J8 – Découverte de Georgetown… aux multiples facettes !

Nous consacrons cette journée à la visite de Georgetown, dont le centre historique a été inscrit au patrimoine de l’Unesco en 2008 en raison de son héritage architectural unique et de sa culture cosmopolite. Notre promenade en ville d’hier après-midi nous a bien donné envie d’approfondir tout cela et de consacrer un peu de temps pour mieux découvrir la ville. On commence donc par faire un tour dans le centre historique, sur Armenian Street et dans les rues alentours, à travers de jolies rues bordées d’anciennes shophouses (demeures traditionnelles chinoises), de guirlandes chinoises suspendues, de petits temples dissimulés et de vieux trishaws conduits par des papis à bicyclette, c’est comme si le temps s’était figé quelques dizaines d’années en arrière… en ce début de journée, il reigne ici une ambiance de village assoupi.

Armenian Street
Armenian Street
Ancienne shophouse chinoise
Ancienne shophouse chinoise

Malaisie_Georgetown 32

Malaisie_Georgetown 33

Malaisie_Georgetown 34

Malaisie_Georgetown 35

Malaisie_Georgetown 36

Malaisie_Georgetown 39

Malaisie_Georgetown 37

Malaisie_Georgetown 38

Malaisie_Georgetown 40

Malaisie_Georgetown 44

Malaisie_Georgetown 41

Malaisie_Georgetown 42

Malaisie_Georgetown 43

Georgetown est un bel exemple de la mixité culturelle propre à la Malaisie : on passe d’une rue à l’autre du quartier de Chinatown à celui de Little India, où se cotoient un temple bouddhiste, avec son homologue hindou juste en face, et une mosquée pas bien loin. C’est une des choses que nous avons préféré ici en Malaisie : la cohabitation entre ces différentes cultures, où chacun à sa place et peut s’épanouir pleinement sans craindre d’être jugé.

Au fil de la ballade, nous découvrons quelques œuvres de street art qui sont une des principales curiosités de la ville. Je trouve le concept de ces œuvres vraiment sympa et originale : le mélange des objets réels avec des fresques murales représentant des personnages. Parmi ces objets, nous retrouvons : une bicyclette (déjà vue hier), une moto, une balançoire, un panier de basket, un tabouret, etc… Il y a également de grandes fresques peintes sur les murs, où encore de simples dessins un peu plus dissimulés. Et pour finir, nous découvrons également certaines des caricatures en fer forgé qui raconte de manière humoristique l’histoire des rues de Georgetown. Bref, ces oeuvres sont éparpillées un peu partout dans la ville, ça nous permet de découvrir la ville d’une manière différente et d’explorer certaines rues plus dissimulées. On a les yeux grands ouverts ! je crois que je pourrais consacrer un article uniquement à cela, tellement il y a d’œuvres, donc j’en présente ici une petite sélection et je pense que nous ne les avons pas toutes vues !

Malaisie_Georgetown_Street art 1

Malaisie_Georgetown_Street art 2

Malaisie_Georgetown_Street art 3

Malaisie_Georgetown_Street art 4

Malaisie_Georgetown_Street art 5

Malaisie_Georgetown_Street art 6

Malaisie_Georgetown_Street art 7

Malaisie_Georgetown_Street art 8

Malaisie_Georgetown_Street art 9

Malaisie_Georgetown_Street art 10

Malaisie_Georgetown_Street art 11

Malaisie_Georgetown_Street art 12

Malaisie_Georgetown_Street art 13

Celle-ci s'adresse aux backpackers !
Celle-ci s’adresse aux backpackers !

Parmi les nombreux temples chinois du centre de Georgetown, nous visitons le Khoo Kongsi. Kesako le Khoo Kongsi ? Et bien il s’agit d’un des édifices emblématiques de Georgetown, une ancienne maison de clan, qui jouait un rôle central pour les communautés chinoises. Celle-ci date du début du 20ème siècle, la décoration extérieure est très minutieuse et finement sculptée, y compris les détails sur le toit. Des sculptures en pierre symbolisent le bonheur et la prospérité et parmi elles, on retrouve bien sûr celle du dragon, qui symbolise le succès dans la culture chinoise. A l’intérieur se trouvent de grandes fresques murales représentant des gardiens célestes. Il est encore assez tôt dans la matinée, si bien que nous avons les lieux (quasi) pour nous seuls ! Bref, cette petite parenthèse de calme et de zénitude nous fait beaucoup de bien compte tenu la chaleur qu’il fait dehors, ça nous a permis de trouver un petit coin d’ombre et notre demoiselle s’est fait un plaisir de se dégourdir les jambes, en montant-descendant les marches devant le temple et en partant à la course aux chats (elle les repère à des km à la ronde la filoute !).

Khoo Kongsi
Khoo Kongsi
On a retrouvé mushu ;) !
On a retrouvé mushu 😉 !

Malaisie_Georgetown 47

Malaisie_Georgetown 48

Malaisie_Georgetown 49

Malaisie_Georgetown 50

les gardiens célestes
les gardiens célestes

Malaisie_Georgetown 52

Malaisie_Georgetown 53

Il fait tellement chaud dehors que c’est sur un rythme tout tranquilou que nous rejoignions le quartier Little India, en mode tortue ! On se sent assommé par la chaleur, le mois d’avril étant un des mois les plus chauds de l’année ici ! Apparemment, il a très peu plu pendant la mousson, si bien que la chaleur est caniculaire… Pas terrible pour la demoiselle, alors dès que l’on trouve un coin d’ombre, on en profite. On se ballade un peu à Little India où l’ambiance est plus calme qu’hier soir, certaines boutiques sont encore fermées ou les vitrines sont à peine installées, et les odeurs de poulet-tandoori qui s’échappent dans la rue nous mettent l’eau à la bouche ! J’avais repéré un petit temple indien, mais lorsque nous arrivons devant l’entrée, celle-ci est fermée, le temple est en travaux, tant pis nous poursuivons.

Rue de Little India
Rue de Little India

Malaisie_Georgetown 56

Malaisie_Georgetown 73

Sur les conseils de Sabrina du blog Voyages et cie (Sabrina est originaire de l’île de Penang et elle m’avait donné plein d’infos avant notre départ pour visiter Georgetown et le reste de l’île), nos pas nous conduisent jusqu’à une maison de style peranakan, qui appartenait à de riches familles babas nonyas. Il y a deux maisons de ce type à Georgetown : nous visitons la Pinang Peranakan Mansion, dont la façade est de couleur verte. La façade extérieure est très belle, et l’intérieur de la maison est organisé sur deux étages autour d’un immense patio arrosé de lumière.

Peranakan Mansion
Peranakan Mansion

Malaisie_Georgetown 58

Malaisie_Georgetown 59

On fait un tour dans les différentes pièces, entre salons joliment aménagés, salles de réceptions immenses, salle de divertissement et chambres. L’ambiance est bien recréée et on se croirait presque à la grande époque ! Au cours de la visite, nous croisons un couple de mariés venus ici faire leurs photos de mariage ! Il faut dire que l’endroit est photogénique. La maison n’est pas très grande mais on s’y sent bien, c’est très paisible (et il fait frais ici !), alors nous y passerons finalement un bon moment. Les « gardiens » de la maison s’amusent avec notre demoiselle, qui elle-même prend plaisir à explorer les recoins de cette jolie maison. On joue à cache-cache entre deux pièces, et à bondir dès qu’elle arrive, ce qui la fait exploser de rire !

Malaisie_Georgetown 60

Malaisie_Georgetown 61

Malaisie_Georgetown 62

Malaisie_Georgetown 63

Malaisie_Georgetown 64

Malaisie_Georgetown 75

Nous profitons encore un peu de la fraicheur des lieux en faisant un tour dans les différentes collections, notamment des objets et bijoux d’époque. Nico semble fasciné par ce qu’il voit pendant que j’essaie de tenir la demoiselle qui court partout au milieu des bibelots en porcelaine en voulant mettre ses petits doigts pour attraper tout se qui est à sa portée… comment dire ? Je me sens très moyennement rassurée ! Je fais signe à Nico qu’il est temps d’y aller, si on veut éviter la catastrophe dans les vitrines de bibelots ! Bien entendu, notre mini-tornade ne l’entend pas de cette oreille, elle aurait bien aimé jouer à la dinette avec les tasses en porcelaine !

Notre demoiselle a craqué pour le fauteuil incrusté de nacre !
Notre demoiselle a craqué pour le fauteuil incrusté de nacre !

Prochaine étape : un grand parc en face du bâtiment jaune de l’hôtel de ville, où nous nous posons à l’ombre sur la terrasse d’un boui-boui pour donner son repas à la demoiselle ! Comble du bonheur pour elle : il y a toute une famille de chats avec des bébés-chats qui courent partout. Comble du drame pour nous : comment lui faire comprendre qu’il ne faut pas les toucher, sans que cela ne se transforme en incident diplomatique !? Franchement, ils sont terriblement mal en point les pauvres chats ! Ils se nourrisent avec les restes du resto, si bien que le sol est recouvert d’arêtes de poissons et autres déchets. On ne s’attarde pas trop sur les lieux et une fois la purée et le yahourt engloutis, nous filons vers l’aire de jeux juste en face ! On passe un bon moment entre balançoire et toboggan, la puce est ravie et elle a oublié les chats… ouf !

Malaisie_Georgetown 66

La demoiselle dans la poussette, et nous voilà repartis dans l’autre sens pour poursuivre notre ballade ! Les trottoirs de Georgetown ne nous rendent pas la tâche facile car ils sont entrecoupés d’escaliers, voire quasi inexistants, et les voitures ont une facheuse tendance à froller les piétons. On passe par une rue bordée de shophouses, en plus ou moins bon état, et faisons un petit stop dans un temple bouddhiste (toujours à la recherche du moindre coin d’ombre !) baigné par les odeurs d’encens et de cire de bougie. Un peu plus loin, on s’arrête près de la grande mosquée, mais c’est l’heure de la prière donc nous nous contentons de l’admirer de l’extérieur.

Malaisie_Georgetown 67

Malaisie_Georgetown 70

Malaisie_Georgetown 71

Malaisie_Georgetown 72

Nous ne sommes pas très loin de Little India et les odeurs de poulet tandoori nous mettent l’eau à la bouche… on se régale donc une nouvelle fois de cuisine indienne, bien que nous soyons en plein milieu de l’après-midi ! Notre demoiselle ne parvient pas à trouver le sommeil, elle s’amuse avec le serveur qui lui montre un aquarium où quelques poissons nagent au milieu des algues et d’une eau trouble… On se dit que l’heure est venue de rentrer à la GH pour lui laisser le temps de faire une sieste, pendant qu’on en profite pour organiser un peu la suite de notre périple !

Le soir, il se met à pleuvoir des cordes, ça tombe mal car on pensait ressortir pour tester la cuisine de rue qui est très réputée à Georgetown ! Nous voilà partis sous un parapluie prêté par la GH que nous partageons pour nous 3, donc nous sommes trempés en deux secondes. La journée se termine dans un hawker centre près de chez nous, autour d’une délicieuse soupe cuisinée avec du tofu, en écoutant les chanteuses chinoises qui interprettent des chansons à l’eau de rose… Noémie commence à se dandiner entre les tables sur le rythme de la musique, et elle nous fait beaucoup rire !

Malaisie_Georgetown 74

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.