{Portugal #5} Obidos, par un après-midi pluvieux…

Un petit coup d’oeil derrière les rideaux et un verdict simple : le ciel est gris et il pleut. Du coup, on décide de prendre notre temps ! Un réveil en douceur, un petit dej qui traine, et puis nous en profitons pour papoter longuement avec nos voisins de camping qui voyagent eux aussi avec un camping-car et leur petite fille de 3 ans. Nous habitons la même région et avons pas mal d’expérience de voyages en commun (dont l’Asie du sud-est), c’est rigolo ! On échange aussi quelques bons plans sur le Portugal, car eux arrivent du nord et vont vers le sud, tandis que nous suivons l’itinéraire inverse. En tout début d’après-midi, alors que le ciel ne semble pas vraiment vouloir se dégager, nous décidons de filer ! Notre « plan » initial était de suivre la route cotière en direction de Cascais puis Sintra, mais le temps gris et les nuages bas qui restent accrochés au relief nous font changer d’avis. Nous sortons de Lisbonne et filons sur l’autoroute en direction du nord.

Une centaine de km plus loin, nous profitons d’une petite trève entre deux averses pour nous arrêter au village d’Obidos ! On s’équipe avec nos vêtements de pluie, on équipe la tite passagère avec un bonnet car les températures se sont nettement raffraichies, on laisse le camping-car sur un parking réservé aux camping-cars (il y en a de nombreux au Portugal, ce qui est très pratique lorsqu’on veut juste faire un court arrêt ou recharger le réservoir d’eau car il y a souvent un point d’eau), on rassemble deux-trois affaires dans un sac et nous voilà partis !

Les toits d'Obidos
Les toits d’Obidos

Vue depuis l’autoroute et malgré la bruine (pour ne pas dire, la petite pluie dégueulasse ^^ !!), le village d’Obidos avait l’air bien mignon, avec ses maisonnettes blanches aux toits de tuiles rouges encerclées de remparts (bien typiques des vieux villages portugais) et bien, ce sentiment est confirmé lors de notre visite ! C’est encore un bien joli village, quoique bien plus touristique que Marvao (surement du fait de sa proximité avec Lisbonne) avec des ruelles pavées irrégulières et un chemin de ronde qui nous offre une vue imprenable sur les toits de tuiles rouges. Il y a également de vieilles églises aux façades usées par le temps qui nous rappellent vraiment les églises brésiliennes. Ce qui me plait ici, c’est que malgré les deux ruelles un peu touristiques (boutiques de souvenirs et cie), le village a conservé son authenticité et son charme. En bref, pas de quoi y passer des heures non plus, mais disons que pour une petite halte, ça valait le détour !

Obidos_2

Obidos_3

Obidos_4

Obidos_5

Obidos_6

Obidos_7

Obidos_8

Obidos_9

Obidos_10

IMG_2368 (Copier)

La région d’Obidos est réputée pour son vin, notamment la fameuse « ginjinha d’Obidos » qui se boit traditionnellement dans des coupes en chocolat ! Plutôt sympa comme tradition ! Nous goutons également une sorte de petit pain aux épices, là encore c’est une spécialité de la région dont je ne me souviens plus le nom. Ils sont cuisinés dans un four traditionnel selon une recette ancestrale et c’est plutôt bon. Nous essayons d’échanger quelques mots avec la famille qui fabrique les petits pains mais là encore, le portugais nous fait défaut. Madame s’occupe de la vente, tandis que grand-mère surveille la cuisson des petits pains et que la petite fille fait ses devoirs dans la cuisine… la relève à l’air d’être assurée !

Obidos_11

Puis, nous poursuivons notre route jusqu’à Nazaré, notre prochaine étape ! La journée est déjà bien avancée et nous nous mettons à la recherche d’un endroit où passer la nuit. Le long de la plage principale, il n’y a pas vraiment d’endroits car c’est tout au bord de la route. Nous découvrons un grand parking dans la ville basse mais il est déjà envahi de camping-cars, et l’idée de nous retrouver tous collés les uns aux autres ne nous emballe absolument pas. Nous passons notre chemin, parcourons quelques kms pour nous éloigner de la ville et finissons par trouver un endroit tranquille au bord d’une grande plage, au pied d’un phare. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne suis pas vraiment rassurée à cet endroit, j’ai la sensation que nous sommes isolés, mais il est déjà tard, la nuit tombe et nous décidons de rester. Cette sensation était absurde car nous avons dormi dans plein d’endroits isolés depuis le début du périple et tout s’est toujours bien passé, nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité. Mais là, je ne sais pas pourquoi, mauvais karma ! Du coup, la nuit ne sera pas extra, je guette le moindre bruit et j’ai du mal à trouver le sommeil ! Mise à part le bruit des vagues, il ne se passera absolument rien mais la tite passagère a du ressentir mon anxiété et elle se réveille elle aussi en plein milieu de la nuit (ce qui ne lui arrive plus depuis plusieurs semaines), bref, en somme, ce n’était pas la meilleure des nuits ! Vivement le lendemain matin que le soleil se lève et que nous partions visiter Nazaré !

Obidos_12

Obidos_13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.