J19 – Derniers instants à Malacca… avant le retour en France

Et voilà, le dernier jour du voyage est arrivé… celui qui se rapproche de jour en jour et auquel on ne veut pas penser. C’est donc un sentiment mitigé ce matin au réveil ! Mais c’était sans compter sur la bonne humeur de Titi & Eris qui nous ont cuisiné un petit déjeuner typiquement malais, elles sont adorables, et cela suffit à oublier notre nostalgie. Elles ont tout le temps le sourire jusqu’aux oreilles, et c’est vraiment communicatif ! Puis nous passons un moment avec Titi (elle se fait appeler ainsi mais je ne connais pas son vrai prénom) à jouer avec un tuyau d’arrosoir et notre demoiselle se fait un malin plaisir de s’arroser et de nous arroser au passage ! Nous prenons quelques photos pour immortaliser notre rencontre avec Titi et promettons de lui envoyer dès notre retour en France (chose que nous n’avons toujours pas faite d’ailleurs !).

DSC02907 (Copier)

Petit dèj malais préparé par Titik !

DSC02910 (Copier)

DSC02916 (Copier)

Session arrosage devant la GH !

DSC02975 (Copier)

Après cela, c’est opération rangement des sacs ! Comme d’hab, notre chambre ressemble à un champ de bataille, nous nous sommes étalés partout. Titi & Eris nous ont autorisé à garder la chambre jusqu’à ce soir, car notre avion part dans la nuit, donc nous avons toute la journée pour en profiter, c’est chouette ! Nous laissons les sacs dans un coin et sortons pour faire un tour dans Malacca, retourner dans les endroits qui nous avaient plu hier, notamment le temple que j’avais vu pendant que Nico & Noémie faisaient la sieste, puis nous repassons devant le vendeur de toupie. Cette fois-ci, nous avons de quoi lui acheter une petite toupie en souvenir de ces moments rigolos passés avec ce monsieur qui voulait à tout prix nous apprendre l’art du lancer de toupie ! Nico semble plus doué que moi en la matière !

DSC02933 (Copier)

DSC02944 (Copier)

DSC02935 (Copier)

Bric-à-brac

Bric-à-brac

Puis nous retournons du côté du centre historique pour découvrir la porta da Santiago, vestige d’une forteresse construite par les portugais, avant de grimper aux ruines de l’église Saint-Paul qui se trouvent au sommet d’une colline d’où nous avons une jolie vue sur la ville et la mer au loin. Nous y rencontrons un couple de français avec qui nous passons un bon moment à discuter, nous échangeons nos avis sur la Malaisie, nos coups de cœur, bref, papotons voyage ! Ils ont un projet de tour du monde et nous demande l’adresse du blog.

DSC02959 (Copier)

DSC02964 (Copier)

DSC02967 (Copier)

DSC02968 (Copier)

Nos chemins se séparent au pied de la colline, eux se dirigent vers Jonker Street tandis que nous rentrons à la GH pour tenter de faire faire la sieste à Noémie mais c’est l’échec total ! Elle fait la folle sur notre lit et n’a pas du tout envie de fermer l’œil ! Alors plutôt que d’insister, nous décidons de ressortir. Mine de rien, l’heure tourne et nous avons juste le temps de goûter au banana cendol, une sorte de glace un peu bizarre avec des haricots rouges et des nouilles… pas mauvais, mais pas spécialement bon non plus !

DSC02971 (Copier)

Puis nous rentrons pour prendre une douche, boucler nos sacs, et faire nos aurevoirs à Titi & Eris qui offrent une peluche à Noémie… le taxi vient nous récupérer à 5h devant la GH pour nous conduire jusqu’à la gare routière de Malacca, d’où nous prenons un bus direct pour rejoindre l’aéroport de KL ! Grâce à cette ligne de bus Malacca-Aéroport, nous n’avons pas besoin de repasser par KL, ce qui est assez pratique ! A peine sommes nous partis que notre demoiselle s’endort pour 2h de sieste… le top ! Pendant ce temps, le jour disparaît doucement et le ciel se teinte de belles couleurs rouge-orangé comme pour nous faire un ultime cadeau avant notre départ… oui, nous avons le cœur un peu lourd en nous éloignant de Malacca car on réalise que le voyage touche vraiment à sa fin !

Arrivés à l’aéroport, il nous reste 2h pour déposer les bagages, passer la douane, la sécurité, manger un morceau et grimper dans l’avion pour un décollage à minuit ! Noémie est surexcité avant le départ, elle ne tient pas en place, elle veut gambader partout et cri dès qu’on la contrarie… et oui il se fait tard pour la demoiselle, il est vraiment temps de grimper à bord ! Au moment du décollage, elle s’endort profondément dans nos bras, nous la déposons délicatement dans le berceau, ni vu ni connu !… Et elle roupillera ainsi pendant plus de 8h ! Youpiii, on ne pouvait pas espérer mieux je crois ! On en profite pour regarder un film (« Wild » pour moi, « 12 years a slave » pour Nico) avant de roupiller à notre tour, recroquevillés dans nos sièges.

DSC02976 (Copier)

DSC02978 (Copier)

Une escale à Francfort, avant d’atterrir à Genève où nous retrouvons les copains Julie & Yann qui sont venus nous chercher à l’aéroport. Nous passons la journée tous ensemble (Julie est une super cuisinière et nous a concocté un délicieux repas) avant de reprendre la route le soir pour rentrer chez nous ! Noémie est un peu fatiguée en arrivant à la maison, mais elle retrouve sa chambre et ses jouets avec plaisir et enchainera avec une bonne nuit, le décalage horaire sera beaucoup plus facile à gérer dans ce sens-là !

DSC02987 (Copier)

La boucle est bouclée… on retrouve les copains suisses à Genève !

Voilà comment s’achèvent nos aventures malaises ! Un premier voyage sac-à-dos à trois, à l’autre bout du monde… qui nous a donné plein d’énergie et envie de repartir. Trois semaines où nous avons passé de superbes moments tous les trois, c’était un plaisir de retourner en Asie et de découvrir la Malaisie et Singapour, que nous avions « zappé » durant notre TDM. En tout cas cela nous confirme une fois encore que voyager avec des petits bouts est tout à fait possible, c’est même génial pour nous comme pour eux (ne dit-on pas que le voyage est l’école de la vie ?). Noémie a fait plein de progrès pendant ces 3 semaines, elle s’est intéressée à beaucoup plus de choses que ce qu’on imaginait alors certes elle est encore très petite et elle ne se souviendra sans doute pas de tout ça… pourtant, depuis notre retour, elle n’arrête pas de montrer du doigt les avions dans le ciel… En tout cas, nous sommes super motivés pour continuer à vivre nos rêves, voyager en famille, et pourquoi pas dans quelques années, repartir pour un tour du monde ? Nous le savons, tout est possible, il suffit parfois d’y croire à fond et de s’en donner les moyens. Mais en attendant, nous allons continuer à voyager dès que nous le pourrons, et nous avons aussi plein de choses à découvrir autour de chez nous, n’oublions pas que le voyage commence souvent à deux pas de chez soi… Alors, à très bientôt pour de nouvelles aventures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *