Jours 334 à 337 : Sur un air de Tango… à Buenos Aires !

Du 3 au 6 août 2012

Micro-centro, Florida Avenue, Galerias Pacifico et Plaza de Mayo :

Après une bonne nuit de sommeil, nous voilà en pleine forme pour démarrer la visite de la ville… cependant une invitée-surprise s’est incrustée parmi nous : la pluie ! Elle ne cesse de tomber par grosses averses, impossible de mettre le nez dehors sans être tremper de la tête aux pieds. Et puis visiter une ville sous la pluie, ça nous dit moyen. Nous décidons donc de rester à l’abri tout en scrutant le ciel de temps en temps en espérant que ça s’arrange et nous en profitons pour regarder les JO et plus particulièrement le match Federer-Del Potro (un Suisse contre un Argentin, alors forcément ici, tout le monde soutient l’Argentin… quand à nous, on s’en fiche : que le meilleur gagne !). Finalement, nous profitons de la fin du match et d’une accalmie pour mettre le nez dehors. Avant toute chose, nous avons tous les deux un petit creux, et le premier truc que nous trouvons en marchant dans la rue est… McDo ! Ce bon vieux McDonald, il est toujours là quand on a besoin de lui… Qu’à cela ne tienne, nous commandons deux menus BigMac et un McFlurry, le truc bien diététique !

Buenos Aires… ça commence bien !

Après avoir englouti tout ce gras, nous commençons la visite de la ville. Nous nous attaquons au « micro-centro », qui abrite plusieurs avenues et bâtiments historiques. L’architecture y est un peu particulière, c’est une sorte de mélange de styles, entre les bâtiments anciens qui côtoient des constructions modernes et des immeubles délabrés : c’est un peu le flou artistique à certains endroits ! Par moments, Buenos Aires nous rappelle étrangement certains quartiers de Lyon ou Paris et c’est sans aucun doute la plus jolie ville d’Amérique du Sud que nous ayons vu jusqu’à ce jour. En tout cas, nous trouvons que cette ville dégage un véritable charme avec ses ruelles commerçantes, ses jolis théâtres, ses petits cafés,… il a l’air d’y faire bon vivre.

Micro-centro et Obelisco

Nous nous dirigeons ensuite vers l’avenue Florida, qui est une longue avenue piétonne bordée de magasins. Nous entrons à l’intérieur dela Galeria Pacifico, qui est un grand centre commercial luxueux, construit dans un ancien bâtiment. Nous flânons un moment en jetant un coup d’œil de temps en temps aux vitrines brillantes et on se sent un peu pouilleux et pas très à notre place au milieu de tous ces gens bien apprêtés… Parfois, on a envie de leur dire « sisi, nous aussi on s’habille bien, mais c’est juste que là on est en voyage ! » héhé.

Galerias Pacifico

Coucou, c’est nous !

Nous poursuivons notre marche jusqu’à l’Avenida de Mayo et faisons un petit détour par la plaza de Mayo qui abritela Casa Rosada (vous me suivez ?), c’est en gros la maison-blanche de l’Argentine. C’est ici que Cristina Kirchner occupe ses fonctions de présidente. Cette place est elle aussi entourée de beaux bâtiments anciens.

Plaza de Mayo

Casa Rosada

Nous passons par le Café Tortoni et en profitons pour réserver notre spectacle de tango pour le lendemain (haaa le Tango… un des incontournables de Buenos Aires, mais j’y reviendrai !) puis nous passons faire quelques courses pour notre popote de ce soir. Nous nous concoctons une soupe et un bon petit dessert : tarte poire-amandes, sur une idée de Nico… délicieux !

 

Cimetière de la Recoleta, Palermo Viejo et spectacle de Tango :

Nous attrapons le bus n°60 pour rejoindre le quartier de la Recoleta (cette fois-ci, le premier bus fut le bon… yes !). Ce quartier est surtout célèbre pour abriter le cimetière dela Recoleta, un immense cimetière qui regroupe les tombes de nombreuses personnalités argentines (que nous ne connaissons pas pour la plupart) dont celle de la très populaire Evita, femme d’un ancien président, qui a beaucoup œuvré pour le sort des plus démunis (les paysans notamment). Pas difficile de reconnaître sa tombe : c’est celle qui est toute décorée de superbes décorations florales et sur laquelle beaucoup de monde vient se recueillir. Ce cimetière constitue une véritable ville dans la ville, avec ses allées bordées de pierre tombales… que dis-je ? Ce ne sont pas des pierres tombales, mais de véritables petites maisons dans lesquelles sont enterrées toutes ces illustres personnalités (avec une porte, une fenêtre, un petit perron…). Parmi les autres personnalités, citons Luis Frederico Leloir, qui fut prix Nobel de Chimie, lui a carrément droit à une véritable petite chapelle avec une coupole, c’est pas de la rigolade !

Cimetière de la Recoleta

Nous faisons un rapide tour dans le quartier avant d’attraper un bus pour rejoindre Palermo Viejo. C’est un peu le quartier bohême de Buenos Aires, avec tout un dédale de petites ruelles dans lesquelles on trouve des tas de boutiques chics et farfelues et de bons petits restos et cafés. Il fait bon flâner un moment dans ce quartier, faire un peu de lèche-vitrine, mais nous ne craquerons pas et nous nous contenterons de manger un bon repas dans un petit café-restaurant du coin.

Nous poursuivons à pied jusqu’au jardin botanique, et là on se croirait très clairement dans le 6ème arrondissement de Lyon, près de l’entrée du parc de la tête d’or… ça nous rappelle de bons souvenirs, quand on allait faire des footing au parc ! On se balade un moment dans le jardin botanique mais nous ne tardons pas car il fait frisquet dehors et le soleil ne veut pas pointer le bout de son nez… et oui, c’est l’hiver en Argentine ! Du coup, nous attrapons un bus et rentrons à l’auberge.

Nous nous préparons pour notre spectacle de tango et prenons la direction du Café Tortoni. Nous sommes assis à une table située juste devant la scène, que nous partageons avec un couple de new-yorkais très sympathique ! Elle est architecte et ils sont en séjour pour une semaine à Buenos Aires. Le spectacle commence sans tarder et nous avons droit à du chant, un groupe de musiciens qui accompagne les danses et le chant (piano, violon, accordéon,…) et bien sur, les danseurs de tango ! Quatre couples en tout qui virevoltent et nous font découvrir cette danse sensuelle et captivante… c’est beau et nous ne les lâchons pas du regard. Les gestes sont précis et fluides, les regards se croisent, les pas s’enchainent et les corps s’entrelacent. L’histoire du Tango fait partie intégrante de l’histoire de la ville et nous sommes ravis de découvrir cette danse.

Spectacle de Tango au café Tortoni

 

Brocante à San Telmo et quartier de la Boca :

Aujourd’hui, le soleil a décidé de percer les nuages et nous fera l’honneur de quelques timides apparitions. Nous en profitons pour nous balader à San Telmo et comme Dimanche rime généralement avec marché, nous avons la chance de découvrir un petit marché d’artisanat qui borde la rue pavée menant jusqu’à San Telmo. Le marché occupe une ruelle entière bordée de stands de babioles, de vendeurs à la sauvette, de bouquinistes, d’artistes de rue et les touristes se mêlent aux passants pour profiter de cette ambiance vraiment sympa !

Nous faisons un petit tour dans le Mercado San Telmo, un joli marché couvert où on trouve un peu tout et n’importe quoi : des fruits et légumes jusqu’aux petites boutiques d’antiquités.

Mercado San Telmo

Nous poursuivons jusqu’à la Plaza SanTelmo sur laquelle se déroule chaque dimanche une très jolie brocante. Les stands sont tous installés sur la petite place, et il fait vraiment bon flâner à travers tous ces étalages sur lesquels on trouve des tas de choses sortis des tiroirs de grands-mères : vieux flacons de savons colorés, vieux téléphones à l’ancienne, vaisselle en porcelaine, objets en tout genre… une véritable caverne d’Ali Baba !

Les vieux flacons de savon

… bien colorés !

Un des autres éléments phares de San Telmo… le Tango, encore et toujours !! Ici, il se déroule dans les rues et des couples de danseurs viennent faire quelques représentations pour la grande joie des passants qui s’arrêtent quelques minutes pour les observer. Nous assistons à l’une de ces représentations en pleine rue, donnée par un couple de sexagénaire, c’est différent de ce que nous avons vu hier soir au café Tortoni, ici pas de changements de costumes, seulement quelques pas de danses et la musique vient rajouter une petite touche à l’ambiance du quartier… pas de doute, San Telmo sera notre quartier coup de cœur à Buenos Aires, sans hésiter !

Représentation de tango dans la rue

Nous attrapons de nouveau un bus, pour rejoindre le quartier de la Boca cette fois-ci ! Nous avons hésité à prendre un taxi pour nous y rendre, car la Boca est le quartier populaire de Buenos Aires, et n’a pas très bonne réputation. Mais finalement, on opte pour le bus, plus économique et plus sympa à notre goût ! Le bus nous dépose juste au départ du Caminito, qui est la principale attraction de la Boca. Le Caminito est un minuscule petit quartier dans lequel sont regroupées tout un tas de petites maisons en taule colorée. C’est un des endroits emblématiques de la ville, et qui dit emblématique, dit aussi touristique ! De nouveau, nous assistons à des représentations de tango données par les restaurants, mais cette fois-ci elles sont assez surfaites et principalement destinées aux touristes… ce manque de naturel nous dérange un peu, surtout quand on sait que le Caminito est situé au cœur du quartier pauvre et populaire de Buenos Aires, et qu’à coté de ces maisons colorés, des familles vivent dans des taudis et ont du mal à boucler les fins de mois… malgré tout ce petit quartier très coloré est très mignon et valait le détour !

Caminito à la Boca… des couleurs en veux-tu, en voilà !

Et toujours du tango !

Un chien habillé… étrange (il a même une paire de clés accrochée au jean) !

Après cela, retour à notre auberge où nous passons une petite journée tranquille !

 

Puerto Madero et départ pour Iguaçu :

Pour notre dernière journée à Buenos Aires (déjà !), nous partons faire un tour à pied du coté de Puerto Madero, situé le long des quais du Rio de la Plata.C’est un petit port de plaisance entouré de restaurants chics et de tours modernes, un peu à l’écart de l’agitation de la ville. Ici, pas de passages piétons ni de klaxons de voiture, il fait simplement bon se balader un moment le long des quais.

Balade à Puerto Madero

Nous retournons ensuite faire un tour à San Telmo, ce quartier que nous avons particulièrement apprécié. Mais aujourd’hui, pas de marché d’artisanat ni de brocante, la petite place de San Telmo a retrouvé son calme et les rues sont quasiment vides. Nous découvrons une jolie église, nous étions passé devant hier sans même la voir !

Nous rentrons tranquillement à l’auberge et en fin d’après-midi, nous prenons la direction de la gare routière. Notre séjour à Buenos Aires se termine et ce soir, nous partons pour Iguaçu ! Nous avons beaucoup aimé la ville de Buenos Aires, qui nous a laissé de très bons souvenirs, c’est une ville charmante dans laquelle il fait bon vivre, qui compte de nombreux quartiers très agréables et avec un budget un peu plus important, il est possible de faire un tas de choses (théâtres, restos, cinés, spectacles, shopping…)… avec un peu plus de chaleur et de soleil, on y serait probablement resté un jour ou deux en plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.