Jour 301 : La Paz et les marchés tentaculaires d’El Alto

Le lendemain du trek et malgré une bonne nuit de sommeil réparatrice, nous accusons un peu le coup. Les muscles sont tout engourdis et on se sent un peu fatigué. Du coup, la journée sera plutôt calme et placée sous le signe du repos ! Même si le « vrai » repos, celui qui consiste à faire la sieste dans un hamac ou à lire un bon bouquin, ne sera pas franchement présent aujourd’hui… et oui que voulez-vous, on a la bougeotte et toujours envie de faire quelque chose ! Et puis comme la famille est là, on a aussi envie d’en profiter pour faire plein de trucs ! Bref, nous commençons par nous prendre un peu la tête avec la dame de l’hôtel, celle qui est chargé de servir les petits dej et qui n’est pas aimable pour deux sous, qui tire la gueule et nous réprimande dès qu’on lui redemande un peu de confiture… Halala elle ferait bien d’aller prendre l’air dans les montagnes celle-là, ça la rendrait plus aimable ! Ensuite, nous partons faire un tour à pied à La Paz et montons jusqu’à un belvédère qui donne une vue d’ensemble sur la ville, encaissée tout au fond d’un canyon, et sur les multiples collines sur lesquelles poussent des milliers de petites maisons de briques rouges…

Vue sur La Paz depuis le belvédère Killi-Killi

Avec la familia… en mode rouge et bleu !

Mon « grand » petit frérot !

Dans l’après-midi, nous partons faire un tour du coté d’El Alto, la ville située sur les hauteurs deLa Paz.Cetteville est le cœur indien et regroupe aussi les quartiers les plus populaires. Elle est réputée pour ses marchés tentaculaires et colorés, qui s’étalent le long des rues et sur les places. C’est ici que la plupart des gens viennent s’approvisionner et on trouve vraiment de tout et n’importe quoi : vêtements, produits cosmétiques, stands de nourriture, quelques étals de fruits et légumes,… Nous passons un bon moment à déambuler entre les étals du marché afin de s’imprégner de l’atmosphère qui y règne. Nous sommes les seuls étrangers, et ça nous change de l’ambiance très touristique de la rue Sagarnaga ! Il règne un cahot et un bazar impressionnant dans ce quartier : circulation infernale et bouchons dans les rues étroites, symphonie de klaxons, étals de marchands un peu partout sur le bord des trottoirs, petits commerce ouverts à toute heure du jour ou de la nuit… c’est vraiment un monde à part ! On dirait que la vie ne s’arrête jamais ici !

Balade sur le marché d’El Alto, quartier indien de La Paz

Dès demain, nous rejoindrons un région complètement différente de la Bolivie mais en attendant, nous avalons une pizza, préparons nos sacs et hop, nous filons au lit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.