Vale do Capão, un petit coin de paradis entre jolies cascades et piscines naturelles…

Du 21 au 23 août 2012

Ce matin, nous quittons Lençois pour rejoindre un autre village de la Chapada Diamantina, un peu plus isolé. L’avantage de rejoindre ce village est de pouvoir faire plus de balade en indépendant, grâce à sa proximité avec le parc de la Chapada Diamantina. Mais s’y rendre est une autre paire de manches : il faut déjà prendre un bus local jusqu’à une première ville qui s’appelle Palmeiras et depuis cette ville, à nous de trouver un transport pour rejoindre notre destination finale : Capão. Ce peut être une voiture commune, du stop, ou monter dans la remorque d’un camion ! Finalement, nous nous entendons avec d’autres locaux et un couple d’italiens pour partager une jeep et hop, l’aventure commence ! 22km de jeep sur une piste toute défoncée jusqu’à atteindre ce petit village… le prix a payé pour l’isolement complet et ça nous va très bien ! Une fois sur place, nous nous rendons dans une « pousada » (nom utilisé pour désigner les logements chez l’habitant) conseillée par un couple de voyageurs rencontrés à Lençois. Avec l’aide des habitants, nous parvenons à trouver la fameuse pousada, sauf que le propriétaire (un monsieur qui s’appelle Gordo) est absent. Nous nous installons dans le jardin en attendant le retour de Gordo, sauf que de longues minutes passent sans que nous le voyions arriver. Nous retournons dans le village, posons la question à une villageoise qui nous met en lien avec le frère de Gordo, qui nous apprend que ce dernier est parti en trek et qu’il ne reviendra pas avant ce soir !! Ha ben on pouvait toujours attendre… Du coup le frère de Gordo nous propose de nous ouvrir une des chambres pour que nous déposions nos affaires, ce que nous acceptons volontiers ! A défaut d’une chambre, c’est une véritable petite maisonnette que nous avons, avec un petit jardin autour et tout et tout, je sens qu’on va se plaire ici !

Notre petite maisonnette !

Nous jetons quelques affaires dans un sac à dos, mangeons un morceau dans une « lanchonette » (petit resto maison) et partons à l’aventure… le soleil brille et nous voulons en profiter ! Nous sortons du village et suivons un chemin complètement au hasard, on verra bien où ça nous mène ! Le cadre est encore plus sauvage et magnifique qu’à Lençois, le village est vraiment perdu dans son écrin de verdure et nous nous sentons loin de tout… si Robinson Crusoé avait découvert cet endroit, il y serait surement resté ^^ !

Photos du 1er jour…

Finalement, le chemin en terre que nous suivons se transforme en un petit sentier, que nous suivons toujours jusqu’à atterrir au bord d’une rivière, puis à une petite piscine naturelle depuis laquelle s’écoule une cascade… Cet endroit sera parfait pour faire une petite sieste et passer une partie de l’après-midi, bercés par le bruit de l’eau et réchauffés par les rayons du soleil !

Nous sommes de retour au village en fin d’après-midi, Gordo n’est toujours pas rentré de son trek et nous hésitons à déballer toutes nos affaires, on ne voudrait pas qu’il nous prenne pour des squatteurs en arrivant ! Il fait déjà nuit lorsque Gordo vient frapper à notre porte, il nous apporte une paire de draps, des serviettes de toilettes et nous souhaite la bienvenue chez lui… il a l’air sympa ! Nous ressortons diner dans un petit resto tenu par une brésilienne qui parle français. Elle nous sert un assortiment de plats végétariens cuisinés avec les légumes de son jardin… trop bon !

Le vent a soufflé fort toute la nuit et le lendemain matin, le temps est bien couvert… Nous commençons la journée par un petit déjeuner aux couleurs locales : galettes de tapioca et « açaï » (fruit local de couleur violet foncé) servi avec du granola et des bananes… un délice ! Nous voilà plein de force pour attaquer une rando et nous croisons les doigts pour que la météo tourne du bon coté. Obejctif du jour : rejoindre à pieds la cascade de fumée (cachoeira fumaça), une des plus hautes cascades d’Amérique du Sud, avec ses 380m de hauteur ! Nous suivons les indications données par Gordo : suivre la piste de terre pendant environ 15min, puis bifurquer à droite entre l’église et la terrasse du bar, continuez tout droit jusqu’au bureau des guides, c’est là que débute le sentier… easy quoi ! Finalement, les points de repères nous sont plutôt utiles, et nous trouvons le départ sentier sans difficulté. Nous nous inscrivons sur le registre des guides, leur expliquons que nous voulons faire la balade seuls et bim, bam, boum, nous voilà partis ! Malheureusement, au bout d’une bonne demi-heure de marche, une petite pluie fine fort désagréable s’abbat sur nous tandis que le brouillard commence à boucher le paysage… nous décidons de continuer coûte que coûte pour aller voir la cascade, en espérant que ce soit passager… mais non ! On hésite un peu entre « mimi cracra, l’eau elle aime ça » ou « ouh la gadoue, la gadoue, la gadouuuue », les deux étant parfaitement appropriées ! Heureusement, moi prévoyante, j’ai pensé à prendre mon super-imper, tandis que Nico optimiste s’est dit qu’il n’en aurait surement pas besoin… en attendant moi, je ne suis pas mouillée héhé ! Bref, nous finissons par arriver à la cascade, qui plonge dans le vide du haut d’une falaise à 380m de hauteur… impressionnant ! Nous devinons à travers le brouillard l’écrin de verdure qui entoure la cascade, ça a l’air magnifique, dommage que nous ne puissions pas mieux voir ! Nous tentons de nous approcher un peu plus près pour essayer d’apercevoir le pied de la cascade, mais l’eau s’évapore avant d’arriver en bas et compte tenu du vide vertigineux qu’il y a sous nos pieds, on préfère ne pas tenter le diable ! Hop, une ptite photo, et puis hop, on fait d’mi tour !

Cascade de fumée… sous la pluie !

De retour au village, nous nous consolons en allant prendre un bon goûter dans notre petit resto d’hier soir (tenu par la brésilienne sympa qui parle français, et qui cuisine super bien !) : un bon chocolat chaud et une part de tarte ananas-coco…

Le lendemain, le soleil refait son apparition. Nous profitons du soleil et nous posons dehors pour écrire quelques cartes postales (les dernières…), en espérant qu’elles arrivent en France avant nous ! Puis nous rejoignons à pied une autre cascade, située à environ 1h de marche du village et entourée de pleins de pierres plates pour se poser et faire un bain de soleil ! Malheureusement, avec les pluies de la veille, l’eau de la cascade est toute marron et pleine de mousse, du coup pas terrible pour se baigner ! En tout cas, nous passons un moment bien agréable à faire la sieste, bouquiner, profiter du paysage… nous nous sentons comme seuls au monde jusqu’à ce que nous découvrons un groupe de nudistes installées sur les pierres justes en dessous de nous… sympatoche ! Nous qui pensions avoir découvert un endroit insolite héhé !

Petit marché local

Cascade du dernier jour

Retour au village en fin d’aprem, nous passons récupérer nos sacs chez Gordo, grignotons un petit morceau puis grimpons dans un minibus pour retourner à Palmeiras. Ce soir, nous prenons un bus de nuit pour rejoindre Salvador (le dernier d’une longue série !) et dès demain, nous partirons vers une destination plus exotique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.