Jours 321 & 322 : San Pedro de Atacama, valle de la luna, laguna cejar et observation des étoiles !

21 & 22 juillet 2012

Jour 1 – Vallée de la Lune et rencontre avec Martin & Jenny :

Nous émergeons sur les coups de 9h après une bonne nuit de sommeil. Notre journée commence par un petit dehors et au soleil… du bonheur ! C’est quand même agréable de retrouver un peu de chaleur après près d’un mois en Bolivie où il faisait globalement bien froid ! Nous trainons un peu sur Internet, et tentons d’organiser nos prochains jours sur place : ce n’est pas évident car les activités dans les environs de San Pedro sont assez similaires à ce que nous avons vu dans le sud de la Bolivie (désert de sel, volcans, lacs d’altitude,…) du coup il faut faire preuve d’un peu d’ingéniosité si on ne veut pas refaire la même chose. Heureusement, le choix est vaste, il suffit de choisir ! Pour aujourd’hui, nous nous décidons pour visiter la Vallée de la Luna.

Eglise blanche de San Pedro

En fin de matinée, nous nous décidons à aller faire un tour dans le village, notamment pour faire quelques courses pour le repas. Sur le chemin, nous rencontrons Martin et Jenny, un couple de suisses-allemands qui logent dans la même auberge que nous. C’est le genre de rencontres où on papote 5 min dans la rue… et finalement, on passe la journée ensemble ! Ils ont trois semaines de vacances et remontent de Santiago à Lima en passant par la Bolivie… wahouuuu le truc bien speed. Nous les motivons à faire la Vallée de la Lune avec nous, ça semble les intéresser et nous réservons le tour tous les 4 pour cet après-midi. Nous passons au supermarché du coin pour acheter trois bricoles pour le repas de midi, avant de rentrer à la guesthouse. Nous profitons du soleil pour manger dehors, tout en papotant avec Martin et Jenny, qui ont pas mal barouder eux aussi. Nous en profitons aussi pour skyper les parents de Nico, ça fait plaisir de les entendre et de les voir, depuis le temps !

Ruelle de San Pedro de Atacama

En milieu d’après-midi, nous rejoignions l’agence pour notre tour dans la Vallée de la Lune. Il nous tarde de voir enfin à quoi ressemblent les environs de San Pedro ! Nous grimpons dans le bus et faisons connaissance avec le guide, très sympa (et bavard !). Nous commençons par faire un détour par la Valle de la muerte, qui offre un paysages complètement déchiqueté sur fond de volcan enneigée… chouette !

La vallée de la mort

Nous mettons ensuite le cap sur la Vallée de la Luna, qui doit son nom à ses reliefs érodés par le vent. Elle est situé au coeur du désert d’Atacama, le désert le plus sec du monde ! Les paysages sont spectaculaires et … lunaires ! Pas l’ombre d’une végétation ici, seulement des cailloux et un sol très sec.

Effectivement, le paysage est lunaire…

Paysages désertiques de la vallée de la lune

Point d’orgue de notre visite : le coucher de soleil ! Un moment très prisé ! C’est donc assis au sommet d’une dune géante que nous assistons à l’étonnante métamorphose du paysage. Tandis que le soleil descend vers l’horizon, les paysages lunaires de la vallée se colorent de pourpre, de rose et d’or. Nous ne sommes pas seuls à admirer ce beau spectacle de dame nature, mais on comprend pourquoi !

Il fait nuit noire lorsque nous sommes de retour à San Pedro. Nous filons dans un petit resto bon marché avec Martin & Jenny, et sommes rapidement rejoint par deux chiliennes et une mexico-américaine (c’est comme ça qu’on dit ?) qui faisaient le même tour que nous. Nous goutons des lasagnes poulet-épinard, la soirée est très sympa. Dès demain, Martin et Jenny entameront leur tour dans le sud de la Bolivie et nos routes se sépareront… déjà !

 

Jour 2 : la laguna cejar en vélo suivie d’un tour astronomique

Le réveil est moins matinal que prévu… mais on en profite pour se reposer ! Nous commençons par réserver nos tickets de bus pour Salta car dès demain, nous mettrons le cap vers l’Argentine. Notre séjour à San Pedro aura été un peu plus court que prévu mais finalement, on aura vu ce qu’on voulait voir ! Sur les coups de 11h, nous récupérons deux VTT, et partons explorer les environs, à notre guise ! C’est une solution bien plus économique que de passer par les tours organisés, et qui permet de profiter pleinement des paysages. Nous mettons le cap vers la laguna Cejar, un petit lac à l’eau salée située à une douzaine de km au sud de San Pedro, en plein désert !

Le paysage qui nous entoure est constitué d’une succession de volcans à la forme conique. Nous progressons sur un chemin poussiéreux qui s’enfonce dans un paysage désertique et austile, il n’y a que des petits bosquets tout secs qui pousse sur le sol aride, parsemé d’un arbre tous les km² ! Mieux vaut ne pas crever ici !

Désert d’Atacama

Tout d’un coup, nous arrivons devant une petite guitoune et hoooo surprise, il y a un petit lac ici ! Bien sur, qui dit petite guitoune, dit petit monsieur qui nous réclame des sous… 2000 pesos chacun, ce n’est pas grand chose, et si ça permet de préserver les lieux, alors ma foi ! Nous déposons nos vélos et poursuivons à pied. La première lagune que nous découvrons est vraiment joli avec son eaux bleu-vert et entourée d’un écrin de volcans…

Première lagune

Nous marchons jusqu’à la seconde lagune, celle où on peut se baigner. L’eau est tellement riche en sel qu’on flotte à la surface, comme dans la mer morte. Malheureusement, nous sommes en hiver et l’eau est glaciale… tenter de s’y baigner relèverai d’un courageux défi ! Nous nous contentons de nous asseoir au bord du lac et d’admirer le paysage qui est vraiment splendide. De nombreuses familles chiliennes profitent de leur dimanche pour venir pique-niquer, et nous faisons de même !

Sol recouvert de cristaux de sel…

Laguna Cejar… une mini-mer morte !

De retour à San Pedro, nous faisons un détour par une agence pour réserver notre tour astronomique ! C’est un peu une folie qu’on s’offre car ce tour n’est vraiment pas donné, mais disons qu’il nous permet d’observer les étoiles dans le ciel du désert d’Atacama qui est particulièrement pur, de mettre les yeux dans de vrais télescopes, tout en ayant les explications d’un astronome… français ! On se dit que c’est une occasion unique et ce serait dommage de louper ça.

Nous passons à l’auberge pour prendre une douche et manger un morceau, enfilons des vêtements chauds (la température est glaciale le soir) et nous voilà partis pour aller observer le ciel ! Un petit bus nous conduit en plein désert, là où il n’y a aucune lumière et où on voit parfaitement le ciel et la voie lactée. L’astronome nous explique le fonctionnement et l’organisation du système solaire (ça nous raffraichi un peu la mémoire) et nous présente les étoiles et les constellations à l’aide d’un lazer pointé vers le ciel. Il nous apprend à reconnaitre certaines d’entre elles comme l’alpha du centaure (l’étoile la plus proche visible à l’oeil nu), la croix du sud, où encore Mars et Saturne ! Nous passons ensuite à l’observation dans les téléscopes : il y en a 10 pointés à différents endroits. La pureté de l’air est parfaite pour observer les étoiles et nous distinguons successivement Saturne et son anneau (vision incroyable!), la surface parsemée de cratères de la lune, les nébuleuses constituées de millions d’étoiles brillantes… nous sommes fascinés !

Observation dans les téléscopes

Notre belle Lune…

Que le ciel est beau ce soir…

Nous finissons la soirée par un bon chocolat chaud tout en discutant avec l’astronome qui est vraiment intéressant, il sait nous transmettre sa passion au travers de ses explications. Après cette soirée unique, nous reprenons la route pour San Pedro, afin de nous plonger dans une nouvelle galaxie… celle des rêves !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.