Ilha Grande, petit coin de paradis entre jungle tropicale et plages isolées…

Du 1er au 4 septembre 2012

1er jour – Lopez Mendes :

Haaaa, on en a entendu parler de cette fameuse Ilha Grande… déjà avant de rejoindre l’île, on avait des tas d’images en têtes, véhiculées par d’autres voyageurs qui paraissaient tous emballés « vous verrez, Ilha Grande, c’est superbe ! » ou encore « il faut absolument que vous alliez à Ilha Grande ! »… et bien maintenant, nous y sommes, alors à nous de nous faire notre propre idée ! Déjà, première bonne nouvelle : nous nous réveillons avec le soleil, nous mettons le nez dehors et découvrons qu’à deux pas de la maison, il n’y a que de la jungle à perte de vue… génial ! On s’empresse de prendre notre ptit dej, on rassemble quelques bricoles dans un sac, on enfile nos baskets et hop, nous voilà partis pour crapahuter dans la jungle.

Notre chambre chez Catarina… avec une couverture zèbre top moumoute ^^!

Tit dej’ time !

Vous l’avez compris, Ilha Grande est propice aux randos dans la jungle. L’île est sillonnée par tout un réseau de sentier qui traversent l’île en long et en large pour accéder à des petites plages isolées et toutes plus mimis les unes que les autres… la tranquilité est assurée, ça laisse rêveur non ? L’objectif du jour est de rejoindre la plage de Lopez Mendes, considérée comme une des plus belles plages du Brésil (tiens, on a déjà entendu ça quelque part ^^), située à 2h de marche à travers une jungle luxuriante. Nous retrouvons notre âme de Robinson Crusoé… ça faisait longtemps !

Petite parenthèse culturelle (ça vous manquait hein !) : Ilha Grande doit sa beauté préservée à son histoire particulière. D’abord repaire de pirates, elle devint par la suite une colonie pénitentiaire destinée à abriter les prisonniers politiques et les criminels venus de tout le pays. Il est d’ailleurs possible de voir les restes du pénitencier, à moitié enfouis sous la végétation. Celui-ci fut détruit dans les années 1990, et c’est à partir de cette date qu’Ilha Grande commença à s’ouvrir au tourisme. Aujourd’hui, Ilha Grande est un véritable petit paradis recouvert de jungle tropicale et parsemée de plages intactes. L’île est entièrement piétonne et est encore préservée du tourisme de masse… espérons que ça dure !

Vue sur l’île recouverte de jungle

Juuuuuunngle !

Bambous géants !

La bonne surprise, c’est qu’en cours de route, on traverse plein d’autres plages pleines de charme et bien souvent désertes. Du coup, c’est l’occasion d’une petite pause baignade/bain de soleil bien appréciée ! Et les 2h de balade se transforme petit à petit en un peu plus longtemps, mais que voulez-vous, on en profite !

On marche, on marche et puis hoooo… une plage !

Voilà, Ilha Grande… ça donne ça !

Nous finissons par arriver à Lopez Mendes et découvrons cette immense plage de sable d’un blanc immaculée… ça semble irréel après avoir traversé toute cette jungle ! Effectivement, la plage est très belle, mais les grosses vagues nous empêchent de nous baigner alors on se pose sur le sable. Nico se motive pour un footing le long de la plage pendant que je dévore « the little coffee shop of Kabul », notre roman du moment (on se battait pour le lire, mais maintenant que Nico a fini, j’ai le livre pour moi toute seule héhé!) !

Arrivée à Lopez Mendes…

Lopez Mendes…

Nous ne tardons pas à faire demi-tour car il faut rebrousser chemin à pieds jusqu’au village et la nuit tombe très vite dans la jungle… ça promet des histoires de loup-garou ! Le chemin du retour me parait interminable (est-ce moi ou ça monte tout le long ?) mais nous finissons par voir pointer quelques toits de maison… Le soir, nous retournons diner dans le même boui-boui que la veille, un plat assez basique à base de poisson et de feijao, et une bonne caipirinha !

Sur le chemin du retour

2ème jour – Pico do Papagaio :

Le deuxième jour, nous décidons de grimper au sommet du « pico do papagaio » (le pic du perroquet) qui domine l’île du haut de ses 982m ! Comme son nom l’indique, il s’agit d’un rocher qui a la forme d’un perroquet et la vue depuis le sommet est panoramique. Nous nous renseignons au village sur le lieu de départ du sentier et refusons les propositions de tour organisé : non merci, on veut y aller tout seuls ! C’est Catarina, la dame qui nous héberge, qui nous a dit que cette rando était tout à fait faisable en indépendant car le sentier était facile et bien indiqué alors ma foi, nous lui faisons confiance !

On va grimper tout là-haut !

Nous grimpons à travers une épaisse jungle, bercés par les cris d’oiseaux (que nous entendons, mais que nous ne voyons pas !), le bruit du vent dans les arbres et les crissements que nous laissons à chaque pas… la végétation est tellement dense qu’elle laisse à peine filtrer les rayons du soleil et parfois nous nous demandons même s’il y a encore du soleil ou si nous sommes sous les nuages. Forcément, qui dit jungle, dit humidité et… sueur ! Car mine de rien, il y a quasiment 1000m de dénivelé pour grimper jusqu’en haut ! Et puis on a l’impression de ne pas avancer et d’être complètement perdus au milieu de l’île car avec tous ces arbres, on a pas beaucoup de visibilité… pas facile de s’orienter, heureusement que le sentier est bien tracé !

La jungle, épisode 2 !

C’est seulement lorsque nous sommes proches du but que nous entendons des voix… tiens, nous ne sommes pas seuls ! Pourtant, depuis 3h que nous marchons, nous n’avons pas croisé âme qui vive ! Nous grimpons tout au sommet du rocher du perroquet à l’aide d’une corde qui permet d’escalader la paroi et nous finissons par découvrir une vue superbe sur l’île, un panorama de ce morceau de terre recouvert de jungle et parsemé ça et là de petites criques… ça valait vraiment le coup de suer pour grimper jusqu’ici et nous passons un bon moment, assis sur le rocher, à contempler la vue tout simplement.

Au sommet du pico do papagaio !

Vue sur l’île depuis le pico do papagaio

De retour au village, nous sommes épuisés ! Nous avons même la flême de retourner à la plage ! Alors une bonne douche pour nous raffraichir et nous débarasser de toute notre transpiration, et puis nous nous posons tranquilement pour bouquiner, écrire le blog.

 

3ème jour – Farniente à la plage :

Après la longue balade de la veille, nous décidons de nous accorder une journée farniente. Sauf qu’à Ilha Grande, les plages se méritent ! Il nous faut donc marcher un peu afin de trouver le lieu idéal de notre farniente : une toute petite plage en bordure du sentier, déserte pour le moment. Nous n’irons pas plus loin, car cet endroit nous convient à tous les deux.

Nous passerons une bonne partie de la journée à la baignade, bain de soleil et j’en profite toujours pour dévorer mon bouquin. A un moment donné où nous étions grandement occupé à regarder l’horizon en songeant « qu’est-ce qu’on est bien ici ! », nous apercevons une petite tête noire qui sort de l’eau et qui replonge immédiatement… une tortue !!! Nous filons illico-presto à l’eau pour tenter d’apercevoir la bête et effectivement, il s’agit bien d’une grosse tortue de mer qui nage tranquillement sur le bord de la plage et qui sort sa tête de l’eau de temps à autre pour reprendre sa respiration… trop beau ces bêtes ! Bon, nous ne la prenons pas en photo car ça ne donnerait rien du tout mais la tortue est bien là !

Notre spot !

Nico qui scrute la tortue de mer !

La mer est en train de remonter et de grapiller la plage petit à petit, ce qui fait que la bande de sable a nettement rétrécie. Nous replions donc nos affaires et rebroussons chemin. Nous nous arrêtons au village pour déguster une glace « au kilo »… véridique ! En fait, tu choisis ton cornet et tu te sers dans de gros bacs de glace, parfums à volonté puis tu rajoutes des friandises genre bonbons, gaufrettes et cie, avant de payer en fonction du poids de la glace ! Ce concept nous plait beaucoup !

Le soir, c’est déjà notre dernière soirée sur l’île… on a complètement oublié le temps durant ces quelques jours et là, on réalise tout à coup que demain soir nous rentrerons à Rio… du coup, nous décidons de nous offrir un bon repas brésilien parmi les plats que nous avons préféré. Nous faisons le tour des resto pour trouver notre bonheur : une moqueca aux crevettes, comme celle que nous avions mangé à Salvador. Les restos n’en proposent pas beaucoup ici, car c’est un plat bahianais, mais nous finissons quand même par trouver. Sauf que nous aurions du nous en douter : le plat n’est vraiment pas terrible… et cher en plus ! Mais tant pis, on voulait notre moqueca aux crevettes, nous l’avons eu ! Et puis de toute façon, la caipirinha bien dosée que nous avons bu juste avant nous a fait oublier que le plat n’était pas bon ^^!

Dernier dîner à Ilha Grande…

 

4ème jour – dernière balade sur l’île et retour à Rio :

Pour notre dernier jour sur l’île, le temps est vraiment maussage ! D’un coté c’est dommage, mais d’un autre coté, nous serons moins nostalgiques au moment de rejoindre le continent ! Etant donné qu’il pleuviotte, nous adaptons notre programme et trocons la journée plage contre une journée balade dans la jungle, à la découverte d’une autre partie de l’île. Et puis finalement, pour se promener dans la jungle, nous n’avons pas besoin du soleil. L’avantage est que notre bateau pour Rio ne part qu’en fin d’après-midi, ce qui fait que nous pourrons bien profiter de la journée.

Au cours de cette journée, nous découvrons plusieurs sites emblématiques de l’île. Tout d’abord, nous passons près de l’ancien aqueduc, complètement enfoui dans la jungle… c’est à se demander ce qu’un aqueduc fait ici ! Puis nous passons près d’une piscine naturelle afin de rejoindre la cachoeria da feiticeira, une jolie cascade de 15m. Nous poursuivons à travers la jungle jusqu’à la Praia Preta, complètement désertée par les baigneurs en ce jour maussade. Malgré le crachin qui tombe, la plage est très mignonne. Nous rebroussons chemin et passons près des vestiges de l’ancien pénitencier, les ruines sont un peu recouvertes par la végétation mais nous distinguons bien les fondations de l’ancienne prison qu’abritait Ilha Grande.

Le vieil aqueduc

Vestiges de l’ancienne prison

La cascade

Joli paysage sur le chemin…

Nous sommes de retour au village en milieu d’après-midi, ce qui nous laisse juste le temps de prendre une douche et de boucler nos sacs, puis nous passons récupérer un açaï au granola pour le goûter avant de prendre notre bateau pour rejoindre le continent. Ce n’est pas sans un brin de nostalgie que nous quittons Ilha Grande… encore une très belle étape ici au Brésil ! Mais nous n’avons aucun regret, nous en avons bien profité et la météo était de notre coté ce qui n’était pas complètement gagné (et oui, c’est l’hiver ici !).

Notre bateau pour le retour

Nous sommes de retour à Rio dans la soirée, le bus nous dépose au pied de Santa Teresa et nous grimpons au sommet de la colline avec nos gros sacs sur le dos… vis ma vie de baroudeurs ! Nous nous ré-installons dans notre petite auberge préférée, celle avec la vue imprenable sur Rio et retrouvons avec plaisir Jérôme qui bosse toujours ici ! Nous dégustons une pizza-bière tous les trois sur la terrasse tout en papotant (Jérôme a lui aussi fait un tour du monde il y a quelques années) et en profitant de la vue sur Rio by night… on imprègne définitivement cette image dans notre tête.

Pizza-bière sur la terrasse de l’auberge !

Separator image Publié dans Brésil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *