Quand trois grel endormies débarquent à Marrakech…

Nous qui pensions roupiller dans l’avion… que nenni ! Nous passons les trois heures de vol à papoter ! A l’arrivée à Marrakech, passage du contrôle des passeports, récupération des bagages puis nous retrouvons notre « chauffeur » qui nous attend à la sortie de l’aéroport avec une pancarte au nom de notre riad… la classe ! Nous sommes accueillies par la gentillesse marocaine et la chaleur ! Nous franchissons les murs couleur ocre des remparts de la Médina (qui valent à Marrakech son surnom de « ville rouge ») et notre chauffeur nous dépose à quelques centaines de mètres du riad. Finalement, le gentil chauffeur nous facture 20 euros la course, hop c’est parti, première arnaque du jour, bienvenue à Marrakech =) ! A peine après avoir posé le pied au sol, c’est l’accent marseillais de Florence qui prend le relais. Elle bosse à l’accueil du riad que nous avons reservé, nous offre un thé à la menthe et quelques pâtisseries marocaines tout en nous racontant sa vie : «  Onze ans que je vis au Maroc, et deux ans que je suis au riad… » et blablabla ! Puis nous grimpons sur le toit terrasse en attendant qu’on nous donne les clés de notre chambre. Une jolie chambre privative donne juste sur la terrasse et nous croisons les doigts pour que ce soit la notre… bingo, c’est bien celle-ci, nous y jetons nos affaires et tirons à la courte paille pour savoir qui prend les lits : 1 grand lit double et 1 lit simple, Mylène prend le lit simple car elle a la crève ! Grel malade, grel en quarantaine =) !

IMG_3527

Nous sommes en forme, la fatigue ne s’est pas encore abattue sur nous alors nous troquons la sieste pour aller découvrir la Médina. Une dizaine de minutes de marche à travers des petites rues chargées de piétons mais aussi de scooters et de calèches et nous voici sur la célèbre place Jemma El’fna. Il est encore tôt ce matin et l’ambiance sur la place est plutôt calme : quelques marchands de jus d’oranges frais ont déjà installe leur étale et la musique des charmeurs de serpent nous chatouille les tympans, pas de soucis, nous sommes bien à Marrakech.

IMG_3529 IMG_3530 DSCN2132

Des dirhams en poche, nous traversons la place et nous faufilons dans le dédale de ruelles du souk. A notre grande surprise, il n’y a pas trop de monde. Mylène se fait avoir par une petite dame qui lui attrape le bras pour lui faire du henné, quant à moi je l’esquive ! Dans le souk, vendeurs d’épices, de babouches, de babioles en tous genre, de tissus, de poteries, se succèdent. Tous nous interpellent et tentent de nous vendre leurs trésors à base de « gazelle », « la visite c’est gratuit » mais globalement, ils ne sont pas trop insistants et nous laissent tranquille tout en gardant le sourire. Del s’en tire toujours avec quelques mots d’arabe ! Je dégote un joli sac en cuir comme je le voulais, c’est parti pour le jeu de la négociation : le vendeur annonce son prix à 450 dh (env 45 euros), je baisse tout de suite le prix a 200 dh (20 euros), je ne lâche pas l’affaire et maintiens mon prix. Le vendeur baisse progressivement, mais je reste a 200dh avec l’aide de Del qui échange quelques mots d’arabe avec le vendeur. Finalement, le vendeur accepte de me laisser le sac contre 200 dh, yes ! Plus tard, nous apprendrons qu’on aurait pu négocier à 120 dh, mais pour un premier marchandage, c’est déjà pas trop mal ! Maintenant nous savons que nous pouvons facilement diviser les prix par 2 ou 3, voir plus en fonction de ce que l’on achète.

DSCN2134 DSCN2135 DSCN2136 DSCN2138 DSCN2141 DSCN2142 DSCN2143 DSCN2145DSCN2147 DSCN2152Le sac qui deviendra le légendaire Sac de Grel !

DSCN2150 DSCN2149IMG_3569

On s’écarte de la rue principale du souk pour nous faufiler dans les petites rues parallèles et nous découvrons entre autre le souk des teinturiers : de grosses pelotes de toutes les couleurs sèchent sur des fils en hauteur. Certaines rues sont très photogéniques avec les murs couleurs ocres et de jolies portes. Plus on s’enfonce dans le souk, moins il y a de touristes ! Et encore, on ne peut pas dire que nous soyons beaucoup dérangées par les touristes pour l’instant, ce qui nous va très bien.

DSCN2155 DSCN2158 DSCN2161 DSCN2163 DSCN2164 DSCN2167 DSCN2170 DSCN2172DSCN2174 DSCN2175DSCN2182 DSCN2183DSCN2186 DSCN2187 DSCN2189 DSCN2190DSCN2191 DSCN2192

Nos estomacs commencent à crier famine, nous retournons sur la place Jemma El’Fna et nous installons dans une gargote avec une terrasse en hauteur qui nous permet de voir la place d’en haut. On commande deux tajines au poulet et un tajine aux légumes, ainsi que trois verres de jus de lait d’amandes… un délice, le tout pour seulement 125 dh (soit 12,50 euros).

DSCN2196 DSCN2197 DSCN2198

Après le repas, nous prenons un sacre coup de barre et décidons de retourner à l’hôtel pour la sieste. Après un réveil à 3h du matin et tout un crapahutage dans le souk, c’est bien mérité !! La petite sieste se transforme en gros dodo et c’est le chant du muezzin qui nous tire du sommeil aux environs de 16h ! Nous venons de roupiller pendant 1h et demi, ça fait un bien fou, nous voilà requinquées et de nouveau prêtes à arpenter les ruelles de la médina.

Nous repartons en direction de la mosquée Koutoubia. N’étant pas musulmanes, nous n’avons pas le droit d’accéder à l’intérieur donc nous nous contentons de faire le tour des murs d’enceintes tout en admirant le minaret qui prend des tons dorés avec la lumière de fin de journée. Des petits gamins font une partie de football au pieds des murs de la mosquée, tandis que des messieurs partagent un thé à la menthe tout en papotant sur un banc. Quant à nous, on en profite pour prendre quelques photos malgré des mecs chelous qui viennent nous causer, on a pas trop compris ce qu’ils voulaient, mais ils étaient bizarres ! On se met en mode Grel, et prenons quelques photos de guignols alors que des allemandes bien apprêtées se font des photos en mode mannequins… chacun son truc =) !

DSCN2201 DSCN2200 DSCN2199DSCN2203 DSCN2206DSCN2209

Après cela, retour sur la place Jemma El’fna qui commence à s’animer ! Les vendeurs d’oranges sont beaucoup plus nombreux et on en profite pour s’offrir un bon jus frais… Huuuuummm un délice ces oranges juteuses et fraichement pressées ! On a même droit a un petit rab grâce à la gentillesse du vendeur, le tout pour 4 Dh (0,40 cts d’euros), autant dire qu’on va pas hésiter à revenir se ravitailler ! On déambule sur la place pour s’imprégner de l’ambiance, il y a de tout partout : charmeurs de serpents, groupes de musique, vendeurs à la sauvette, charrettes et scooters qui se fraient un passage au milieu des piétons, occidentaux ou marocains, le tout dans un joyeux bazar ! Nous sommes conquises par l’ambiance qui y règne !

DSCN2213 DSCN2212

On décide de prolonger un peu en se dirigeant du cote des stands de nourriture. Les rabatteurs se jettent sur nous pour nous vendre leur stand, mais cela n’a rien d’oppressant et nous en profitons toujours pour échanger quelques mots ou blagues, ils nous font bien rire ! Ils veulent tous nous raconter les mêmes blagues, du coup à la longue, on connait toutes les réponses a leurs devinettes. On refuse leur offre et ils acceptent avec le sourire : « peut-être que vous reviendrez demain, rappelez vous de moi ! ». Finalement, nous décidons de nous poser à un stand, la grosse marmite et la fumée qui s’en échappe nous met l’eau à la bouche. Nous nous attablons sur des grandes tables communes et on nous sert trois bols fumant de « harira » (soupe de lentilles, poids chiches, coriandre), un délice ! Nous passons un super moment avec l’animation ambiante autour de nous!

IMG_3634IMG_3635DSCN2214IMG_3655 IMG_3656 IMG_3659 IMG_3660 IMG_3661 IMG_3662

Nous reprenons la direction du riad, après un petit stop chez Yassine, pour récupérer trois bocadillos et des cornets de frites que nous mangeons tranquillement sur la terrasse du riad. Un coup de fil aux chéris pour prendre des nouvelles de nos bambins suivi d’une bonne douche, puis nous filons au lit ! Il ne nous faudra pas beaucoup de temps pour tomber dans les bras de Morphée ! Nous sommes nazes mais tellement ravies par notre journée, une bonne nuit de sommeil et c’est reparti !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.