J9 – L’Île de Penang côté culture : le temple Kek Lok Si

La journée démarre sous de bons hospices avec un petit déjeuner 100% made in India : roti chocolat, roti banane, deux chaï massala et un jus d’ananas ! Notre demoiselle ne laisse pas sa part au chat et elle se régale avec les rotis (sorte de crêpe). Ce petit resto indien situé juste en face du Kapitan est devenu notre QG spécial petit dej ici à Georgetown ! Les serveurs nous reconnaissent, on se sent comme à la maison ! Entre deux bouchés de crêpe, Noémie joue avec eux pendant que le cuisto prépare le four (tandoori) dans lequel sont cuits les morceaux de poulet (d’où le nom de poulet tandoori)…

Malaisie_Penang 1
Roti banana et chaï massala… miam !
Poulet tandoori... in progress :) !
Poulet tandoori… in progress 🙂 !

Malaisie_Penang 3

Après avoir bien exploré Georgetown lors des deux jours précédents, nous décidons de consacrer les deux prochaines journées à la découverte du reste de l’île de Penang. L’île est très bien desservie grâce au réseau de bus « rapid penang », ultra pratique et économique pour circuler d’un endroit à l’autre ! Depuis la rue Lebuh Chulia, nous attrapons le bus n°201 pour rejoindre le temple Kek Lok Si. Le bus est ultra climatisé, on s’enroule dans nos pulls et nos foulards et lorsque nous en ressortons, nous sommes accueillis par la canicule (pour ne pas dire la fournaise) mais sommes largement récompensés par la vue du temple construit sur une colline… et déchantons rapidement lorsque nous réalisons que pour rejoindre cette colline, il va falloir grimper toute une série d’escaliers… en portant la poussette ! Hô joie !

Malaisie_Penang 4
Vue d’ensemble du temple Kek Lok Si

Vous l’aurez compris, la poussette deviendra rapidement notre pire ennemi, car l’ensemble du temple étant construit sur une colline, les différentes parties sont reliées entre elles par des petites marches d’escaliers et cela devient vite cauchemardesque de devoir porter la poussette à tout bout de champ. Mais il n’y a jamais de problème, il n’y a que des solutions : nous décidons d’abandonner la poussette dans une boutique de souvenirs, le vendeur accepte de nous la garder et nous reviendrons la chercher après la visite. Victoire !

Malaisie_Penang 6

Malaisie_Penang 5

C’est donc libérés d’un poids que nous entamons la visite de cette immense temple bouddhiste, un des plus grands d’Asie du sud-est, et donc un lieu incontournable sur l’île de Penang. Connu également comme le temple du bonheur suprême, Kek Lok Si est un lieu de retraite très populaire pour les moines et les taoïstes à la recherche de l’immortalité. L’ensemble est constitué de salles de prières et de différentes pagodes abritant des statues de bouddhas, ce lieu spirituel inspire au calme et à la sérénité et nous passons un excellent moment à explorer tout cela.

Malaisie_Penang 9

Malaisie_Penang 7

Malaisie_Penang 8

IMG_5714 (Copier)

Malaisie_Penang 16

Malaisie_Penang 17

Malaisie_Penang 14

Malaisie_Penang 15

Malaisie_Penang 10

Malaisie_Penang 18

Malaisie_Penang 19

Malaisie_Penang 21

Malaisie_Penang 20

Au cours de la visite, on ne compte plus le nombre de personnes qui ont voulu prendre notre demoiselle dans les bras, la prendre en photo, voire les deux en même temps ! Noémie était assez réticente à cela au début du voyage, tous ces inconnus semblaient parfois l’oppresser et elle n’était pas toujours très réceptive mais j’ai l’impression qu’elle s’y est habituée et qu’elle prend désormais cela comme un jeu : elle prend volontiers la pause pour les photos, accepte d’aller dans les bras de parfaits inconnus, leur fait coucou et leur envoie des bisous avec sa petite main (chose qu’elle a appris à faire ici), ce qui fait littéralement fondre les gens !

Malaisie_Penang 11

Malaisie_Penang 12

Malaisie_Penang 13

Une des particularité de ce temple sont les petits rubans « wishing rubbon » que l’on retrouve un peu partout : ce sont des rubans colorés sur lesquels sont inscrits des voeux (par exemple, bonheur dans la famille, réussite au travail, être en bonne santé, etc) que les gens achètent et suspendent à des branches, le tout formant de véritables petits arbres à rubans.

Malaisie_Penang 22

Malaisie_Penang 24

Malaisie_Penang 25

Malaisie_Penang 26

Nous grimpons tout en haut de la pagode des 10 000 bouddhas, construite sur sept étages. Bon, on a pas vérifié s’ils étaient bien tous là, on leur fait confiance ^^ ! Mais la conception de cette pagode est très intéressante puisqu’elle mêle harmonieusement une base d’inspiration chinoise à une partie centrale de style thaï, le tout coiffé d’une couronne de style birman. Mélange subtil symbolisant l’harmonie entre les différentes « branches » du bouddhisme. Depuis le sommet, nous avons une vue imprenable sur l’île de Penang !

La pagode aux 10 000 Bouddhas
La pagode aux 10 000 Bouddhas

Malaisie_Penang 27b

Malaisie_Penang 28

Malaisie_Penang 29

Malaisie_Penang 30

Malaisie_Penang 31

Malaisie_Penang 32
Notre mini bouddha !

Puis nous flânons un bon moment au pied de la pagode où se trouve un joli jardin fleuri, d’où s’échappent l’odeur des fleurs de frangipaniers (j’adore !) et des bancs pour se poser à l’ombre. L’endroit parfait pour méditer… oui mais non car c’est l’heure du casse-croute pour la louloute et elle nous le fait savoir !

Dans le jardin de la pagode...
Dans le jardin de la pagode…

Malaisie_Penang 34

Malaisie_Penang 35

Malaisie_Penang 36

Malaisie_Penang 37

L’ensemble est vaste et c’est grâce à un téléphérique que nous rejoignons le sommet de la colline, pour aller voir de plus près la statue à l’effigie de Kuan Yin, la déesse de la miséricorde, qui mesure 30m de haut.

Malaisie_Penang 38

Kuan Yin, la déesse de la miséricorde
Kuan Yin, la déesse de la miséricorde
Vue sur Penang
Vue sur Penang

La visite terminée, on s’arrête dans un boui-boui à Air Itam (le village au pied du temple) pour déguster un laksam, une soupe de poisson spécialité de l’île… c’est assez épicé et le goût très prononcé de la coriandre ne nous plait pas trop. Puis nous reprenons le bus… back to Georgetown ! Cette petite parenthèse culturelle sur l’île de Penang et la visite de ce temple nous a beaucoup plu, il mérite amplement sa réputation de lieu incontournable à Penang. Nous refaisons un petit tour dans le centre de Georgetown, on ne s’en lasse pas et la ville nous plait beaucoup…

Et le soir, nous ressortons pour tester la fameuse cuisine de rue, si réputée à Georgetown ! La rue Lebuh Chulia est un endroit conseillé pour cela, et à peine la nuit tombée, plein de petits stands s’installent le long de la route, proposant divers spécialités toutes plus alléchantes les unes que les autres ! On prend part à l’animation ambiante et on s’installe à une table dans une petite rue. On commande nos mêts sur différents stands : une « fish balls noodle soup », plein de petites brochettes délicieuses, des dim sum, et un jus de Tu Bo Leng… un petit fruit vert inconnu au bataillon mais qui s’avère très bon et désaltérant !

Cuisine de rue sur Lebuh Chulia
Cuisine de rue sur Lebuh Chulia

Malaisie_Penang 42

Malaisie_Penang 52

Tu Bo Leng... Le fruit que nous avons testé, pas mauvais du tout !
Tu Bo Leng… Le fruit que nous avons testé, pas mauvais du tout !

Malaisie_Penang 44

Spicy !!
Spicy !!

Malaisie_Penang 45

Malaisie_Penang 46

Les poulpes... nous testerons demain :) !
Les poulpes… nous testerons demain 🙂 !

Malaisie_Penang 54

Malaisie_Penang 49

Malaisie_Penang 50

Malaisie_Penang 51

Bref, c’est un moment vraiment magique d’être ici tous les trois et de profiter tout simplement, au milieu de l’ambiance qui reigne ici, il y a des moments de plénitude comme celui-ci où on se sent bien et Georgetown sera sans aucun doute une étape coup de coeur de notre périple en Malaisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.