Paraty et sa côte… la perle de la Costa Verde !

Du 28 au 30 août 2012

1er jour – Visite de Paraty :

Nous nous réveillons sous un ciel bien gris… il semblerait que le soleil ait décidé de briller par son absence aujourd’hui. Tant pis ! Nous descendons au ptit dej et papotons avec les autres voyageurs de l’auberge. Nous sommes en basse saison, l’avantage est qu’il n’y a pas trop de monde dans l’auberge… juste ce qu’il faut ! Mention spéciale pour le petit dej’ de cette auberge, je sais, ça peut paraître banal mais celui-ci était vraiment hors norme, un vrai festin de rois digne d’un hotel de luxe dans une petite auberge familiale !! Et vous savez combien les petits dej nous tiennent à coeur ! D’ailleurs, ça nous a donné des tas d’idées pour notre retour en France héhé… Après cela, nous nous décidons quand même à mettre le nez dehors, pour partir à la découverte de Paraty, considérée comme la « perle historique du Brésil ». Effectivement, Paraty est une très jolie petite ville, qui se distingue par son centre piéton fait d’un dédale de ruelles irrégulièrement pavées et par ses belles demeures coloniales aux balcons en fer forgé et aux portes et fenêtres toutes de couleurs différentes… le charme est sans égal et Paraty fait partie de ses endroits où il fait bon flâner !

La belle Paraty…

(photos prises le dernier jour en fin de journée)

Autrefois, Paraty était un port de grande importance, depuis lequel transitaient or, pierres précieuses, soie et épices entre le Portugal et le Minas Gerais (région du Brésil). Les riches colons y firent alors construire de belles églises et de superbes demeures coloniales, comme un peu partout au Brésil. Mais la construction d’une nouvelle route pour relier Rio au Minas Gerais permit de réduire considérablement le temps de trajet et Paraty perdit alors de son importance. Aujourd’hui, cette ville charmante, à l’athmosphère tranquille digne d’un petit village, semble endormie dans l’histoire…

Une des églises coloniales que compte Paraty

Petit port de plaisance

Nous passons un moment à flâner dans les ruelles désertes, nous passons devant les quelques églises que comptent la ville puis nous partons faire un tour du coté du petit port de pêche. Comme tout port de pêche, celui-ci est bien-sûr très mignon !! C’est un peu comme les marchés en Amérique du Sud… je tombe immédiatement gaga ! Je pourrais passer des heures à me promener le long du quai, à observer le va-et-vient des pêcheurs qui reviennent de leur pêche matinale, les filets chargés de multiples poissons, les caisses qui se remplissent sur le quai pour rejoindre le marché local, l’enfilade des petits bateaux colorés, auquel s’ajoute le bruit des mouettes qui volent au-dessus de nos têtes, le cliquetis des vagues et l’odeur de la mer… un véritable cocktail d’authenticité qui nous plait beaucoup !

Petit tour au port de pêche…

Nous grimpons jusqu’au sommet d’une petite colline doté d’un vieux fort portugais, d’où nous sommes censés avoir une vue panoramique superbe sur Paraty et sa baie… malheureusement, comme le ciel est rempli de nuages bas, la vue n’est pas aussi inoubliable que prévue mais quand même, ça nous permet de prendre un peu de hauteur et de voir la ville sous un autre angle.

Vue sur Paraty depuis le fort portugais

Nous poursuivons jusqu’à la plage de Jabaquara, située à environ 2km au nord de la ville. La plage est complètement déserte, le temps mausade y étant surement pour quelque chose. Quelques gargottes de bord de mer ont quand même installé des tables sur le sable et nous décidons de nous arrêter là pour le déjeuner. Ironie du sort : le patron de la gargotte est français ! Il s’est installé là il y a peu de temps et nous raconte un peu sa vie au Brésil… ça fait envie tout cela !

Pause déjeuner sur la plage de Jabaquara

La pluie vient un peu bousculer notre programme de fin d’après-midi… nous qui avions prévu de profiter un peu de la plage, nous décidons de rentrer à l’auberge ! J’en profite pour faire un peu de mise à jour du blog, le retard s’accumule ces derniers temps mais c’est pas grave, j’aurai le temps de finir une fois rentrée en France ! Le soir, petit tour au supermarché située juste à coté de l’auberge pour acheter quelques provisions pour notre repas… nous passons le reste de la soirée à papoter avec nos colloc’ de chambre qui eux reviennent d’une après-midi kayak et puis hop, tout le monde au lit !

2ème jour – Escapade à Trinidad :

Le lendemain matin, nous attrapons un bus local direction… Trinidad ! Derrière ce nom évocateur se cache une jolie bourgade qui abrite une enfilade de quatre plages considérées comme les plus belles du Brésil ! Disons que ça pose les bases quand on sait que le Brésil est en grande partie réputé pour ses plages. Effectivement, à peine descendus du bus, nous rejoignions le littoral et découvrons de sublimes plages de sable blanc désertes, bordées de gros rouleaux sur arrière-fond de montagnes escarpées couvertes de jungle qui plongent dans la mer, le contraste entre le bleu de la mer et le vert éclatant des montagnes est sublime et cet endroit a un vrai petit goût de paradis !

Littoral de Trinidad

Alors, il faut le dire : les quatres plages s’enchaînent et sont séparées par une sorte de petite avancée de terre, comme une petite montagne recouverte de jungle luxuriante qui sépare les plages. Jusque là, tout va bien. Sauf que vous connaissez notre esprit d’aventurier et notre petit coté « robinson crusoé de l’extrême » (mouais…) et plutôt que de prendre le joli chemin qui permet de relier une plage à l’autre, et ben nous, on a trouvé ça vachement plus marrant de vouloir traverser la jungle… en suivant un sentier hasardeux et glissant qui se faufilait à travers la végétation, le tout en tongs bien sur !! Entre Nico et moi, c’est quand même Nico qui a le plus l’esprit d’aventurier (étonnant n’est-ce pas ? ^^) du coup je l’ai suivi en toute confiance, persuadée que ce sentier nous mènerait quelque part. Sauf qu’au bout de 10min, le sentier attérit sur une crique recouverte à marée haute… et ensuite plus rien. Que faire ? Rebrousser chemin ou tenter de continuer ?… Et bien nous décidons de continuer, cette fois-ci en sautant de rocher en rocher pour tenter de contourner le petit lopin de terre qui nous sépare toujours de la prochaine plage… Nous avançons, cette fois-ci pieds nus, sautons, escaladons, franchissons, râlons (enfin, ça c’est moi héhé !) etc, nos pieds commencent à souffrir et les grosses vagues nous rappellent sans cesse que la marée est en train de remonter… il faut faire vite ! Au bout de bien 45min de bataille avec la nature et son univers impitoyable, les pieds en sang (bon ok, j’exagère… mais pas beaucoup hein!), nous nous heurtons à la dure réalité : cette fois-ci, c’est une paroi lisse qui se dresse devant nous, avec des grosses vagues qui viennent s’écraser contre, et alors là, on tente de contourner par la jungle, mais pas de passage et la plage semble encore loin (finalement, ce ptit lopin de terre n’est pas si petit que ça !), alors comme on ne sait pas ce qui nous attend derrière, on s’avoue vaincus et nous rebroussons chemin tout penauds ! Malgré tout, le paysage était vraiment chouette et cette petite balade aventurière nous aura bien fait marrer ! Finalement, nous empruntons le chemin prévu à cet effet, qui permet de relier les plages entre elles… une balade de 20min qui nous aura pris 2h, bon ça va hein, on se moque pas, non mais !

Etape dans la jungle… c’est parti !

Oiseau du paradis dans la jungle !

Le sentier s’arrête ici…

Vous avez dit cailloux ? Pfff même pas peur ^^ !

Heureusement que le paysage est joli…

Nico : « ça passe par là tu crois… attends, j’essaye ! »

Véro : « Heu… et sinon on pourrait faire demi-tour ? »

Nous lézardons un moment sur cette plage, si difficile puis finalement si facile d’accès, bouquinons et roupillons, bercés par le bruit des vagues… puis nous mettons le cap sur la piscine naturelle de Cachadaço en suivant un sentier escarpé qui traverse la jungle (cette fois-ci, le sentier est balisé… ouf !). Nous découvrons alors une superbe piscine naturelle entourée de grosses pierres arrondies et dotée d’une eau transparente, sur fond de collines verdoyantes… on croirait presque l’oeuvre d’un paysagiste qui serait passé par ici pour créer cet endroit parfait, mais non, c’est juste la nature qui une fois de plus fait parfaitement les choses ! En tout cas, nous tombons sous le charme de ce petit coin de paradis tropical…

On est plutôt pas mal !

Piscine naturelle de Cachadaço

L’heure tourne, et il nous faut songer à regagner la bourgade si nous voulons rejoindre Paraty avant la nuit. Nous flânons dans le village en attendant l’arrivée du bus, tout en observant le passage des enfants qui rentrent de l’école chargés de leur petit cartable. Ce soir, nous découvrons le Paraty by night, et mangeons dans un petit resto sur une table installée à même les ruelles pavées, wouhou c’est mignon comme tout !

3ème jour – Petit tour en goélette :

Pour notre dernière journée à Paraty, nous décidons d’explorer la côte d’une autre manière… en bateau ! Nous partons pour la journée à bord d’une très jolie petite goélette qui nous emmène découvrir la superbe côte aux alentours de Paraty. Certaines des plus jolies plages ne sont accessibles qu’en bateau, ce qui promet isolement et vie sauvage, bref, tout ce qu’on aime et avec le beau temps, c’est particulièrement agréable. Nous admirons la côte de Paraty qui s’éloigne derrière nous tandis que le bateau part vers le large… hissého les petits matelots ^^ !

On prend le large !

Littoral de la Costa Verde

Le bateau fait un premier stop à proximité d’une toute petite île inhabitée. Pas de plage en vue, mais une eau bleue-verte translucide d’une couleur et d’une clareté absolument incroyable… elle semble nous tendre les bras et en moins de deux, plouf’ ! Nous voilà à l’eau ! Apparemment, c’est le meilleur endroit pour pratiquer le snorkelling mais malheureusement, pas l’ombre d’une nageoire de poisson à l’horizon mais tant pis, on est pas venus pour ça ! L’eau est fraiche et raffraichissante, on passe un bon moment à patauger avant de remonter dans le bateau à l’appel de notre capitaine !

Première escale : la petite île

Pause baignade

Un peu plus loin, notre goélette fait escale sur la plage de Lula (du même nom que l’ancien président brésilien… et Lula signifie « calamar » en portugais… forcément ça nous a fait beaucoup rire… m’enfin faut dire qu’on est bon public ^^). Trève de plaisanterie, cette plage aussi est splendide ! Au risque de me répéter encore, car de toute façon les plages sont toutes plus paradisiaques les unes que les autres ici ! La plage de Lula ne déroge pas à la règle avec son banc de sable fin et ses palmiers qui semblent plonger dans la mer…

Plage de Lula

Notre goélette

Nous profitons de la pause déjeuner pour faire un bain de soleil sur le bateau tandis que nos compagnons d’excursions (entendez par là, les autres touristes qui font le tour en goélette avec nous… et oui, nous ne sommes pas encore assez riches pour privatiser un bateau ^^) dégustent leur plat. Quand à nous, compte tenue de notre petit dej archi-compet, nous décidons de sauter le repas de midi… qui en plus est en extra ! Bref, prochaine (et dernière) escale : la plage dont j’ai oublié le nom. Sur celle-ci, il est possible de voir des tortues !!! Nous sommes comme des dingues a cette annonce, nous qui adorons ces bêbêtes ! Malheureusement, mise à part quelques petits bouts de têtes qui sortent de l’eau de temps en temps… nous ne verrons pas l’ombre d’une carapace. Tant pis ! Pfff de toute façon, on en a dja vu pleins héhé ^^!

Nous regagnons la goélette à la nage puis remettons le cap sur Paraty… la journée se termine déjà ! En tout cas, ce fut une très belle manière de découvrir le littoral exceptionnel qui entoure Paraty et d’apprécier différemment la beauté du paysage. Nous le recommandons donc vivement pour ceux qui voudraient y aller ! Lorsqu’on est nombreux, il est également possible de louer un bateau privé avec chauffeur, du coup le bateau est plus petit et il est alors possible de faire un circuit « à la carte ». Il suffit de négocier avec les bateliers qui attendent sur le port, à bord de leurs embarcations. A bon entendeur…

Separator image Publié dans Brésil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *