vident progressivement. A cette heure-ci, le Macchu est beaucoup plus calme, car les bus de touristes sont repartis, et il n’y a plus grand monde qui se balade dans les ruines. C’est beaucoup plus agréable… Nous faisons une petite pause pour admirer quelques lamas, et Nico joue même les warrier pour essayer de les prendre en photos… sans se faire cracher dessus !

Gentil lama… pas cracher !

16h46 : Nous voilà à bord du train, et la nuit commence déjà à tomber ! Une longue et intense journée s’achève ! Trois heures de train nous attendent pour rentrer à Cusco, et l’heure est venue de faire le bilan sur notre journée dans ce site parmi les plus connus du monde. Alors voilà, notre bilan est un peu mitigé : le Macchu Picchu faisait partie des sites incontournables (les fameux « must-see ») de notre voyage et on ne se faisait pas trop d’idées préconçues à son sujet. D’un coté, nous avons été un peu déçus par le coté très touristique et l’ampleur que cela a pris. Les prix dans la région ont flambés et sont complètement déconnectés par rapport au reste du pays. Le Macchu accueille plusieurs milliers de visiteurs par jour, ce qui gâche un peu le coté « mystique » de l’endroit. On aurait aimé trouvé un endroit plus préservé, pour avoir une meilleure sensation au moment de le découvrir et l’apprécier encore davantage. Malheureusement, les choses ne vont pas vraiment dans ce sens, et le Macchu accueille chaque année toujours plus de visiteurs… d’ailleurs, des rumeurs courent actuellement sur son éventuelle fermeture par l’Unesco, compte tenu des dégradations engendrées sur les ruines dues à une affluence touristique trop importante. A coté de cela, nous avons trouvé qu’il s’agissait d’un site merveilleux et grandiose, situé dans un cadre splendide, et il est difficile de s’imaginer l’ampleur des travaux pour réaliser sa construction, à une époque où tout se faisait à la force des hommes… Sa découverte a constitué pour nous un moment unique et cette journée restera pour nous un superbe souvenir, surtout parce que nous avons eu la chance de pouvoir la partager avec nos amis lyonnais Juju & Yann !…

… Macchu Picchu is done… what else ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.