{Portugal #4} Il fait bon revenir à Lisbonne…

Ce n’est pas dans mes habitudes de revenir plusieurs fois à un même endroit lorsque je voyage. A part quelques exceptions comme Londres à quatre reprises ou encore la maison au bord de la mer où j’allais en vacances petite… Et puis Lisbonne qui figurera elle aussi parmi les exceptions ! Après y être allée une semaine avec des amis au printemps 2010, me voici de nouveau aux portes de la ville ! Et pas n’importe quelle porte : nous sommes accueillis les bras ouverts par le Corcovado local (le christ rédempteur qui domine la ville, semblable à celui de Rio) et nous franchissons le célèbre pont « 25 do Abril » qui ressemble à s’y méprendre au Golden Gate Bridge de San Francisco ! Depuis ce pont qui enjambe le Rio Tage, nous apercevons au loin les toits étagés de la ville construite au bord du fleuve. Autant dire que c’est une belle entrée en matière pour arriver dans la ville et Nico qui ne connait pas encore Lisbonne en prend plein des mirettes ! Quand à moi, je suis ravie d’y revenir et de lui faire découvrir cette ville dont je ne garde que de bons souvenirs !

Arrivée à Lisbonne par le pont 25 do Abril !
Arrivée à Lisbonne par le pont 25 do Abril !
Le Corcovado lisboète
Le Corcovado lisboète
Vue sur Lisbonne depuis le pont (à travers la fenêtre du campervan)
Vue sur Lisbonne depuis le pont (à travers la fenêtre du campervan)

Nous nous installons au camping de Lisbonne situé dans le grand parc de Monsanto, un peu en périphérie de la ville. Bien que placé juste à coté des grands axes, le camping est très ombragé et calme, et il est facile de rejoindre le centre ville grâce à deux lignes de bus qui passent par là. Apparemment, nous ne sommes pas les seuls à avoir choisi ce lieu à en croire le nombre de camping-car déjà stationnés. Mais plus tard, nous nous rendrons compte qu’en fait, il était possible de stationner gratuitement sur un grand parking à Belém… tant pis, au moins au camping, on pourra profiter de l’eau chaude pour la douche ! Nous ressortons en fin de journée pour aller faire un tour à Belém, un quartier situé tout au bord du Tage. C’est particulièrement agréable de s’y balader en fin de journée. Nous commençons par aller voir le monument des découvertes, que nous confondons avec la tour de Belém, qui n’a en fait rien à voir (gros malins que nous sommes) ! Le monument des découvertes est beaucoup plus récent et il rend hommage à tous les grands personnages de l’histoire portugaise liés aux découvertes maritimes… qui n’a donc rien à voir avec la Tour de Belém, construite au 16ème siècle et qui servait de tour de garde pour le contrôle maritime.

Ballade à Belèm
Ballade à Belém
Les découvreurs du monument des découvertes
Les découvreurs du monument des découvertes

Lisbonne_6

Pont 25 do Abril et christ rédempteur
Pont 25 do Abril et christ rédempteur

Lisbonne_8

La tour de Belém... la vraie ^^ !
La tour de Belém… la vraie ^^ !

En fin de journée, nous retrouvons Juliette, qui vit à Lisbonne depuis quelques mois ! C’est donc aussi pour venir la voir que nous avons décidé de faire une halte dans la capitale portugaise ! Elle nous rejoint à la Tour de Belém, puis nous allons boire un verre ensemble au bord du Tage. Puis de fil en aiguille, nous décidons d’aller manger un morceau. Nous trouvons un petit resto dans le quartier de Belém, où nous nous régalons de bacalhau, de sardines grillés et de poulpe ! Puis pour bien finir le repas, nous terminons par une célèbre « pasteis de nata » saupoudré de sucre glace et de cannelle et tiédi à souhait… un régal ces petites tartelettes !!

Le lendemain matin, nous faisons connaissance avec nos voisins de camping : un jeune couple (Camille & Seb) qui voyage avec leur petite fille de 3 ans ! Et il se trouve qu’ils habitent pas loin de chez nous et eux aussi ont emprunté le camping-car de leur parents pour voyager ! Eux aussi ont fait leur premier voyage en camping-car lorsque leur puce avait 6 mois ! Bref, ça fait pas mal de similitudes ! Puis nous enroulons notre tite passagère dans l’écharpe, et prenons la direction de l’arrêt de bus. Le trajet pour rejoindre le centre de Lisbonne dure environ 40min, mais ça passe a toute vitesse, avec la tite passagère qui dort sur Nico et nous qui regardons les rues défiler par la fenêtre. Nous descendons à praça do comercio (la place du commerce), une grande place au bord du tage, entourée de bâtiments jaunes à arcades, et quasiment vide en son centre !

Praca do Comercio
Praca do Comercio

Lisbonne_11

Lisbonne_12

Lisbonne_13

Lisbonne_14

Ensuite, comme on a pas énormément de temps sur place, on décide d’aller à l’essentiel et de redécouvrir des endroits de la ville que j’avais aimés : pour commencer, le célèbre petit tramway jaune, dont la ligne n°28 permet de grimper sur les collines de la ville, à travers des petites ruelles très étroites (où seul le tramway parvient à se frayer un chemin au milieu des piétons qui doivent se serrer sur les trottoirs) pour rejoindre le quartier de Graça !

Lisbonne_15

Nous allons jusqu’au terminus de la ligne 28, tout au sommet de la colline et une fois descendus du tramway, nous nous retrouvons sur une petite place, « largo rodrigues de freitas », non loin de l’igreja da graça où se trouve un mirador ombragé offrant une vue sublime sur les toits rouges de la ville, les façades ensoleillées recouvertes de faïence, et au loin, le pont 25 do Abril et le rio Tage… C’est incontestablement un des plus chouettes mirador de la ville !

Lisbonne_16

Lisbonne_17

Mirador da Graça
Mirador da Graça

Lisbonne_19

Lisbonne_20

Lisbonne_21

Un petit tour dans l’église histoire de prendre un peu le frais, et puis nous redescendons de la colline à pied cette fois-ci, en empruntant un escalier (caracol da graça) qui serpente à travers les ruelles du quartier de Graça. C’est un vieux quartier populaire où il fait bon se promener, dans un dédale de ruelles tortueuses où on se sent complètement hors du temps… comme dans une autre époque. C’est un endroit de Lisbonne que j’affectionne beaucoup. A force de suivre notre instinct et de nous aventurer dans les petites ruelles, nous redescendons dans la ville basse, donc à l’opposé de là où on voulait aller ! Bref, après un petit check sur un plan, on arrive à la conclusion qu’on a pas d’autre choix que de tout remonter… youhou ! Nous voilà donc repartis dans les petites rues, dans le sens de la montée cette fois-ci, et nous marchons donc nettement moins vite. On emprunte un autre chemin histoire de découvrir d’autres ruelles, parmi lesquels un petit quartier indien, à en croire les odeurs d’encens, les portraits de Ganesh et les affiches de Bolywood sur les vitrines ! Halala, l’Inde est toujours dans un petit coin de notre tête… on rêve toujours autant d’y retourner ! Finalement, cette petite erreur de parcours nous permet de flâner un peu plus longtemps dans ces quartiers, et nous en sommes ravis !

Igreja da Graça
Igreja da Graça

Lisbonne_23

Lisbonne_24

Lisbonne_25

Lisbonne_26

Lisbonne_27

Nous arrivons pile à l’heure du déjeuner dans le quartier de l’Alfama, ça tombe bien, car notre tite passagère commence à avoir faim elle aussi 🙂 ! Nous faisons une petite pause biberon sur un banc avant d’aller faire un tour au mirador de Santa Luzia qui offre une superbe perspective sur le quartier de l’Alfama que nous découvrirons ensuite. Décidemment, que de belles perspectives sur la ville, j’avais presque oublié à quel point Lisbonne était une ville pleine de charmes.

Mirador de Santa Luzia, vue sur les toits de l'Alfama
Mirador de Santa Luzia, vue sur les toits de l’Alfama

Lisbonne_30

Nous déjeunons dans un petit resto de l’Alfama, assez touristique, mais plutôt pratique en terme de situation ! Et puis notre estomac n’a pas la patience pour dégoter « la perle rare », alors nous nous en contentons. Puis nous nous remettons en route, pour nous aventurer dans les ruelles de l’Alfama ! Il s’agit d’un des quartiers les plus anciens de la ville, il est connu comme étant « l’âme de Lisbonne », longtemps habité par les pêcheurs et les marins, il est resté aujourd’hui très populaire. Cette fois-ci, nous décidons de ne pas perdre de vue le plan, histoire de checker un peu où on se trouve, mais en fait c’est mission impossible car les ruelles de l’Alfama sont tellement minuscules et tortueuses, qu’il est quasi-impossible de se repérer alors tant pis, nous décidons de suivre notre instinct. Celui-ci nous guide plutôt bien, puisque nous nous retrouvons en plein cœur du quartier, où se déroule la traditionnelle « fête de la sardine ». Pour cette occasion, les ruelles sont décorées de guirlandes multicolores et il y a plein de stands de sardines grillées. On se dit que ça aurait été beaucoup plus sympa de déjeuner par ici mais bon, on ne pouvait pas deviner !

Lisbonne_31

Lisbonne_32

Ruelle étroite de l'Alfama
Ruelle étroite de l’Alfama

Lisbonne_34

Lisbonne_35

Lisbonne_36

Lisbonne_37

Une fois encore, flâner dans le quartier de l’Alfama est selon moi une expérience incontournable à Lisbonne, bien que le quartier soit plus touristique que celui de Graça (ne vous étonnez pas de croiser plein de français avec le guide du routard à la main…), j’ai donc une petite préférence pour celui de Graça. D’ailleurs, je pourrais revenir à Lisbonne juste pour le plaisir de flâner dans ces quartiers !

A force de descendre les ruelles, nous atterrissons de nouveau dans la ville basse, ce qui cette fois-ci nous va bien ! Nous faisons une petite pause chez un glacier, ressortons avec une glace deux boules et un smoothie (il faut dire qu’il fait chaud à Lisbonne) et poursuivons notre découverte (ou re-découverte) de la ville. Le tramway est bondé, ce qui n’est pas forcément pratique avec notre tite passagère (bien qu’au trajet aller, la conductrice a demandé à ce qu’un place nous soit cédée… plutôt sympa), donc nous décidons de suivre l’itinéraire du tram 28, mais en suivant les rails à pieds ! Je sais pas combien on aura parcouru de km à la fin de la journée, à force de déambuler dans un sens et dans l’autre, mais ce qui est sur c’est qu’on sera crevés par cette journée ! Depuis la ville basse (baixa) nous grimpons dans la ville haute (barrio alto), et comme l’heure tourne, nous décidons d’aller à l’essentiel. Un petit détour pour aller voir le funiculaire da Bica, un ascenseur qui permet de grimper d’un bout à l’autre de la ville, situé à deux pas du mirador de Santa Catarina qui offre encore une autre perspective sur la ville. L’endroit est fréquenté par les touristes et les jeunes qui se prélassent au soleil, l’ambiance est plutôt sympathique mais en terme de vue, on a préféré les précédents miradors.

Lisbonne_38

Lisbonne_39

Lisbonne_40

Lisbonne_41

Et puis pour terminer la journée, nous rejoignons Juliette chez elle après un petit détour chez le poissonnier d’où nous repartons avec un « boca negra » et des calamars que nous cuisinerons pour notre repas de ce soir. Une fois chez Juliette, nous réalisons qu’en fait, le meilleur mirador sur la ville était en fait celui de son toit-terrasse, parce que d’ici on voit tout, Lisbonne, les toits, le Tage, et la lumière du soir qui donne une teinte rosé à la ville… pas de doute, il faisait vraiment bon revenir à Lisbonne !

Lisbonne_42

Lisbonne_44

Lisbonne_43

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *