{Sicile #2} On a marché sur le volcan Etna !

Je reprends doucement le fil de nos aventures siciliennes du mois de septembre 2015 !… Pour se remettre dans le bain, je vous propose de relire le résumé de notre périple « aux quatre coins de la Sicile », ou encore le récit de notre première étape à Cefalu, une petite ville du bord de mer pleine de charme ! Nous avons ensuite quitté Cefalu pour rejoindre la trépidante Taormine (sorte de Saint Tropez à la Sicilienne), qui fut notre point de départ pour aller crapahuter sur le volcan Etna !

Comme chaque matin depuis notre arrivée chez Sonia & Leonardo, nous savourons le p’tit déj face aux fumerolles du volcan… y’a pire comme début de journée, on vous l’accorde ! C’est bien pour ça qu’on en profite ! Il fait beau, le volcan fume normalement, la journée s’annonce bonne ! On en profite pour demander quelques conseils à Sonia pour approcher le volcan de plus près sans forcément se lancer dans une ascension jusqu’au sommet car cela nous parait compliqué avec notre demoiselle compte tenu du dénivelé et de l’altitude… on est un peu foufous sur les bords, mais on sait aussi se raisonner (quoique ^^) ! Sonia nous donne quelques points de repères sur une carte puis nous nous mettons en route !

Sur les routes siciliennes, en route pour l'Etna :) !

Sur les routes siciliennes, en route pour l’Etna 🙂 !

IMG_8592 (Copier)

Notre voiture de loc est un audi, ou comment être des kékés malgré nous !

Nous mettons le cap sur le flanc nord du volcan, en suivant une route sinueuse qui traverse plusieurs villages construits sur les pentes de l’Etna. On se dit que tous ces gens qui habitent ici doivent avoir chaud aux fesses en cas d’éruption ! Oui car le volcan Etna est toujours actif, voir même très actif, mais j’en parlerais plus tard. On est surpris de voir que la végétation est très dense entre forêts de pins, eucalyptus et vignes (la région de l’Etna est d’ailleurs réputée pour son vin). Toute cette zone est partie du « parco dell’Etna », un parc national protégé. Plus nous grimpons, plus les coulées de lave font leur apparition dans le paysage, et on traverse par endroits des zones de complète désolation. Le paysage est donc très contrasté entre la végétation verdoyante et les coulées de lave !

IMG_8611 (Copier)

Nous arrivons en fin de matinée à Piano Provenzana à 1800m d’altitude, une petite station de ski construite sur la face nord du volcan. L’air est nettement plus frais ici mais ça fait du bien ! On laisse la voiture, chaussons les baskets, installons notre demoiselle dans le porte-bébé (elle y restera 10 min maxi ^^), et partons nous balader au milieu des coulées de lave. Par endroits, la lave a tout emporté sur son passage et il ne reste que le squelette de troncs d’arbres qui sont pétrifiés sur place.

IMG_8608 (Copier)

IMG_8603 (Copier)

IMG_8600 (Copier)

IMG_8618 (Copier)

IMG_8625 (Copier)

Mais avant de rentrer plus dans le détail de notre journée, laissez-mois vous en dire un petit plus sur ce gros pépère cracheur de feu. Oui, car l’Etna, dont le point culminant se situe à 3329m est le plus haut volcan actif d’Europe. Selon la légende, Zeus y aurait enfermé le monstre Typhon, dont les cent têtes ne cesseraient de cracher des flammes ! Ce volcan est en activité quasi-constante, ce qui se traduit par de fréquentes éruptions. Il est donc sous haute surveillance grâce à des satellites et des stations sismologiques. D’ailleurs, peu de temps après qu’on y soit allé, début décembre 2015, le volcan est de nouveau entré en éruption, créant une colonne de feu visible à des kms à la ronde ! Bon, nous n’avons pas eu la chance (ou pas) d’assister à ce spectacle, mais comment vous dire ?… Finalement, on ne s’en porte pas plus mal !

IMG_8633 (Copier)

Au fur et à mesure que nous avançons sur la lave, nous sommes fascinés par cet univers volcanique ! Difficile de s’imaginer que là sous nos pieds, la terre pourrait trembler subitement, alors que le paysage parait si calme et paisible à l’heure où nous y sommes. Seules les fumerolles qui s’échappent du cratère en continu nous rappellent à l’ordre, oui, nous sommes bien en train de marcher sur un volcan actif ! Noémie quand à elle, avance comme si de rien n’était, elle s’arrête en chemin, ramasse des petits morceaux de lave séchée, les mets dans ses poches (ou dans ses chaussures) et fait son petit bonhomme de chemin tranquillement !

Nous grimpons ainsi sur les flancs du volcan pendant un moment, croisons quelques randonneurs ou encore des mini-bus 4×4 qui grimpent les touristes jusqu’au sommet, puis rebroussons chemin et nous arrêtons dans un petit bar à Piano Provenzana pour manger un morceau. Noémie s’amuse un bon moment avec les rideaux métalliques du bar et tape la causette avec un papi sicilien qui lui parle italien, mais ça ne semble pas du tout la perturber dans son jeu !

IMG_8634 (Copier)

Pause déjeuner à Piano Provenzana

IMG_8637 (Copier)

Nous suivons ensuite une jolie route qui longe les pentes du volcan en passant par Milo, puis Zafferana Etnea, avant de rejoindre le Rifugio Sapienza, situé sur la face sud du volcan. Notre demoiselle profite du trajet pour faire un petit somme, parfait ! Quant à nous, on s’extasie toujours autant devant le paysage contrasté entre lave et forêt. Je crois que ce qui m’a le plus frappé est la présence d’eucalyptus sur les pentes du volcan. Quand on arrive à Rifugio Sapienza, il n’y a plus un seul arbre mais seulement un désert de lave lunaire… c’est aussi beaucoup plus touristique que Piano Provenzana (face nord, là où nous étions ce matin) car c’est le point de départ du téléphérique qui permet de grimper jusqu’à 2500m avant d’attaquer à pieds l’ascension finale jusqu’au sommet. Mais ce n’est pas ce que nous allons faire ! Nous nous éloignons du parking et nous approchons à pieds deux cratères situés au bas du volcan : le premier a été créé suite à une éruption en 1986…

IMG_8654 (Copier)

IMG_8702 (Copier)

Cratère de 1986

Le second résulte d’une coulée de lave en 2011. C’est vraiment impressionnant ! Nous sommes saisis par ce paysage lunaire et noircie, tout n’est que désolation, la lave a tout emporté sur son passage… Nous distinguons les formes circulaires de deux petits cratères ainsi que les trous profonds laissés suite aux éruptions. Par endroits, la végétation tente de se refaire une place, mais cela prendra sans doute des milliers d’années… à moins qu’elle ne soit balayée à nouveau par une future éruption. Les contrastes de couleurs sont superbes entre la lave noire qui se mélange à une terre couleur ocre. Bref, nous passons un bon moment à profiter du lieu, à capter toutes ces images dans notre tête, d’autant plus que nous avons le cratère pour nous tous seuls ! Un cratère privatif… quoi demander de plus ? Notre demoiselle en profite d’ailleurs pour s’accorder une petite pause gouter-biberon au bord du cratère et elle a bien raison ! Ce n’est pas tous les jours qu’on peut prendre son goûter dans un lieu si unique !

IMG_8659 (Copier)

IMG_8673 (Copier)

IMG_8677 (Copier)

IMG_8661 (Copier)

IMG_8655 (Copier)

IMG_8708 (Copier)

IMG_8710 (Copier)

IMG_8711 (Copier)

Sur cette photo, on voit bien la coulée de lave de 2011

P'tite pause biberon sur l'Etna... what else ?

P’tite pause biberon sur l’Etna… what else ?

IMG_8701 (Copier)

IMG_8684 (Copier)

Après cette journée intense en émotions et en crapahutage, nous sommes vannés ! C’est moi (Véro) qui prend le volant pour rentrer à Taormine, et je découvre l’art de la conduite sicilienne, ce qui me tiendra bien réveillé jusqu’à la fin du trajet ! Ils sont fous au volant les types, ils ont le sang chaud, c’est pas un mythe ! Et vas-y que j’te coupe la route, que j’te fais des queues de poissons, que j’te grille les priorités (sans parler des feus rouges) et qu’en plus, j’te klaxonne pour te faire croire que c’est toi qui est en tort ! Non mais, un festival de grand n’importe quoi ! D’ailleurs, je crois que c’est une des rares fois où j’ai conduit en Sicile ! Nous arrivons à Giardini Naxos en un seul morceau, c’est le principal, et pile à temps pour admirer le coucher du soleil sur le volcan, en compagnie de quelques pêcheurs… que demander de plus ?

IMG_8836 (Copier)

Coucher de soleil sur l’Etna

IMG_8833 (Copier)

Truc beaucoup moins cool pour la fin de notre soirée, qui dit soleil qui se couche, dit moustiques qui débarquent par centaines ! On se fait dévorer en moins de deux, juste le temps de repasser à la voiture pour enfiler un pantalon et un pull car bien sur, la crème anti-moustiques est restée dans notre chambre (jamais là quand on a besoin d’elle celle-là ^^).

IMG_8731 (Copier)

Giardini Naxos

Nous finissons la journée à la terrasse d’un resto, avec une jolie vue sur les lumières de Taormine qui s’étalent à flanc de colline telle une guirlande lumineuse. Pour le diner, nous choisissons un poisson tandis que Noémie boudera son omelette et se régalera avec nos frites ! Puis nous rentrons au B&B et tombons comme des masses, mais avec plein de chouettes souvenirs en tête de cette belle journée ! C’est clair que cette journée sur l’Etna était au delà de ce qu’on pouvait imaginer, ça nous a beaucoup plu et ça restera probablement parmi nos meilleurs souvenirs de Sicile ! Il faut dire que ce n’est pas tous les jours qu’on approche d’aussi près un volcan en activité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *