Notre voyage en Malaisie & Singapour en famille

Avant de rentrer dans le détail de notre périple en Sicile, je voulais poster ce bilan pratique suite à notre voyage en Malaisie & Singapour en famille avec notre demoiselle (14 mois), voyage de 3 semaines en avril 2015…

Le choix de la Malaisie

Le choix de la Malaisie ne s’est pas fait complètement par hasard. Bon d’accord, nous avions très envie de retourner en Asie, et la Malaisie-Singapour nous faisaient envie puisque nous avions « zappé » ce pays durant notre voyage autour du monde et on s’était promis d’y revenir. Mais nous nous sommes surtout posé la question de la faisabilité d’un tel voyage avec notre demoiselle, alors âgée de 13 mois. En deux clics, nous étions sur les forums et blogs de parents voyageurs, et la Malaisie semblait faire l’unanimité : un pays sûr, un système médical fiable, pas de risque de paludisme ni de vaccination supplémentaire pour notre puce, une facilité pour les transports, une population particulièrement bienveillante avec les enfants … Bref, autant de raisons qui nous ont convaincus dans notre choix.

Et après avoir vécu ce voyage, nous ne pouvons que confirmer : la Malaisie est un pays sur et adapté pour un voyage lointain avec un petit bout. Il y en a pour tous les goûts et tous les âges, et c’est une destination que l’on recommanderait sans hésiter aux familles voyageuses !

Itinéraire et hôtels

Nous n’avions rien réservé à l’avance, hormis nos 3 premières nuits à Kuala Lumpur. On avait repéré quelques grandes étapes, mais on souhaitait surtout garder un maximum de liberté. Le mois d’avril correspond à la basse saison donc trouver un hébergement au dernier moment n’a jamais posé problème.

Les hébergements dans lesquels nous avons dormi sont pour la plupart des auberges/guesthouses ou petits hôtels bien tenus. On essaie d’éviter les grands hotels (ce qui n’est pas vraiment notre truc) et les auberges miteuses.

Les prix pour les hébergements ci-dessous vont de 50 RM la nuit (12€) à Malacca, jusqu’à 200 RM la nuit (50€) dans les Cameron Highlands (change 1€ = 4 RM).

  • Kuala Lumpur = 3 nuits

Sarang Vacation Home : de jolies maisons malaises en plein cœur de la ville, à deux pas de la rue Jalan Alor parfaite pour diner le soir. La maison est située en retrait dans une rue calme. PDJ indien tous les mations servi par Anita, une dame très sympathique qui donne de bons conseils pour visiter KL. Possibilité d’avoir un lit bébé.

Malaisie_Kuala Lumpur (Copier)

  • Cameron Highlands (Tanah Rata) = 3 nuits

Arundina Guesthouse : très jolie guesthouse dans une grande maison jaune adossée à une colline et entourée d’un grand jardin fleuri où il est agréable de se poser.

Malaisie_Cameron Highlands (Copier)

  • Georgetown = 4 nuits

Armenian Suite : cet hôtel n’a de “suite” que le nom, car c’est plutôt un petit hôtel bien tenu, avec des chambres petites mais agréables (certaines ont un balcon), et surtout il est très bien situé, sur la rue Armenian Street en plein cœur du quartier historique.

Malaisie_Georgetown (Copier)

  • Singapour = 2 nuits

Park View Hotel : bien situé sur Beach Road, l’esplanade de Singapour est accessible à pieds en 15min de marche environ. L’hôtel est agréable et propre et le personnel serviable et accueillant.

Singapour_montage (Copier)

  • Mersing = 1 nuit

Muara Inn Hotel : à 5 min à pieds de l’embarcadère, notre chambre n’avait pas de fenêtre, on ne conseille pas spécialement l’hôtel mais pour une nuit ça allait très bien !

  • Île de Tioman (ABC Beach) = 3 nuits

ABC Chalet : situés à l’extrémité nord de la plage d’ABC, ces petits chalets sont vraiment agréables ! On assiste tous les soirs au coucher du soleil depuis le balcon et il suffit de sortir du chalet pour mettre les pieds dans l’eau (sauf à marée basse où il fallait marcher un peu plus !).

Malaisie_Tioman (Copier)

  • Malacca = 2 nuits

Oriental Riverside Guesthouse : on a passé de bons moments avec Titik qui nous a concocté un super petit déj le deuxième jour (alors que cela n’était pas compris dans le prix) et aussi la situation juste au bord de la rivière dans une maison bariolée.

Malaisie_Malacca (Copier)

Transports sur place

Pour nous déplacer d’un endroit à l’autre, nous avons principalement utilisé le bus, et une fois l’avion grâce aux liaisons pratiques et bons marchés proposées par Airasia. Concernant les bus, ils sont réputés pour être confortables et fiables, à vrai dire, nous avons eu plusieurs cas de figures ! La compagnie Unititi par exemple est parfaite, les bus sont propres et confortables avec des sièges larges, par contre, la compagnie S&S International est beaucoup moins bien : on a eu des problèmes avec les sièges qui nous étaient attitrés (déjà occupés par d’autres passagers) et les bus sont vieillots et crasseux. Ça ne nous a pas trop dérangé, mais mieux vaut le savoir !

Arrivée à Tanah Rata après 4h de bus

Arrivée à Tanah Rata après 4h de bus

Les malais aiment la clim dans le bus donc elle tourne souvent à plein régime. Mieux vaut prévoir une petite laine !

Quelques idées de prix et temps de trajet :

  • Kuala Lumpur -> Tanah Rata (Cameron Highlands) = 35 RM (Unititi) / 4h30 de trajet
  • Tanah Rata -> Georgetown = 35 RM (CS Travel) / 5h de trajet
  • Liaison Georgetown -> Singapour en avion = 1h de vol avec Airasia
  • Johor Barhu -> Mersing = 12 RM (S&S International) / 2h30 de trajet
  • Mersing -> Île de Tioman = 70 RM l’aller-retour / 2h de traversée
  • Mersing -> Malacca = 24 RM (S&S International) / 5h de trajet
  • Malacca -> Aéroport KLIA = 25 RM (Transnacional) / 2-3h de trajet

Les trajets en bus avec notre demoiselle se sont toujours bien déroulés, en général, le ronronnement du bus l’endormait donc c’était l’occasion pour elle de faire une bonne sieste. Sinon, nous avions quelques jouets peu encombrants (petits livres, marionnette par ex) pour occuper le trajet. Et comme les distances effectuées n’étaient pas trop longues et les routes relativement bonnes (surtout à l’ouest du pays), ça passait assez vite.

 

Cuisine

Haaa la cuisine ! Nos papilles sont encore en émoi rien que de repenser à la cuisine malaise, qui est à l’imagine de la mixité culturelle du pays ! Nous adorons la cuisine indienne, alors autant dire qu’on a pas été déçu ! Il parait même qu’on a mangé dans le meilleur resto indien de Malaisie, le Pak Putra à Malacca ! Et sinon, il suffit d’attendre la nuit pour que les rues se parent de multiples stands où l’on peut se mêler à la population et goûter des mets concoctés dans la rue sans prétention mais tous plus bons les uns que les autres ! Sans parler des food courts, des hawkers centers, etc… dont les malais raffolent !

Méli-mélo de couleurs et de saveurs sur les stands de cuisine de rue de Georgetown

Méli-mélo de couleurs et de saveurs sur les stands de cuisine de rue de Georgetown

Petit tour d’horizon de nos meilleurs souvenirs culinaires :

  • Un régal de cuisine indienne
  • La cuisine de rue à Georgetown, sur Lebuh Chulia notamment (cf photos ci-dessus)
  • La fondue chinoise à Tanah Rata (steambot)
  • Les food court où on a que l’embarras du choix
  • Le petit déjeuner malais spécialement cuisiné pour nous par Titik (Malacca)
La délicieuse cuisine du Pak Putra à Malacca

La délicieuse cuisine du Pak Putra à Malacca

Et des découvertes culinaires plus surprenantes :

  • Le banana cendol : une sorte de dessert sucré-salé avec de la glace, des haricotes rouges, des nouilles, le tout généreusement arrosé de caramel et de morceaux de bananes. Pas mauvais, mais pas spécialement bon non plus, disons que c’est le seul véritable dessert qu’on ait trouvé en Malaisie !
  • Les durian puff : des patisseries fourrées avec de la glace au durian… visuellement parlant, cela ressemble à des chouquettes, mais le goût de la glace au durian ne nous a pas vraiment convaincu !
Banana Cendol... un dessert glacé pas mauvais, mais bizarre !

Banana Cendol… un dessert glacé pas mauvais, mais bizarre !

Nos meilleurs moments

  • Profiter du temps tous les trois, vivre ce voyage ensemble, voir notre demoiselle grandir et faire des progrès au cours du voyage, ce sont des moments vraiment précieux !
  • Le contact avec les malais qui sont très attentionnés envers les enfants, je ne compte pas le nombre de personnes qui sont venus nous voir pour discuter et nous demander s’ils pouvaient prendre Noémie dans leurs bras, jouer avec elle, etc… Ce à quoi elle était plus ou moins réceptive, en fonction de son humeur du jour !
  • La mixité culturelle du pays est fascinante : entre Malaisie, Inde et Chine, on passe d’une culture à l’autre juste en franchissant un trottoir. Il n’est pas rare de voir dans la même rue une mosquée, non loin d’un temple hindou et son homologue bouddhiste en face.
  • Se tromper de chemin dans la jungle… et se faire ramener jusqu’à Tanah Rata en stop !
  • La balade dans les plantations de thé des Cameron Highlands… magnifique
  • Malgré la grosse chaleur, l’île de Penang a été notre étape coup de cœur : le centre historique de Georgetown (plus spécialement le quartier Little India et le street art), le temple bouddhiste Kek Lok Si et notre escapade dans le petit parc national Pulau Pinang
  • La cuisine de rue de Georgetown (jonker street) : se mêler à la population et goûter des plats délicieux cuisinés sans prétention
  • La balade autour de Marina Bay à Singapour et les jeux d’eau pour enfants du Garden by the Bay où Noémie s’est beaucoup amusée
  • Renouer avec le snorkelling sur l’île de Tioman et s’extasier en voyant trois petits némos dans une anémone !
  • Les apéros-couchers de soleil depuis la terrasse du chalet à Tioman
  • Le quartier Chinatown de Malacca et la balade de nuit le long de la rivière
Parc national Pulau Pinang

Parc national Pulau Pinang

 

Nos moins bons moments

  • Le passage de frontière entre Singapour et Johor Barhu (Malaisie) et le chauffeur de bus qui nous a pris en grippe… une journée éprouvante !
  • Les champs de palme à perte de vue… quand on regarde par la fenêtre du bus, c’est parfois un peu désolant de voir ces palmiers qui servent à fabriquer l’huile de palme qui rentre dans la composition de beaucoup de produits alimentaires. Mais voyons le côté positif des choses : depuis que nous sommes rentrés, on essaie de bannir l’huile de palme de notre alimentation (oui, oui, adieu le nutella… entre autres ^^)
  • La ville de Mersing ne nous a pas laissé un très bon souvenir, mais nous y étions juste une nuit « en transit » avant de prendre le bateau pour Tioman
  • La chaleur de manière générale, et plus spécialement à Georgetown… le mois d’avril est un mois vraiment chaud. Côté positif : hormis deux gros orages, nous n’avons quasiment jamais eu de pluie !

Bilan des courses : si l’Asie vous tente mais que vous n’osez pas vous aventurer n’importe où avec votre petit bout, alors on ne peut que vous recommander d’aller en Malaisie, pour toutes les raisons évoquées dans cet article ! Et pour plus de détails, vous pouvez retrouver l’intégralité de nos articles sur la Malaisie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *