Voyager en Bolivie

Voici quelques infos pratiques si vous souhaitez vous rendre en Bolivie …

Notre vadrouille en Bolivie (27 jours) :

 

Nos 27 jours sur place se sont répartis ainsi :

– Copacabana et Isla del Sol : 3 jours / 3 nuits

– La Paz : 2 jours / 3 nuits

– Ascension du Huayna Potosi : 3 jours / 2 nuits

– Rurrenabaque : 1 jour / 2 nuits

– Excursion au parc national Madidi (Amazonie) : 3 jours / 2 nuits

– Oruro : 1 nuit (en transit)

– Potosi : 2 jours / 3 nuits

– Sucre : 3 jours / 4 nuits

– Cordillera de los Frailes : 3 jours / 2 nuits

– Uyuni : 1 nuit

– Excursion Salar Uyuni & sud Lipez : 3 jours / 2 nuits

… et quelques journées de transport !

 

Infos pratiques :

 

Monnaie Locale : Bolivianos ($B)

Taux de change : 1€ = 8,5$B (juillet 2012)

Langues : Espagnol, Quechua, Aymara,…

Visa : Pour les ressortissants français, pas besoin de visa tant que le séjour n’excède pas 3 mois. Le tampon d’entrée sur le territoire vous autorise à séjourner 3 mois dans le pays (gratuit).

 

Budget sur place :

 

Nous avons dépensé 35€/jour/pers, mais il est tout à fait possible de dépenser beaucoup moins en Bolivie. Dans notre cas, l’écart s’explique par notre escapade en Amazonie qui n’était pas prévue initialement dans notre budget. Sans cet « extra », nos dépenses se seraient élevées à 24€/jour/personne, ce qui est un budget suffisant pour ce pays.

Les dépenses se sont réparties de la façon suivante :

Logement : le plus économique consiste à dormir dans les petites auberges bon marché. Une chambre double coûte entre 50 et 70 $B par personne (avec sdb et petit dej en fonction des cas). L’eau chaude et le chauffage ne sont pas toujours inclus, ce qui a son importance quand on voyage en plein hiver !

Nourriture : le budget nourriture nous revient à moins de 9€/jour (pour 2) sachant que nous avons toujours mangé dans des petits établissements bon marché ou sur les étals de marché, ce qui est la solution la plus économique pour se nourrir en Bolivie. La nourriture n’est pas très variée et il y a assez peu de spécialités culinaires, comme les « salteñas » qui sont de petits chaussons farcis à la viande et aux légumes (épicés parfois).

Conseil Destinaterre : goûter les gros avocats fondants sur les marchés… succulents !

Transport : le moyen de transport le plus économique et le plus pratique est le bus. De nombreuses compagnies relient les principales villes du pays. Les trajets longue distance se font généralement de nuit.

Voici quelques idées de prix :

– Bus Copacabana –La Paz= 15 $B / pers (3h)

– Bus La Paz– Oruro = 25 $B / pers (4h)

– Bus Oruro–Potosi= 30 $B / pers (5h)

– Bus Potosi – Sucre = 17 $B / pers (3h)

– Bus Sucre– Uyuni = 64 $B / pers (8h)

Conseil Destinaterre : voyager de jour permet de profiter de la beauté des paysages… à ne pas manquer !

Activités : les principales activités auxquelles nous avons participé sont les suivantes :

– Ascension guidée au Huayna Potosi (3j) = 1000 $B par personne

– Tour dans le Salar d’Uyuni (3j) = 730 $B par personne (avec transfert à San Pedro de Atacama)

– Entrée au parc national Salar (non inclus dans le tour) = 180 $B par personne

– Trek dansla Cordillerade los Frailes (3j) = 485 $B par personne

Extras : comme mentionné plus haut, il s’agit de notre escapade en Amazonie :

– Avion A/R La Paz– Rurrenabaque = 166 $US / personne

– Excursion au parc national Madidi = 450 $US / personne

Divers : ce poste regroupe principalement les dépenses du type internet, laundry, cartes postales, timbres, achats de souvenirs,…

 

Nous avons aimé…

– La Bolivie de manière générale… l’Amérique du Sud comme on se l’imaginait, pleine de couleurs et de vie ! Un de nos coups de cœur !

– Pouvoir partager ce voyage avec mes parents et mon frère… que de bons souvenirs !

– Les eaux profondes et limpides du lac Titicaca vu depuis l’Isla del Sol

– La jolie petite ville de Copacabana, pleine de charme

– Notre expédition au Huayna Potosi : le lever du soleil à 6088m… récompense après de nombreux efforts ! Un des moments les plus intenses de notre voyage !

– Notre escapade improvisée au Parc National Madidi (Amazonie) : pirogue sur le rio Beni, balade dans la jungle, chants des oiseaux, valse des papillons… un cocktail inoubliable !

– La jolie ville de Potosi et la découverte de l’univers effroyable des mines… une visite qui nous aura bouleversée.

– Notre trek dansla Cordillerade los Frailes à la rencontre de la communauté Jalq’a,la Boliviehors des sentiers battus !

– Les marchés tentaculaires, colorés, animés, vivants et bruyants qui existent partout en Bolivie… on pourrait y flâner pendant des heures entières sans se lasser !

– Le goût des avocats gorgés de soleil… trop bon !

– La tenue traditionnelle des « cholitas » : longues tresses, chapeau melon, tissu coloré en guise de baluchon (ou de porte-bébé !), longue jupe et petites sandales… de vrais petites poupées !

– Les étendues blanches à perte de vue du Salar d’Uyuni… wahou !

– Les paysages à couper le souffle du sud Lipez, il faut le voir pour le croire !

– Nos compagnons de 4×4 lors de notre excursion au salar : Mickaël & Priscillia et Mickael & Laura… un vrai plaisir d’avoir partagé cette aventure avec eux !

… je pourrais continuer un moment comme ça, mais je m’arrête là !

 

Nous n’avons pas aimé…

– La nourriture pas très variée… soupe de pâtes, poulet, riz et frites : voilà en gros de quoi se nourrissent les boliviens !

– La ville d’Oruro… nous y étions en transit pour une nuit, mais la ville est froide, poussiéreuse, moche, et il n’y a rien à faire.

– Le contact avec les Boliviens, pas toujours très évident… Parfois, on a l’impression qu’ils se méfient des étrangers ! Heureusement, on a aussi rencontré des personnes adorables.

– Les enfants qui travaillent ou vendent des bricoles pour gagner quelques sous plutôt que d’aller à l’école… un vrai problème dans le pays.

– Les conditions de travail effroyables dans les mines de Potosi et le triste sort des mineurs…

 

La Bolivie est-elle un pays dangereux ?

On a souvent l’image dela Bolivie comme étant un pays dangereux… de notre coté, nous avons discuté avec plusieurs voyageurs qui avait rencontré des problèmes (vols dans les bus, échange de sacs, faux-policiers). Effectivement, ce type de problème existe réellement en Bolivie, ce qui est compréhensible dans un pays aussi pauvre. Mais c’est comme partout : un peu de bons sens permet généralement d’éviter les problèmes (ne pas porter d’objets de valeur, rester discret avec son appareil photo, toujours avoir un œil sur ses bagages, laisser ses papiers en sureté à l’hôtel,…). Il ne nous ait absolument rien arrivé pendant un mois de voyage et nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité. Du coup, nous ne considérons pasla Boliviecomme un pays dangereux, même s’il faut faire un peu plus attention par endroit, mais pas de quoi devenir parano !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.