J10 – L’Île de Penang côté nature : le parc national Pulau Pinang

Même en voyage et à l’autre bout du monde, on acquiert vite des petites habitudes : les petits déj indiens en font partie ! Pour ne pas déroger à la règle et démarrer la journée du bon pied, on s’offre un roti chocolat-banane et un chaï massala dans notre petit resto indien fétiche au coeur de Little India… Bref, un début de journée comme on les aime ! Un petit détour par la supérette voisine pour récupérer une bouteille d’eau avant de grimper à bord d’un bus « rapid penang », et nous voilà partie pour une nouvelle journée de vadrouille sur l’île de Penang.

Malaisie_Pulau Pinang 1
En route pour le parc Pulau Pinang !
Bien emmitouflée... la clim marche à fond !
Bien emmitouflée… la clim marche à fond !

Comme hier, nous avons opté pour la solution bus local pour nous déplacer… il faut dire qu’ils sont très pratiques et permettent d’aller partout sur l’île, et c’est une solution plus économique que le taxi. Aujourd’hui, nous mettons le cap sur le petit parc national Pulau Pinang, situé à la pointe nord-ouest de l’île et visiblement peu connu des touristes, ce qui nous va très bien. Tous les voyageurs descendent du bus au niveau de la plage de Batu Ferringhi (un hotspot de Penang, à en croire les immeubles de standing construits dans le coin), tandis que nous poursuivons jusqu’au parc national, après un arrêt devant le jardin aux épices. Nous sommes les derniers dans le bus lorsque le chauffeur nous dépose juste devant l’entrée du parc !

Nous y voilà !
Nous y voilà !

Nous nous inscrivons sur le registre du parc et récupérons un plan (ou plutôt, photographions le plan affiché à l’entrée). Le programme est le suivant : une marche de 3.5km à travers la jungle jusqu’à la plage de Monkey Beach (en passant par d’autres petites plages sauvages et désertes), d’où nous pourrons prendre un taxi boat pour revenir à l’entrée du parc (ce qui nous évitera de refaire le même chemin en sens inverse)… nous sommes super ambalés et motivés à bloc !

Le plan du parc
Le plan du parc : on va marcher jusqu’à « Teluk Duyung » (Monkey Beach)

Il faut savoir que ce parc national est le plus petit de Malaisie avec ses 2300ha et c’est aussi un des plus récents (il a acquis son statut de parc national en 2003), il est donc encore assez peu connu des touristes. Recouvert d’une jungle luxuriante, il est sillonné par des sentiers qui accèdent aux plages les plus belles et les plus tranquilles de Penang ! Comme tout petit paradis qui se mérite, il faut se donner la peine de suer un peu dans la jungle pour accéder à ces belles plages désertes, et les efforts sont largement récompensés par une sensation de bout du monde et de tranquillité.

Malaisie_Pulau Pinang 5
Un petit coin de paradis !

C’est donc dans la joie et la bonne humeur que nous démarrons la ballade, notre demoiselle marche un peu au début et puis elle finit très vite sur les épaules de Nico ! Le porte-bébé n’est pas son truc, il faut dire qu’il fait vraiment chaud, rajoutez à cela la moiteur de la jungle et on est en nage au bout de 2 minutes… Elle finira par s’endormir dans les bras de Nico, pour être réveillée quelques minutes plus tard par une branche d’arbre… oups ! C’est la panique à bord, effectivement on a connu mieux comme réveil, mais heureusement, plus de peur que de mal et le chagrin sera vite consolé lorsque nous trouverons une balançoire accrochée à un palmier sur une plage de sable blanc (plutôt sympa comme terrain de jeu).

Malaisie_Pulau Pinang 11

Malaisie_Pulau Pinang 6

Malaisie_Pulau Pinang 7

Malaisie_Pulau Pinang 8

Malaisie_Pulau Pinang 9

Malaisie_Pulau Pinang 13

Malaisie_Pulau Pinang 14
Ma balançoire sur la plage
Malaisie_Pulau Pinang 15
Il y en a même une autre assez large pour nos 3 popotins !

Malaisie_Pulau Pinang 16

Malaisie_Pulau Pinang 17

Malaisie_Pulau Pinang 18

C'est reparti !
C’est reparti !

Durant la ballade, Nico tombera nez à nez avec un varan, tandis que je suis en train d’admirer la jolie crique qui se trouve à ma droite (j’ai comme une envie de baignade, il faut dire que nous n’avons pas encore fait trempette depuis notre arrivée en Malaisie) ! Bref, le temps de tourner la tête et le varan a déjà filé dans les herbes, mais ce n’est pas grave puisque nous en croiserons d’autres au cours de la ballade, dont un qui se promène tranquillement sur une plage, juste sous notre nez ! C’est bestiole sont assez impressionnantes, bien qu’elles soient inoffensives pour l’homme (bon on garde quand même nos distances ^^) !

L'endroit est peuplé de varans comme celui-ci !
L’endroit est peuplé de varans comme celui-ci !

Le sentier serpente à travers la jungle en longeant la côte et nous marchons au bord de petites criques vraiment sauvages et désertes… On ne regrette pas notre choix d’être venus jusqu’ici plutôt qu’à Batu Ferringhi où la plage est toute bétonnée. Deux bonnes heures de marche plus tard, et nous voilà arrivés à Monkey Beach ! Une superbe bande de sable blanc, une belle eau bleue, et la jungle tout autour… bref, un petit air de paradis, qui nous rappelle un peu la Thaïlande ! La plage porte bien son nom puisqu’elle est peuplée de singes, nous en croiserons un ou deux qui aimeraient bien chaparder quelques miettes de gâteau dans nos sacs… ! Je me méfie toujours un peu de ces bestioles qui peuvent se montrer assez imprévisibles parfois (souvenir d’un singe à Bali qui nous avait montré les crocs et avait fait mine de nous sauter dessus, pour finalement me piquer mes lunettes de soleil qu’il avait gentiment cassé sous mon regard impuissant), Noémie elle par contre ne sent pas du tout le danger et voudrait bien leur courir après mais nous la maintenons à distance. Aller tremper les pieds dans l’eau sera une bien meilleure occupation !

Et nous voilà à Monkey Beach !... Ca valait le coup de suer un peu !
Et nous voilà à Monkey Beach !… Ca valait le coup de suer un peu !

Malaisie_Pulau Pinang 22

Malaisie_Pulau Pinang 23

Les seuls habitants de la plage !
Les seuls habitants de la plage !

Malaisie_Pulau Pinang 26

Nous passons donc un très bon moment sur cette plage, avant que le taxi boat vienne nous chercher à l’heure convenue. Un petit trajet en bateau plus tard, et nous revoilà au point de départ. On s’arrête dans un boui-boui au bord de la route et commandons un mee goreng et quelques rafraichissements ! Comme toujours, il fait extrêmement chaud, mais je crois que nous finissons par nous y habituer ! Les personnes qui tiennent le boui-boui sont gagas devant Noémie qui n’a qu’une idée en tête… aller jouer avec l’eau du robinet, se laver les mains est devenue son nouveau jeu (ce qui nous va bien puisqu’elle met souvent les doigts à la bouche, donc un minimum d’hygiène ne fait pas de mal) !

Retour en bateau
Retour en bateau

Malaisie_Pulau Pinang 28

En tout cas, ce petit parc national fut encore une belle découverte ici à Penang, nous sommes ravis d’avoir pu explorer l’île de cette manière. C’est un endroit qui mérite d’être connu et la ballade jusqu’à Monkey Beach (3.5km de marche dans la jungle soit environ 2h00 en marchant tranquillement) avec le retour en bateau se fait très bien, la chaleur étant la principale difficulté… De retour à Georgetown en milieu d’après-midi, on en profite pour refaire un tour en ville, explorer d’autres endroits et découvrir encore quelques œuvres de street art au hasard des ruelles. Le soir, nous ressortons sur Lebuh Chulia pour nous régaler une fois de plus de la délicieuse cuisine de rue. On décide de gouter le poulpe, assaisonnée avec une sauce soja c’est délicieux malgré la texture un peu bizarre.

Cuisine de rue sur Lebuh Chulia
Cuisine de rue sur Lebuh Chulia
Dernier repas à Georgetown... on se régale !
Dernier repas à Georgetown… on se régale !

Nous profitons encore une fois de ce moment au cœur de la vie malaise, et nous réalisons avec un soupçon de nostalgie que c’est déjà notre dernière soirée à Georgetown… cette ville fut un vrai coup de cœur ainsi que nos découvertes sur l’île de Penang, et on est un peu triste à l’idée de partir. Mais nous savons aussi que d’autres endroits superbes nous attendent ! Demain un taxi vient nous chercher très tôt pour nous emmener à l’aéroport. Notre voyage en Malaisie est loin d’être terminé, et c’est en avion que nous rejoindrons notre prochaine étape !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *