Suède – J2 : Premiers pas à Stockholm, la ville qui flotte sur l’eau…

Entre la Suède et la France, il n’y a pas de décalage horaire, mais par contre, un petit détail qui a son importance : à cette époque de l’année, le soleil se lève à 4h du mat’ ! Du coup, en plein milieu de la nuit, on voit filtrer la lumière à travers les stores mais pas de panique, ce n’est pas encore l’heure de se lever ! Ouf ! Pour ma part, j’ai dormi comme un bébé avec le masque de voyage sur les yeux pour ne pas être dérangée par la lumière ! Nous avalons un petit dej’, préparons un petit sac pour la journée, nous habillons chaudement (grave erreur, vous comprendrez pourquoi) et sortons dans la rue avec Solène pour une journée de crapahutage en ville. En deux minutes, nous rejoignons le bord du lac Mälaren, nous commençons à marcher tranquillement le long du lac, et au bout de 10min, paf ! On meurt de chaud ! Nous sommes assez vite surpris par les températures ici en Suède, alors que nous étions habitués à l’hiver sans fin et à la grisaille en France… dans la logique des choses, nous pensions trouver le froid ici aussi, mais que nenni ! Nous quittons manteau et pull, retroussons le bas de nos pantalons, fourrons tout ça dans le sac, nous voilà en T-shirt et lunettes de soleil, qu’il est bon de profiter de la douceur printanière !

Le jour de l’ascension est aussi un jour férié en Suède, du coup, le bord du lac Mälaren a du succès auprès des joggeurs, des promeneurs et des poussettes ! Les suédois prennent l’arrivée du printemps comme une bénédiction après les mois rigoureux d’hiver, et d’ailleurs en Suède, la tradition est de célébrer l’arrivée du printemps avec des chants traditionnels, des défilés dans les rues,… Du coup, dès que le soleil fait son apparition, les Suédois en profitent pour mettre le nez dehors ! Tout cela créé une ambiance assez joviale et une bonne humeur générale, bref, il est bon de se balader le long du lac Mälaren !

Après une petite pause en terrasse sur l’île de Riddarholmen, nous décidons de grimper au sommet de Stadshuset pour voir la ville d’en haut ! Le Stadshuset n’est pas un simple hôtel de ville comme les autres mais c’est un monument emblématique de Stockholm puisqu’il accueille chaque année le banquet du prix Nobel. Celui-ci se déroule dans la salle bleue, laquelle est rouge en réalité ! Nous ne visitons pas le monument mais décidons de grimper en haut de la tour pour voir la vue (d’ailleurs, c’est une des vues les plus photographiées de Stockholm) puis nous flânons un moment sur la grande esplanade au bord de l’eau. Voir la ville d’en haut avant de la visiter permet de bien situer les différentes îles mais aussi de prendre conscience de l’omniprésence de l’eau, entre le lac Mälaren et la mer Baltique, l’eau est vraiment partout, ce qui vaut d’ailleurs à Stockholm le surnom de  » Venise du Nord » !

Nous poursuivons notre balade à pied jusqu’au Kundsträd-Garden (vous remarquerez au passage que je fais un effort sur l’orthographe des mots !), une sorte de jardin de ville avec une pelouse artificielle qui a beaucoup de succès auprès des suédois ! Cette pelouse toute propre et un peu trop parfaite à notre goût reflète assez bien l’ordre suédois, rien n’est laissé au hasard ! Nous préférons quand à nous les cerisiers en fleurs qui entourent un grand bassin rectangulaire, là-encore, les suédois profitent de l’arrivée du printemps et s’agglutinent sous les arbres en fleurs pour les photographier (ceci n’est pas une critique car je fais la même chose ^^) ! Au moindre coup de vent, les pétales rose pâle s’envolent délicatement au-dessus de nos têtes avant de retomber sur le sol formant bientôt un tapis de pétales… Les terrasses des cafés sont remplies, lunettes de soleil et t-shirt sont de sortie, nous achetons des sandwich au skagen (une crème aux herbes et aux crevettes) que nous mangeons assis dans la « pelouse » du jardin, au milieu des poussettes et des bambins qui courent partout ! Oui, une autre chose qui nous a marquée en Suède est le nombre hallucinant de poussettes et la plupart du temps, ce sont des poussettes doubles, avec des enfants très rapprochés en âge ! On croise bientôt davantage de poussettes que de gens sans enfants, incroyable ! En fait les suédois ont de supers conditions pour leurs congés parentaux (quelque chose comme 30 mois !), ceci explique cela, le « modèle social suédois » n’est donc pas un mythe !

Après cela, direction Gamla Stan, encore une île qui abrite la vieille ville cette fois-ci ! Nous nous perdons un peu dans le quartier historique, au fil d’un dédale de ruelles pavées qui zigzaguent entre des églises, des bâtiments anciens aux couleurs ocre et safran et des petites places cachées ! On se croirait tout droit sortis d’un livre de contes, si ça continue, des trolls et des fées font finir par sortir par les portes des bâtiments d’époque (non, non j’plaisante pas !) ! Outre les nombreuses boutiques de touristes qui envahissent certaines rues, il y a des tas de petites boutiques d’antiquaires avec des vieux grimoires poussiéreux et des objets tout droit sortis des greniers et aussi des petites échoppes dissimulées sur des placettes ou encore des « Konditori », des petites pâtisseries suédoises ! En deux mots, Gamla Stan est un quartier hors du temps où il fait bon flâner, se poser sur un banc, regarder les gens passer et le va-et-vient ambiant !

Nous terminons la journée par l’île de Sodermalm (les différentes îles sont reliées entre elles par des grands ponts) qui a l’avantage de dominer la ville du haut de ses falaises. Nous commençons par une petite balade au sommet des falaises, d’où nous avons encore de beaux points de vue sur la ville, puis nous poursuivons à l’intérieur de l’île et découvrons un petit parc bordés d’habitations suédoises traditionnelles en bois qui tranchent complètement avec le reste… c’est un peu comme un petit village de gaulois en plein cœur de la ville !

Puis nous rejoignions Greg dans un bar en terrasse sur l’avenue Gotgatan qui a beaucoup de succès en cette fin de journée. Il faut dire que le bar est plutôt bien situé avec sa terrasse qui domine la ville et le lac, les suédois s’y retrouvent pour partager un verre entre amis ou collègues à la sortie du travail. Toutes les tables sont prises mais nous parvenons tout de même à trouver une petite place pour nous quatre. Le cidre a pas mal de succès ici à Stockholm au même titre que la bière chez nous. C’est finalement l’arrivée soudaine de quelques gouttes de pluie qui nous décidera à quitter l’endroit, nous rejoignions la station de métro le plus proche, faisons un stop au supermarché du coin pour faire quelques courses puis dinons tous les quatre à l’appartement ! Ce premier aperçu de la ville nous a bien plu, nous avons hâte de poursuivre demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.