Jours 325 à 327 : La « quebrada de Humahuaca »… un mini-colorado en Argentine !

25 au 27 juillet 2012

Nous ne sommes pas bien frais ce matin au réveil et pourtant il est déjà 9h30 lorsque nous ouvrons péniblement les yeux, alors nous nous faisons un peu violence. Nous avalons notre petit dej’, rangeons nos sacs, passons récupérer notre laundry (mmmh ça sent bon le linge propre !) et disons aurevoir à nos copains de chambrée… Nous filons à la gare routière (à pied cette fois-ci, comme de vrais routards !) et grimpons dans un bus pour Jujuy. Nous avons les places tout devant, celles avec la vue panoramique (les bus en Argentine ayant souvent deux étages) et deux heures de trajet nous attendent pour rejoindre Jujuy (à prononcer « rouroui », rigolo ce nom !). Nous arrivons donc à Jujuy en début d’après-midi, avalons un sandwich cher et insipide acheté à la gare routière avant de grimper dans un autre bus qui doit nous conduire jusqu’au village de Tilcara, un peu plus au nord. Le ciel a Jujuy est aussi gris et triste qu’à Salta, et nous croisons les doigts pour qu’il y ait du soleil à Tilcara, sinon le paysage risque de nous paraître quelconque…

Le paysage défile par la fenêtre du bus et il devient de plus en plus vallonné, escarpé, voire même carrément accidenté par endroit, au fur et à mesure que nous avançons. Quelques km avant Tilcara, le miracle se produit, les nuages laissent place au ciel bleu et le soleil refait son apparition… le beau temps est revenu ! Voilà qui nous redonne la patate ! Nous galérons à trouver une auberge à Tilcara, pour la simple et bonne raison que ce sont les vacances en Argentine, ou plus précisément, les habitants de Buenos Aires sont en vacances d’hiver. Du coup, ils en profitent pour s’évader un peu (quelle drôle d’idée ^^) ce qui fait grimper le prix des hôtels bien entendu… heureusement, les vacances se terminent dimanche, ensuite hop, tout le monde rentre à Buenos Aires et nous pourrons vraiment profiter des tarifs de basse saison. Bref, nous tournons en rond dans le joli petit village de Tilcara en frappant la porte de plusieurs auberges et pensions familiales. Nous trouvons finalement notre bonheur dans une auberge de jeunesse et partageons un dortoir de 4 avec une brésilienne (Juliana) et un italien (Sergio), tous les deux très sympas. A peine avons-nous déposé nos sacs que le responsable de l’auberge nous propose de participer à un « asado » ce soir (un asado c’est un peu comme un barbecue de luxe, avec de la viande juste trop bonne)… nous acceptons sans nous faire prier, nous qui rêvons de goûter la bonne viande argentine !

La soirée Asado sera donc une excellente soirée, avec tous les occupants de l’auberge, à savoir Juliana et Sergio, ainsi qu’une bande de copines argentines qui sont en vacances. La viande fondante et délicieuse est fidèle à sa réputation, nous nous régalons !

Asado Time !

Le lendemain, nous partons faire une balade dans les environs de Tilcara. Le village étant situé en plein cœur dela Quebradade Humahuaca, il y a quelques jolies balades à faire pour découvrir les paysages splendides de cette profonde vallée qui forme une sorte de canyon. La quebrada a même été inscrite par l’Unesco à son patrimoine mondial ! La balade nous mène à une cascade qui se trouve tout au fond d’un étroit et profond canyon, dont les hautes parois sont parsemées de cactus. Cela nous permet d’approcher de plus près les paysages arides et quasiment désertiques dela Quebrada, la balade est plutôt jolie !

Paysage de la Quebrada de Humahuaca

De retour à Tilcara, nous passons récupérer nos sacs et avalons une « empañada » avant de sauter dans le bus pour Pumamarca, un autre village dela Quebrada, situé à une vingtaine de minutes en bus. Le village a l’air très joli bien que beaucoup plus touristique que Tilcara ! Nous déposons nos affaires dans une auberge (cette fois-ci, nous partagerons notre chambre avec deux argentines originaires de Buenos Aires) avant de ressortir pour faire un tour dans le village. Nous commençons par nous offrir une bonne glace chez le glacier du coin puis nous flânons un moment dans les petites ruelles en terre de la ville et aux abords de la plage du village qui compte un joli marché d’artisanat.

Miam !

Ruelle de Pumamarca

Stand du marché d’artisanat

Les beaux tissus colorés…

Les tasses à maté

Cette idée me plait beaucoup !

Nous partons ensuite découvrir la principale curiosité du village… la montagne aux sept couleurs ! Le village de Pumamarca est niché au creux de cette montagne aux couleurs hallucinantes et particulièrement mises en valeur par la lumière de fin de journée. Nous nous baladons le long d’un sentier qui faire le tour de ladite montagne… C’est un véritable petit colorado en Argentine !

Le lendemain matin, nous grimpons au sommet d’un mirador qui donne un point de vue d’ensemble sur la montagne aux sept couleurs et le village niché en contrebas… nous prenons un peu de hauteur et cela en vaut la peine car la vue est splendide ! Cette montagne est décidément bien photogénique et nous nous amusons à compter les couleurs… il y en a bien sept, voire même plus si on compte tous les dégradés ! Du bleu-vert jusqu’au rouge-ocre en passant par le beige et toutes les teintes d’orangé… wahou !

Montagne aux sept couleurs et village de Pumamarca

Un petit stop s’impose de nouveau à Tilcara pour récupérer nos serviettes de toilettes oubliées à l’auberge de jeunesse (boulets que nous sommes ^^) puis nous repartons pour Jujuy et enfin, Salta ! Nous reprenons une chambre dans la même auberge qu’à l’aller, et nous mangeons dans un boui-boui du quartier qui fait une offre empañadas-pizzas à 25 pesos, c’est pas très gastronomique tout ça, mais c’est pratique et pas trop cher !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *