Allons-nous promener à l’Île de la Réunion !

Notre voyage à l’Île de la Réunion en famille

« Alon bat’karé » comme on dit ici à l’Île de la Réunion, ce qui signifie « Allons nous promener » ! 

C’est avec cette expression créole que je reprends la plume du blog pour vous parler de notre voyage en famille à l’Île de la Réunion,  avec nos deux petits bouts (3 ans 1/2 et 4 mois)… Une sacrée aventure ! Je vous renvoie vers cet article qui récapitule notre voyage dans l’océan indien en famille avec tous les détails pratiques. Pour vous remettre dans le bain : notre périple a commencé à Mayotte chez des amis expatriés là-bas, puis nous avons poursuivi le voyage tous les 4 sur l’Île de la Réunion avant de rentrer en métropole. Les liaisons en avion sont très faciles entre Mayotte et la Réunion donc c’était l’occasion de prolonger notre voyage et surtout de retourner sur cette île merveilleuse et la faire découvrir à ma tribu voyageuse !

voyage-ile-de-la-reunion-en-famille

Le choix de l’itinéraire

Etant en congé parental au moment de notre départ, cela m’a laissé du temps pour réfléchir à notre itinéraire (j’entends par là, entre deux têtées / lessive / A-R à l’école #viedemaman)… Et ce ne fut pas si simple ! Nous n’avions qu’une semaine sur place, donc il a fallu faire des choix. L’Île a beau ne pas être immense en superficie, elle regorge de paysages merveilleux et on avait envie de prendre le temps pour accéder aux coins reculés, au fin fond des cirques. Finalement, en une semaine, on avait le temps de faire un roadtrip tout autour de l’Île en ciblant bien les endroits que l’on avait envie d’explorer… Et puis avec notre petit bout de 4 mois, on ne pouvait pas aller partout de toute façon !

Nous avons écarté de notre parcours :

  • Les coins très reculés accessibles uniquement à pieds (le cirque de Mafate notamment)
  • Les coins trop élevés en altitude car compte tenu de l’âge de notre petit bout, il nous fallait être vigilent (bye-bye le Piton Maïdo et le Piton de la fournaise… mais j’y étais allée en 2011 donc sans regret !)

Nous avons privilégié la découverte des cirques de Salazie et Cilaos, où il est possible de faire de belles promenades : on trouve sans problème des itinéraires de randonnées accessibles en famille, entre 2 et 4 heures de marche et sans trop de dénivelé. Renseignez-vous bien sur l’état des sentiers avant de vous aventurer car ils sont parfois boueux et glissant, surtout après les pluies tropicales.

Notre circuit pour une semaine de voyage

Nous avons loué une voiture au départ de l’aéroport de Saint-Denis et en avant l’aventure, on a tourné dans le sens des aiguilles d’une montre, en suivant cet itinéraire :

Cela représente une boucle de 334 km, répartis sur 7 jours de voyage, avec les étapes suivantes où nous avons séjourné à chaque fois deux nuits :

  • Hellbourg (cirque de Salazie)
  • Sainte-Rose (côte est)
  • Cilaos (cirque de Cialos)
  • Saline les Bains (côte ouest)

On a été très content de notre choix d’itinéraire et si c’était à refaire, on referait tout pareil, en restant plus longtemps à chaque endroit bien sûr 😉 !

Notre itinéraire est testé & approuvé « family compatible » avec deux enfants en bas-âge : ce périple permet de découvrir quelques-uns des joyaux de l’Île et d’avoir une bel aperçu de la beauté des cirques (Salazie et Cilaos), de la côte sauvage & volcanique (au sud-est) et du lagon (ouest)…

Je vous décrit brièvement chacune de nos étapes ci-dessous et j’y reviendrai plus en détails dans des articles séparés.

Nos étapes à l’Île de la Réunion

  • Hellbourg et le cirque de Salazie

Première étape de notre voyage : le petit village d’Hellbourg, situé au cœur du cirque de Salazie, un des trois cirques de l’Île. Il est classé parmi les plus jolis villages créoles de l’Île et a juste titre car on y découvre tout plein de jolis cases colorées typiques de l’Île. Une étape que je conseille vraiment ! Rien que la route pour s’y rendre est magnifique : on s’enfonce peu à peu dans le cirque, encerclés par les hautes parois vertigineuses où dégringolent des cascades sur un lit de végétation luxuriante… bref, vous le voyez le petit coin de paradis ? En tout cas, cela y ressemble et nous en prenons plein les mirettes !

Hellbourg-cirque-salazie
Hellbourg et le cirque de Salazie

Est-ce que je vous parle aussi des petits stands d’ananas victoria le long de la route ? Ils sont juteux, sucrés, on croque dedans à pleines dents, bref j’en ai l’eau à la bouche rien que d’y repenser !

Et sinon, la principale raison de notre venue à Hellbourg, c’était de découvrir le cirque de Salazie ! On est parti pour une randonnée de 3-4h … enfin, ça c’est la durée indiquée sur le guide, je crois qu’on a plutôt mis 5-6 heures, mais peu importe, car avec nos deux petits bouts, on a pris le temps qu’il fallait (petite pause par ci pour la grande, petite têtée par là pour le petit…) jusqu’au gîte de Bélouve. Attention, ça grimpe pas mal pour arriver au sommet (600m de dénivelé) mais on est récompensé tout au long de la ballade par une vue exceptionnelle sur le cirque de Salazie… le paysage est vraiment dingue, et une fois au sommet, c’est tout aussi magique et spectaculaire, surtout que nous avions la chance ce jour-là que la visibilité soit excellente ce qui n’est pas toujours le cas dans les cirques (les nuages ont tendance à boucher la vue dès le milieu voir fin de matinée, donc mieux vaut partir tôt le matin !).

Prête pour 4 heures de marche avec mon bébé koala !

Côté pratique avec deux petits bouts : notre « grande » de 3 ans 1/2 a vraiment bien marché, elle m’a impressionné ! Nico l’a juste portée parfois dans la montée, sur son dos. Et puis on la remotivait à grands renforts de chansons quand elle prenait un petit coup de mou. Et moi je portais notre petit loulou de 4 mois en porte-bébé, il a dormi quasiment tout le long ! Je crois que les gens nous ont un peu pris pour des tarés avec nos deux petits bouts sur les sentiers glissants et escarpés mais franchement, nous ça nous a beaucoup plu !

Vue sur le cirque de Salazie depuis le gîte de Bélouve

  • La côte-est sauvage et volcanique

Nous avions poursuivi notre tour de l’Île en longeant la côte est, depuis Hellbourg jusqu’à Sainte-Rose où nous avions réservé une chambre. La côte est est réputée pour être pluvieuse et nous n’avons pas été épargnés ce jour là ! Il a plu une bonne partie de la journée. On a bien tenté un petit détour (que dis-je… un détour de 30km quand même ^^) pour tenter de voir les splendides cascades de Takamaka mais on a absolument rien vu ! Tout était bouché ! Mais comme on est têtu on a quand même insisté pour s’en approcher, sous la pluie toujours, au cas où le ciel se dégage subitement (l’espoir fait vivre je vous le dit !), mais non rien à faire ! Après cela on s’est retrouvé à manger un sandwich dégueu sur le bord de la route #échec, donc c’était un peu la journée de la loose ! Mais on s’est vite consolé en passant la fin de la journée dans notre petit gîte à Sainte-Rose qui était un vrai havre de paix (je reparlerais de nos adresses d’hébergement dans un prochain article).

Parmi les merveilles à découvrir sur la côte est, il y a bien sûr, les coulées de lave du volcan, le Piton de la Fournaise. Oui car la côte sud-est c’est un peu le territoire du volcan, c’est lui qui fait la loi ici et qui a façonné le paysage. La roche est donc très volcanique et la côte très accidentée avec de grosses vagues qui viennent s’écraser contre les rochers… vous l’aurez compris, ce n’est pas l’endroit idéal pour faire trempette !

Sur la route des coulées de lave
Bébé tout terrain 😉

Nous avons également visité le jardin des plantes et épices non loin de Saint-Philippe. Un vrai petit havre de fraicheur et de paix, au beau milieu des arbres et des plantes tropicales ! Là encore, je recommande d’y faire un détour, et de suivre la visite guidée de Michel, il est incollable sur la flore de l’Île et nous avons appris plein de choses, ponctuée d’humour et d’anecdotes. Et puis c’est l’endroit idéal pour acheter des épices et de la vanille, cultivés sur place et bio !

Visite du jardin des épices et plantes avec Michel

 

  • Le cirque de Cilaos

Haaa Cilaos ! C’est un petit bout du monde ! J’y étais déjà allée lors de mon premier voyage en 2011 et cela restait un temps fort de mon voyage. Quand je dis « bout du monde », c’est parce que pour accéder à Cilaos, au cœur du cirque du même nom, il faut suivre la route des 400 virages, qui monte de zéro (niveau de l’océan) à… 1200 mètres d’altitude ! Je vous passe les détails des virages en épingle à cheveux à n’en plus finir #hautlescoeurs ! Mais cette route est incroyable et le paysage qui se dévoile petit à petit est sensationnel !

Le cirque de Cilaos est vraiment emblématique de l’Île, avec sa forme circulaire quasi-parfaite et ses parois qui se dressent telles des murs qui semblent vouloir grimper jusqu’au ciel… Pour mieux le découvrir et prendre conscience de l’immensité, je vous recommande de grimper jusqu’à la Roche Merveilleuse. Depuis Cilaos il faut compter environ 2 heures de marche sur un sentier tout à fait praticable, pour accéder à ce point de vue fabuleux (bon, sachez qu’on peut aussi y accéder en voiture, mais je trouve que ça perd un peu de son charme !). Par temps dégagé, on devine presque l’océan indien au large, donc le bleu se confond avec celui du ciel. Un dernier p’tit conseil : si vous voulez profiter de la vue, partez tôt le matin ! Car très vite les nuages arrivent de l’océan, s’engouffrent dans le cirque et bouchent absolument tout. Encore plus qu’ailleurs, la journée appartient vraiment à ceux qui se lèvent tôt ici ! Mieux vaut le savoir pour éviter d’être déçu !

Vue sur Cilaos depuis la Roche Merveilleuse

  • La côte ouest entre hélico et marché de Saint Paul

Notre périple sur l’Île s’est terminé sur la côte ouest, à Saline les Bains, où nous avions trouvé un petit appartement Airbnb tout proche de la plage. On en a profité pour barboter dans le lagon, mais pas seulement ! On venait aussi sur le côte ouest pour deux raisons : la première, se balader sur le marché de Saint Paul ! Ce marché créole est une institution sur l’Île, on y trouve de tout : légumes et fruits tropicaux, artisanat, épices, vanille,…. bref, c’est un incontournable ! Et puis surtout, on peut manger sur place dans des petits boui-boui qui font un rougail saucisse à tomber par terre. Nous y allions principalement pour cela : déambuler sur le marché, échanger quelques mots avec les vendeurs, se mêler à l’animation et… déguster de bonnes spécialités créoles !

Vous reprendrez bien un peu de piment ?
Nous on préfère les ananas !

La seconde raison de notre venue ici, c’est pour faire de l’hélico ! S’il y a bien un endroit sur terre où le vol en hélicoptère est incroyable, c’est bien ici, sur l’île de la Réunion ! J’en avait fait l’expérience lors de mon premier voyage ici et je tenais absolument à ce que Nico puisse le faire à son tour. Donc je lui ai offert le tour en hélico, c’était une surprise et il était  super content ! Découvrir l’Île depuis le ciel est une expérience vraiment impressionnante car on prend pleinement conscience de l’immensité des paysages, des falaises vertigineuses, des cascades qui dévalent sur les parois à pic sur plusieurs dizaines voir centaines de mètres pour certaines… et puis on survole le cratère du volcan et là on se sent vraiment minuscule et insignifiant face à toute cette immensité !

Voyager à La Réunion avec la marmaille

Je trouve que l’Île de la Réunion est une destination idéale pour voyager en famille, même avec des enfants en bas âge, je vous explique pourquoi :

  1. Si vous recherchez une destination qui allie exotisme, douceur de vivre, dépaysement, facilité pour se déplacer, diversité des visites et beaux paysages… l’Île de la Réunion répond à tout cela !
  2. Le niveau de vie et les conditions sanitaires sont équivalents à la Métropole, donc on trouve facilement le nécessaire pour les petits (couches, repas, etc)
  3. Le décalage horaire est faible (2 à 3 heures), ce qui facilite le voyage avec les enfants (bon d’accord, pour les parents aussi… je vous ai déjà dit que j’avais horreur du décalage horaire ?)
  4. On trouve une grande diversité d’activités et de belles randonnées accessibles en famille
  5. Les Réunionnais adorent les enfants donc vous serez toujours bien accueillis et cela permet de lier facilement le contact avec les gens
Ma petite marcheuse !

Vous hésitez encore ?… alors lisez ce qui suit, vous y trouverez peut-être de quoi vous convaincre de planifier votre prochain voyage !

En résumé, ce que nous avons aimé sur l’Île…

Beaucoup de choses car ce roadtrip sur l’île nous a énormément plu :

  • De manière générale, l’immensité des paysages dans les cirques. Je ne compte plus les « wahou, regardes ici… et là ! » les yeux rivés sur le paysage… (oui je sais, je me répète mais que voulez-vous #lavieillessemeguette ;-))
  • La randonnée au gîte de Bélouve depuis Hellbourg
  • Le village d’Hellbourg, classé parmi les plus beaux villages créoles
  • Notre gîte à Sainte-Rose, un vrai petit coin de paradis
  • La découverte du cirque de Cilaos depuis la Roche merveilleuse
  • Les bons petits plats créoles dans des boui-boui où la cuisine est simple et délicieuse
  • Croquer à pleines dents dans les ananas !
  • Les apéros à grand renfort de Ti punch sans oublier « la dodo lé la » (la bière réunionnaise par excellence !)
  • Déambuler sur le marché de Saint Paul, au milieu des étals de fruits tropicaux et d’épices… Régal pour les yeux et les papilles !
  • Entendre parler créole, la bonne humeur et l’accueil des réunionnais
  • Découvrir l’immensité de l’île depuis le ciel, en hélico !
  • Et puis surtout… notre premier voyage tous les 4 ! Ce sont des moments extrêmement précieux !
LA bière réunionnaise par excellence… sacrée dodo !!

 

Ce que nous avons moins aimé …

Nous ne sommes pas restés suffisamment longtemps sur place pour vraiment voir des points négatifs. Toutefois, certaines choses ont malgré tout retenues notre attention. A commencer par le nombre de voitures !  Il y a énormément de circulation, notamment sur la cote ouest et aux abords de Saint Denis, ce qui créé parfois des bouchons interminables… sans compter les dégâts en termes de pollution etc… mais c’est sans doute un problème plus général sur notre planète.

La côte ouest nous a moins conquise, il y a bien sûr de jolis coins à découvrir mais c’est plus urbanisé, bétonné et on s’y sent un peu comme en métropole dans le sud de la France. Nous avons eu une préférence pour l’intérieur de l’île et les régions plus sauvages du sud-est.

Et bien sûr, notre semaine ici était intense en découvertes donc le temps a filé à une vitesse folle ! Si nous revenons, on prévoira de rester plus longtemps pour vraiment prendre le temps de découvrir les coins de l’île plus reculés.


Alors, cette promenade sur l’Île intense vous a-t-elle plue ? Avez-vous déjà séjourné sur l’Île de la Réunion ? Racontez-nous vos impressions en commentaires !

Dans les prochains articles, je reviendrai plus en détail sur chacune de nos étapes. Je vous parlerai aussi de nos hébergements car on a trouvé de bonnes petites adresses, tout à fait « kid friendly » !

Explorez, rêvez, découvrez…

Faites de beaux voyages !

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Virginie

    J’y suis allée ado avec les parents. C’est top ! Cette île mérite le nom d’île intense.
    Ce qui me dérange quand même c’est de me retrouver en France après 12 h de vol. Un petit manque de dépaysement.

    • 2
      Véro@destinaterre

      C’est sûr que l’Île mérite bien son surnom ! Si tu cherches plus de dépaysement, je te conseille Mayotte alors, tu te sentiras bien loin de la métropole et plus proche de l’Afrique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.